Des AU­TEURS RÉ­SO­LU­TIONS... et leurs

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES - Ma­rie-france Bor­nais Le Jour­nal de Qué­bec

Ah, les bonnes ré­so­lu­tions! Cer­tains sont pour, d’autres contre. Cer­tains en prennent et les tiennent. D’autres... bof. Quoi qu’il en soit, il est tou­jours in­té­res­sant de voir quels sont les pro­jets per­son­nels de tout un cha­cun. Voi­ci doncles ré­so­lu­tions de vos au­teurs et illus­tra­teurs pré­fé­rés. Voyez ce qu’ils ont écrit ou des­si­né spé­cia­le­ment pour vous... et bonne an­née!

ÉLIETTE ABÉCASSIS

Et te voi­ci per­mise à tout homme

Ma bonne ré­so­lu­tion : me dés­in­toxi­quer du por­table, ap­prendre à le mettre de cô­té pour pou­voir vivre comme avant... plus libre! Ap­prendre à do­mes­ti­quer ce re­dou­table al­lié qui est de­ve­nu in­dis­pen­sable à nos vies et qui nous oc­cupe l’es­prit d’une fa­çon hyp­no­tique en fai­sant de nous des hy­per­ac­tifs ob­ses­sion­nels...»

CH­RIS­TINE MI­CHAUD

En­core plus belle, la vie

En 2012, je sou­haite pour­suivre ma quête du zen en sa­vou­rant la vie et en cul­ti­vant l’émer­veille­ment. Et, pour ma car­rière, je sou­haite me do­ter d’une nou­velle struc­ture qui me per­met­tra de me dé­ployer da­van­tage et d’ins­pi­rer en­core plus de monde tout en de­meu­rant équi­li­brée! »

JEAN-FRAN­ÇOIS VÉ­ZI­NA Dan­ser avec le chaos : ac­cueillez l’in­at­ten­du dans votre vie - sor­tie le 25 jan­vier

Je sou­haite que 2012 res­semble un peu plus à mes rêves les plus fous. Et, pour y ar­ri­ver, j’ai pris comme ré­so­lu­tion de pas­ser le plus sou­vent pos­sible de l’en­vie au dé­sir. Alors que l’en­vie me pousse à être ce que les autres veulent et cher­cher ce que tout le monde cherche, le dé­sir, qui vient d’ailleurs du mot “étoile”, m’in­vite à cher­cher in­ti­me­ment mes propres étoiles... »

YVES BEAUCHEMIN

La ser­veuse du Ca­fé Cher­rier

Voi­ci mes ré­so­lu­tions : 1 Re­lire les 10 livres (des clas­siques pour la plu­part, dont plu­sieurs russes) qui ont mar­qué pro­fon­dé­ment ma jeu­nesse 2 Perdre trois ki­los 3 Te­nir ces deux ré­so­lu­tions »

DO­MI­NIQUE ROQUES

Pi­co Bogue

Ma ré­so­lu­tion : do­ré­na­vant, dès qu’un Nou­vel An se pro­fi­le­ra à l’ho­ri­zon, j’échan­ge­rai mon ca­len­drier contre un autre, chi­nois ou arabe ou juif... en­fin contre un ca­len­drier où au­cun Nou­vel An ne s’an­nonce avant long­temps. Tou­jours chan­ger de ca­len­drier! Plus ja­mais de Nou­vel An! Plus ja­mais de ter­ribles ré­so­lu­tions à prendre! Bonne an­née à tous! »

SO­PHIE FON­TA­NEL

L’en­vie

Ma ré­so­lu­tion 2012 est de ren­con­trer des gens que je ne connais pas; d’ou­vrir ou­vrir ou­vrir mon monde; d’écou­ter, de re­gar­der, de vivre pleine de cu­rio­si­té et sans a prio­ri. Bref, je sors de ma co­quille (ce qui n’ex­clut pas l’achat de beaux vê­te­ments tout simples, comme ce jean Acne taille haute qui me rap­pelle ce­lui de Ma­ri­lyn dans La ri­vière sans

re­tour… Dé­jà ache­té en dé­cembre, car j’ai pris un peu d’avance!) »

PA­TRI­CIA MAC­DO­NALD

Une nuit, sur la mer

Les bonnes ré­so­lu­tions? C’est la même ré­so­lu­tion, comme toutes les an­nées. Je vais es­sayer d’amé­lio­rer mon fran­çais! »

MI­CHEL LAN­GLOIS Ce pays de rêve et Un p’tit gars d’au­tre­fois

Afin d’être cer­tain de te­nir mes ré­so­lu­tions pour 2012, j’ai ré­so­lu de ne pas en prendre. Puis, me ra­vi­sant, j’ai dé­ci­dé que s’il y a des élec­tions, je vo­te­rai les yeux ban­dés. »

CAMILLE BOU­CHARD

À bord de l’ou­ra­gan

Je n’ai ja­mais pris de ré­so­lu­tion de dé­but d’an­née. Ja­mais. Ça m’a tou­jours pa­ru in­com­pré­hen­sible d’avoir be­soin de se trou­ver face à un pre­mier de l’an pour dé­ci­der de faire ou de ces­ser de faire quelque chose. Pour­quoi ne pas agir au mo­ment où c’est né­ces­saire? Pour­quoi at­tendre que le comp­teur d’an­nées change? Je ne mo­di­fie­rai pas mon point de vue sur le su­jet. C’est une ré­so­lu­tion. »

MARC LE­VY

L’étrange voyage de Mon­sieur Dal­dry

1 Consa­crer plus de temps aux as­so­cia­tions hu­ma­ni­taires que je sou­tiens 2 Man­ger moins de chocolat 3 Ne plus pas­ser au­tant de temps à cher­cher mes lu­nettes 4 Ran­ger ma chambre tous les soirs avant de me cou­cher 5 Être su­per sage à l’école »

KA­THY REICHS

La trace de l’arai­gnée

Ma ré­so­lu­tion est de dé­fendre pu­bli­que­ment la pra­tique en­vi­ron­ne­men­tale ir­res­pon­sable qu’est l’em­bou­teillage de l’eau dans les ré­ci­pients de plas­tique. La pla­nète ne peut le sup­por­ter. Al­lez, les gens, vous pou­vez boire dans un verre. Voyez, j’ai dé­jà com­men­cé à le faire! »

NA­DINE DES­CHE­NEAUX

Les se­crets du di­van rose

Dire oui plus sou­vent à tous les pe­tits (et grands!) plai­sirs qui passent et que je ne sai­sis pas tou­jours. Dire non sans res­sen­tir le be­soin de me jus­ti­fier quand je ne peux/veux/n’ai pas le goût. »

MÉ­LA­NIE VINCELETTE

Polynie

Ma ré­so­lu­tion est de vi­si­ter au moins un vil­lage qué­bé­cois mé­con­nu par mois. Je veux dé­cou­vrir des mer­veilles comme l’îlet au Fla­con près de l’anse à Ca­pe­lans où un na­vire de contre­bande fran­çais s’est échoué en 1749. Les fla­cons de vin et d’eau de vie écla­tés sont re­mon­tés sur les berges avec la ma­rée pour bap­ti­ser l’îlet. »

MI­REILLE CALMEL

Aliénor

Ma seule ré­so­lu­tion est de par­ta­ger en­core et en­core de belles pages d’émo­tion avec mes lec­teurs... J’y tra­vaille... »

MI­CHEL LAU­ZIÈRE Dic­tion­naire inutile... mais pra­tique

Ma ré­so­lu­tion est as­sez ba­nale: ce se­ra de man­ger plus len­te­ment. En ef­fet, j’ai la fâ­cheuse ha­bi­tude de man­ger beau­coup trop vite, comme un chien qui n’au­rait pas été nour­ri de­puis trois jours... Sauf que, bien sûr, je m’as­sois à table au lieu d’être à quatre pattes (ça, c’était ma ré­so­lu­tion de l’an­née pas­sée)... Meilleurs voeux pour 2012 ! »

MAR­TIN MI­CHAUD

La cho­rale du Diable

Ne pas faire de ré­so­lu­tions, mais prendre de bonnes ha­bi­tudes. Conti­nuer à fon­cer tête pre­mière, mais mieux gé­rer mon temps. Ne pas avoir une vie plus équi­li­brée, avoir une vie tout court. Prendre plus sou­vent la main de ceux que j’aime. Conti­nuer à être vrai. Mar­cher dans le bois. Pa­ti­ner de­hors. Lire. Boire. Man­ger. Bai­ser. Écrire. »

KIM THUY

À toi

Pour la pre­mière fois de ma vie, je vais ten­ter de pré­voir, le plus pos­sible, des nuits de som­meil d’au moins six heures. De niai­ser moins à toutes fins pra­tiques! »

DA­NIEL MARCHILDON

L’eau de vie

Ma bonne ré­so­lu­tion pour 2012? Je ne sais pas. Voi­là! Je vais ar­rê­ter de le dire 40 fois par jour en ré­ponse à tout. Les au­to­ma­tismes me fa­tiguent. Je vais donc vi­ser à sa­voir plus sou­vent... ou à ne rien dire. »

LOUISE TREM­BLAY-D’ESSIAMBRE

Mé­moires d’un quar­tier

Comme j’ai ces­sé de fu­mer l’an der­nier et que j’ai aus­si com­men­cé à m’en­traî­ner même si je dé­teste ce­la, il ne me reste qu’une seule ré­so­lu­tion à prendre : pen­ser à moi. Me don­ner du temps de qua­li­té, m’of­frir un livre et les heures de li­ber­té qui vont avec pour le lire, des­si­ner sans me sen­tir cou­pable, écou­ter un bon disque les yeux fer­més. Oui, voi­là ce que je veux pour 2012 : ap­prendre à pen­ser à moi! Bonne an­née, tout le monde! »

TA­TIA­NA DE ROS­NAY

Rose

En 2012, voi­ci mes ré­so­lu­tions : faire du yo­ga, man­ger bio, lire Le

qua­tuor d’alexan­drie, ap­prendre l’ita­lien et le russe, ré­flé­chir pour qui je vais vo­ter, conti­nuer à dan­ser sur Stayin’

Alive et re­tour­ner au Qué­bec! »

MY­LÈNE GIL­BERT-DUMAS L’es­ca­pade sans re­tour de So­phie Parent

Ça fait très peu ré­so­lu­tion du Nou­vel An, mon af­faire, mais j’ai l’in­ten­tion d’ap­prendre à des­si­ner (pour fins de ro­man, évi­dem­ment) et d’ap­prendre à par­ler es­pa­gnol (ça, c’est tout à fait pour des rai­sons per­son­nelles). Si, en dé­cembre pro­chain, j’ai réa­li­sé de ma­nière po­table ne se­rait-ce qu’un seul de ces deux ob­jec­tifs, je pour­rai dire que je me suis épa­nouie en 2012. »

JEAN SOU­LARD

Le grand Sou­lard de la cui­sine

Pour moi, les bonnes ré­so­lu­tions, c’est jus­te­ment de ne pas en prendre. Ne pen­sez nul­le­ment que tout est par­fait. Au­cu­ne­ment. Il y a en­core beau­coup de tra­vail à faire. Néan­moins, cette an­née, je vais en faire une : celle de voir plus sou­vent mes pe­tits-en­fants, Zoé et Ga­briel. »

MAR­TINE LA­TU­LIPPE

Pas de pa­nique, Ma­rie-p!

Ma ré­so­lu­tion cette an­née? Par­ler... Pour­tant, mon en­tou­rage vous di­ra que je le fais dé­jà pas mal! Mais les tristes évé­ne­ments de la fin 2011 (que l’on pense au gar­çon d’ot­ta­wa ou à cette jeune fille en Gas­pé­sie) m’ont beau­coup tou­chée et illus­trent bien à quel point le si­lence est dan­ge­reux... Je compte pro­fi­ter de chaque oc­ca­sion, tant dans mon en­tou­rage que lors des ren­contres sco­laires, pour par­ler d’ac­cep­ta­tion, de to­lé­rance, de fa­çons de chan­ger le monde un pe­tit geste à la fois... La preuve que je tien­drai cette ré­so­lu­tion? Je viens dé­jà d’abor­der le su­jet! »

RA­CHEL WARD

In­tui­tions

Mes ré­so­lu­tions per­son­nelles pour 2012 sont d’es­sayer d’ap­pré­cier chaque jour, de vivre le mo­ment pré­sent et de pas­ser plus de temps avec mes pa­rents. Pour le monde en­tier, je sou­haite une an­née 2012 plus pai­sible et moins tur­bu­lente. »

Rose dé­luge

EDEM AWUMEY

Vrai­ment dor­mir à des heures ré­gu­lières. Pen­ser moins au temps à ve­nir. Et voir Cu­ba avant la fin de l’ère Cas­tro. »

JACQUES SA­LO­MÉ Ai­mer l’amour

Les pro­jets les plus im­por­tants pour moi vers cette an­née qui vient : conti­nuer à écrire sur le su­jet qui me tient le plus au coeur : l’amour! Conti­nuer à ap­prendre à ai­mer la vie qui est en moi et celle qui m’en­toure. Je songe à la ques­tion de cette pe­tite fille de six ans, la meilleure co­pine de mon pe­tit-fils Thi­bault qui a sept ans et qui m’a de­man­dé, quand je lui pré­pa­rais, di­manche der­nier, le chocolat au lait qu’elle adore :

− Et toi, qu’est-ce que tu fe­ras quand tu se­ras plus grand (j’ai 76 ans!)

− Moi, me suis-je en­ten­du lui ré­pondre, je conti­nue­rai à ap­prendre à ai­mer la vie! »

JO­SÉE LA­VI­GUEUR Ki­lo car­dio

Il faut que je gère le stress que je vis dans ma voi­ture! C’est le seul mo­ment et le seul en­droit où je suis sou­vent et gran­de­ment « ten­due »! Alors, en 2012, je pré­vois, pour chaque ren­dez-vous, 10 mi­nutes de plus pour tous mes dé­pla­ce­ments. Bon, si ce n’est pas suf­fi­sant, j’en ajou­te­rai cinq l’an­née pro­chaine! »

SO­NIA MAR­MEN La fille du pas­teur Cul­len

D’une an­née à l’autre, mes ré­so­lu­tions, évi­dem­ment, comme la plu­part des gens, je peine à les te­nir. Pour l’an­née 2012, je crois que je vais éta­blir une phi­lo­so­phie plus zen de la vie qui de­vrait me sim­pli­fier la tâche : d’abord, à chaque jour sa ré­so­lu­tion. »

ANNE RO­BILLARD Les che­va­liers d’éme­raude, Les ailes d’alexanne, A.N.G.E.

Conti­nuer de rendre les gens heu­reux! »

MI­CHEL J. LÉ­VESQUE Arielle Queen et Wen­dy Wa­gner

Moins man­ger et faire plus de sport, c’est qui me vient tout de suite à l’es­prit quand on me de­mande quelles se­ront mes ré­so­lu­tions. Et, comme cette an­née en­core je se­rai in­ca­pable de moins man­ger et de faire plus de sport, je choi­si­rai plu­tôt de lire da­van­tage. Tel­le­ment de livres et si peu de temps... Je m’ef­for­ce­rai aus­si de m’im­pli­quer so­cia­le­ment. La pau­vre­té, sur­tout chez les en­fants, est un pro­blème au­quel il faut re­mé­dier. J’en ai pris conscience de­puis que je suis moi-même de­ve­nu pa­pa. »

BRYAN PER­RO Le sanc­tuaire des braves

Je m’aper­çois que je suis de­ve­nu beau­coup trop sé­rieux. D’an­née en an­née, il me semble perdre un peu de ma ca­pa­ci­té d’émer­veille­ment au pro­fit de consi­dé­ra­tions trop terre à terre. C’est ce que m’a rap­pe­lé ma femme, Anne, l’autre jour quand, dans l’au­to, elle m’a dit à pro­pos d’un fou rire au­quel nous ve­nions de sur­vivre : « Ça fait long­temps que je ne t’ai pas vu rire au­tant! » Ma ré­so­lu­tion : rire et m’amu­ser da­van­tage. »

KA­THE­RINE PAN­COL Les écu­reuils de Cen­tral Park sont tristes le lun­di

Chaque an­née, ma pre­mière ré­so­lu­tion est de ne pas prendre de ré­so­lu­tion, car la ré­so­lu­tion de­vient vite un gen­darme me­na­çant et poin­tilleux qui t’em­pêche de vivre et de faire 1 000 bê­tises dé­li­cieuses. Lais­ser res­pi­rer la vie sans lui mettre de car­can ni de li­mi­ta­tion de vi­tesse. Donc, pour 2012, en­core une fois : pas de ré­so­lu­tion!vive la vie! »

DA­NIEL LES­SARD Mag­gie

Re­lire Stein­beck, réus­sir en­fin à faire pous­ser des roses, battre mon fils au basketball... »

ALAIN M. BER­GE­RON Billy Stuart

Es­sayer de me gar­der en forme afin que ce soit seule­ment ma car­rière d’au­teur jeu­nesse qui prenne du vo­lume tout au long de l’an­née et pas seule­ment mon tour de taille. »

JACQUES POULIN L’homme de la Sas­kat­che­wan

Es­sayer d’écrire sans an­goisse, comme s’il s’agis­sait d’un geste nor­mal. »

ANNE-MA­RIE SI­COTTE Le pays in­sou­mis

Pour pré­ser­ver ma san­té men­tale, je prends la ré­so­lu­tion de me dé­tour­ner des pro­duits d’in­for­ma­tion-di­ver­tis­se­ment qui pul­lulent en ce XXIE siècle. La li­ber­té d’ex­pres­sion étant le pi­lier d’une saine gou­ver­nance, je pro­mets d’en­cou­ra­ger ceux et celles, par­mi les ar­ti­sans de l’in­for­ma­tion du Qué­bec, qui fouillent, ex­posent et dé­noncent. »

STE­FA­NO FAI­TA Je cui­sine ita­lien

Ma pre­mière ré­so­lu­tion pour la nou­velle an­née est d’être le meilleur père au monde. Ma blonde et moi at­ten­dons notre deuxième fille en 2012, et j’es­père que je se­rai ca­pable de leur don­ner tout l’amour dont elles ont be­soin… sans doute! Ma deuxième ré­so­lu­tion est d’es­sayer de mon mieux de res­ter en bonne forme, m’en­traî­ner ré­gu­liè­re­ment et conti­nuer à man­ger de fa­çon saine. Aus­si, en gar­dant la bonne san­té, je tiens (si pos­sible) à cou­rir le 10km du ma­ra­thon de Mon­tréal! »

GE­RO­NI­MO STIL­TON Le royaume des elfes

L’an­née s’achève tran­quille­ment et que de mer­veilleux sou­ve­nirs me res­tent en tête. 2012 sau­ra bien­tôt nous pré­sen­ter ses cou­leurs. Je crois per­son­nel­le­ment lui of­frir quelques ré­so­lu­tions: en pre­mier lieu, me re­mettre en forme en m’ins­cri­vant à un pro­gramme d’exer­cices ain­si qu’en man­geant mieux et pas­ser plus de temps avec mon ne­veu pré­fé­ré, Ben­ja­min. Je vous sou­haite à tous une bonne et su­perbe an­née 2012 rem­plie de nou­velles aven­tures! »

MI­CHELLE BLANC Les mé­dias so­ciaux 201

« Être plus à jour dans ma comp­ta­bi­li­té, prendre plus le temps de res­pi­rer l’air frais et jouer de­hors avec ma chienne Char­lotte, ten­ter de fi­na­le­ment concré­ti­ser mon rêve de cha­let et réus­sir à moins me lais­ser at­teindre par les connards qui me font chier à cause de ma dif­fé­rence sur et hors du Web. Fo­cus­ser plus sur ceux qui m’aiment, quoi... » MI­CHE­LINE LA­CHANCE Les filles tom­bées « En pas­ser 2012, l’été je prends à l’île d’or­léans, la ré­so­lu­tion source d’al­ler d’ins­pi­ra­tion ç’a été ma­gique. in­épui­sable. » La der­nière fois, MAR­TIN FOUR­NIER Les aven­tures de Ra­dis­son « En 2012, je veux prendre mon chat pour mo­dèle et ap­prendre l’art fé­lin de ron­ron­ner, ce par­fait ma­riage entre jouis­sance, dé­tente et at­ten­tion. Comme lui, je veux dé­sor­mais culti­ver le bon­heur par­ta­gé du mo­ment pré­sent. » JEAN-MARC CHA­PUT Une vie d’amour et d’épreuves « Les Juifs disent qu’il faut lais­ser à nos en­fants des ra­cines et des ailes. Créer des mo­ments pri­vi­lé­giés pour ra­con­ter à mes en­fants et pe­tits-en­fants qui j’étais : ce sont là les ra­cines qui leur disent d’où ils viennent et qui leur ser­vi­ront de trem­plin pour rê­ver d’al­ler plus loin. » DE­NISE BOU­CHER Au beau mi­lieu, la fin « Voi­là, par pure sa­gesse, cette an­née, je ne pren­drai au­cune ré­so­lu­tion rai­son­nable et je cher­che­rai, chez le brave chan­ce­lier du mar­ché, le dé­tail qui tue. « Le diable est dans les dé­tails. » Ma ré­so­lu­tion pour l’an­née qui vient est de sor­tir plus sou­vent pour al­ler au ci­né­ma l’après-mi­di. » PIERRE SZALOWSKI Des mets & des mots « Ma ré­so­lu­tion 2012 : ten­ter de convaincre la pa­tronne du ca­fé dans le­quel je vais écrire de ne plus of­frir de liai­son sans fil afin de pou­voir écrire sans perdre du temps à traî­ner sur Fa­ce­book et lire des tweets qui ne m’in­té­ressent ab­so­lu­ment pas. »

MI­CHEL TREM­BLAY

La « grande En exergue mê­lée de mon nou­veau ro­man j’ai ja­mais mis faites, ce dic­ton pro­messes po­pu­laire ja­mais : « Pro­messes bri­sées. » Même d’an­née. chose » pour les ré­so­lu­tions de dé­but MAXIME CHAT­TAM En­tro­pia « Ma bonne ré­so­lu­tion pour 2012? Re­ve­nir plus sou­vent à Mon­tréal pro­fi­ter de la vie ici et de ses ha­bi­tants! Et as­sis­ter à un match des Alouettes! Ce qui ira dans le sens de ce que je veux de 2012 : m’ac­cor­der un peu plus de temps pour vivre, un peu plus de temps pour moi. Ce qui n’est pas une mince af­faire quand on aime au­tant écrire! » JO­SEPH DE­LA­NEY Le cau­che­mar de l’épouvanteur « Mes bonnes ré­so­lu­tions sont de res­ter calme, d’évi­ter le stress (avec un peu de chance) et d’avoir quelques cau­che­mars épou­van­tables qui me ser­vi­ront dans mes livres! »

PA­TRICK SE­NÉ­CAL Malphas

« Comme je suis un gaf­feur pro­fes­sion­nel et que je passe ra­re­ment une jour­née sans dé­clen­cher une mi­ni­ca­tas­trophe, ma ré­so­lu­tion est à la fois simple et am­bi­tieuse : je vais es­sayer de faire seule­ment une gaffe par se­maine. Ce se­rait dé­jà pas mal, et ma fa­mille et mes amis s’en por­te­raient mieux. » DA­VID BALDACCI Di­vine Jus­tice « Man­ger moins. Boire en­core moins. Ne plus ja­mais re­gar­der un dé­bat pré­si­den­tiel ré­pu­bli­cain. » IN­DIA DES­JAR­DINS Le jour­nal d’au­ré­lie La­flamme « Cette an­née, je prends la ré­so­lu­tion de faire moins de fautes d’or­tho­graphe dans mes cour­riels ou dans mes com­men­taires sur les ré­seaux so­ciaux tels que Fa­ce­book ou Twit­ter. Je réa­lise que, dans ces oc­ca­sions, j’écris vite et je fais plein d’er­reurs d’in­at­ten­tion, et c’est hon­teux. Je pense qu’avec tous les ou­tils qu’on a main­te­nant (sur pa­pier et élec­tro­nique), on n’a au­cune rai­son de ne pas vé­ri­fier. Il faut sim­ple­ment prendre le temps de le faire. Telle est donc ma ré­so­lu­tion. » MI­CHEL BRÛ­LÉ 65 me­sures pour amé­lio­rer le Qué­bec « Tout mettre en oeuvre pour que le Qué­bec cesse de s’en­li­ser et de s’an­gli­ci­ser comme c’est le cas ac­tuel­le­ment. »

MY­RIAM CARON

Gé­né­ra­tion pen­due

« M’en­sau­va­ger pro­fon­dé­ment tout en ter­mi­nant mon film de surf sur la Cô­teNord... »

CA­RO­LINE MÉROLA Ca­ro­line Mérola a rem­por­té le Prix lit­té­raire du Gou­ver­neur gé­né­ral dans la ca­té­go­rie Lit­té­ra­ture Jeu­nesse – Illus­tra­tion, pour Li­li et les poi­lus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.