JE VEUX SÉ­CU­RI­SER CÉ­LINE ET LES EN­FANTS AVEC UN PRO­LON­GE­MENT DE CONTRAT À LAS VE­GAS

Le Journal de Quebec - Weekend - - ACTUALITÉS - Mi­chelle Cou­dé-lord Agence QMI

MON­TRÉAL | Re­né An­gé­lil confirme qu’il est « en sprint de né­go­cia­tions fi­nales pour le pro­lon­ge­ment du contrat à Las Ve­gas de Cé­line ». Elle avait d’abord si­gné pour 3 ans à un rythme de 70 shows par an­née et plu­sieurs cen­taines de mil­lions.

Après 61 pre­miers shows, 256 200 spec­ta­teurs, moins d’un an de­puis son re­tour au Cae­sars Pa­lace, Cé­line Dion est à nou­veau confir­mée la reine de Las Ve­gas, ville qui lui avait beau­coup man­qué.

« Je ne pré­voyais pas né­ces­sai­re­ment un si grand suc­cès. Je suis tou­jours pru­dent. Cé­line et moi, nous pre­nons ja­mais rien pour ac­quis. Mais les 61 shows ont fait salle comble, 4 200 sièges rem­plis chaque soir, et je peux dire que c’est le meilleur show en car­rière de Cé­line avec 31 mu­si­ciens. Un spec­tacle qui per­met à Cé­line de re­nouer par­fai­te­ment avec son pu­blic qui l’at­ten­dait, car ils viennent de par­tout dans le monde pour l’en­tendre. Je suis sur­pris de l’am­pleur du suc­cès. Un spec­tacle qui re­vient aux sources de la mu­sique. »

Quant au pro­lon­ge­ment de contrat, Re­né An­gé­lil di­ra ceci « je pro­jette tou­jours Cé­line dans cinq ans, dans dix ans. C’est mon tra­vail, mon dé­fi. Là je veux to­ta­le­ment la sé­cu­ri­ser elle et les en­fants, et nos fa­milles. Las Ve­gas nous offre le par­fait équi­libre entre la vie de fa­mille et le showbusiness. Les ju­meaux ont neuf mois et gran­dissent à mer­veille, Re­né-charles, onze ans, nous sommes heu­reux. Mon rôle est de m’as­su­rer que sa vie soit belle, vie de mère et de femme et d’ar­tiste. »

Il en parle avec une si grande ad­mi­ra­tion.

« C’est une femme ad­mi­rable, tou­chante », ajoute-t-il, ému.

PAS DE GA­LAS POUR CÉ­LINE

Cé­line qui est la chan­teuse au monde ayant le plus per­for­mé aux Os­cars, avec cinq pres­ta­tions, ne se­ra pas de la par­tie cette an­née tout comme aux Gram­mys, le 12 fé­vrier pro­chain.

« Elle fut de­man­dée pour pré­sen­ter un prix aux Gram­mys, mais avec les shows à Ve­gas c’est im­pos­sible. Nous nous concen­trons sur les deux al­bums à ve­nir, le pre­mier en an­glais pour avril pro­chain et le se­cond en fran­çais at­ten­du à l’au­tomne, ce der­nier to­ta­le­ment confié à Luc Pla­mon­don qui est for­mi­dable. Il sau­ra sur­prendre les gens. J’ai hâte de le pré­sen­ter au pu­blic »

PAS D’OLYM­PIQUES NON PLUS

En­fin, même si on de­man­dait Cé­line de par­ti­ci­per à la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture ou de clô­ture des Olym­piques de Londres cet été, Re­né An­gé­lil as­sure que ce se­ra non, tout comme ce fut le cas pour Pé­kin et Van­cou­ver.

« Cé­line a vé­cu un des plus grands mo­ments de sa car­rière aux Jeux d’at­lan­ta en 1996. où elle s’était sur­pas­sée. Im­pos­sible de faire une meilleure pres­ta­tion qu’à At­lan­ta. Dans ce mé­tier, vaut mieux res­ter avec le sou­ve­nir d’une grande per­for­mance au lieu de vou­loir éga­ler. Si l’in­vi­ta­tion vient, je vais dire non. Ce se­rait in­com­pa­rable. Tu ne com­pé­ti­tionnes pas lorsque tu sais que tu ne peux pas of­frir mieux. Je pré­fère lais­ser le pu­blic sur ce mo­ment mé­mo­rable. Les aca­dé­mi­ciens ap­pren­dront aus­si ce­la », conclut l’im­pre­sa­rio ve­dette qui est aus­si pas­sion­né qu’à ses dé­buts, et ça se sent dans cha­cune de ses ré­ponses. Voi­ci les pro­chaines dates du show de Cé­line à Las Ve­gas d’ici la fin de l’été : pré­sen­te­ment, elle y est ins­tal­lée jus­qu’au 22 jan­vier- elle y re­vien­dra du 22 fé­vrier au 18 mars et du 9 juin au 19 août 2012.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.