LES TOU­RISTES DE NOU­VEAU BIEN­VE­NUS

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

PÉ­KIN | (AFP) Le tourisme en Co­rée du Nord va rou­vrir dès le 10 jan­vier, moins de quatre se­maines après le dé­cès de son di­ri­geant Kim Jong-il.

Kim Jong-il est dé­cé­dé le 17 dé­cembre et un deuil na­tio­nal de 13 jours a été dé­cré­té, qui a pris fin à la fin dé­cembre.

Pour le dé­cès de son père, Kim-il­sung, en 1994, le pays avait été fer­mé aux tou­ristes étran­gers pour une pé­riode de 100 jours, ce qui avait lais­sé sup­po­ser qu’il en se­rait pro­ba­ble­ment de même pour la mort de Kim Jong-il.

« Nous avons été in­for­més par nos par­te­naires nord-co­réens que la (Co­rée du Nord) se­rait ou­verte aux tou­ristes à par­tir du 10 jan­vier », a an­non­cé Ko­ryo dans un com­mu­ni­qué.

La Co­rée du Nord se ferme au tourisme étran­ger chaque an­née une par­tie des mois de dé­cembre et jan­vier, a in­di­qué à L’AFP Si­mon Co­cke­rell, di­rec­teur gé­né­ral de Ko­ryo.

Cette agence est l’une des rares au­to­ri­sées à em­me­ner des tou­ristes étran­gers en Co­rée du Nord, pays le plus re­clus de la pla­nète.

Seule­ment 3000 tou­ristes ont vi­si­té la Co­rée du Nord en 2010, a ex­pli­qué M. Co­cke­rell, et beau­coup plus de Chi­nois, pour les­quels les for­ma­li­tés sont plus simples.

À la fin des an­nées 80, la Co­rée du Nord a com­men­cé à s’ou­vrir aux tou­ristes oc­ci­den­taux après avoir uni­que­ment ou­vert ses fron­tières aux res­sor­tis­sants des pays com­mu­nistes « frères » ou des pays non ali­gnés.

Le pre­mier groupe de tou­ristes em­me­né par Ko­ryo en Co­rée du Nord l’an pro­chain ar­ri­ve­ra trop tôt pour cé­lé­brer l’an­ni­ver­saire de la nais­sance de Kim Jong-il le 16 fé­vrier. Une date qui de­vait don­ner lieu à de très im­po­santes cé­lé­bra­tions, dont on ignore si elles se­ront main­te­nues.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.