DRÔLES DE PER­SON­NAGES

MON­TRÉAL | Deux co­miques qui se connaissent de­puis sept ans, Ben et Jar­rod ont tra­vaillé à la té­lé­vi­sion, à Su­per Écran et Ca­nal D, avant de lan­cer leur pre­mier spec­tacle. Dans Per­son­na­gistes, le duo se glisse dans la peau d’une foule de per­son­nages tous

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Ra­phaël Gen­dron-mar­tin AGENCE QMI

« C’est une per­for­mance en soi que de faire tous ces per­son­nages », dit Be­noît La­force, alias Ben, 37 ans. Con­trai­re­ment à la plu­part des humoristes qui campent des per­son­nages sur scène, Ben et Jar­rod ont choi­si de ne ja­mais al­ler en cou­lisses pour faire leurs chan­ge­ments de cos­tumes. Tout se fait sur scène.

« C’est un feu rou­lant de per­son­nages, in­dique Ben. On fait 18 per­son­nages en 12 nu­mé­ros, avec des chan­ge­ments de cos­tumes ra­pides. On fait un peu du Bra­chet­ti, ha­ha ! »

Par­mi ces per­son­nages, on re­trouve le couple Bri­gitte et Ch­ris­tian, dé­jà bien connu des fans du duo. « C’est ma fa­çon de dire que l’homme est vrai­ment plus sou­mis qu’avant, men­tionne Jar­rod Gos­se­lin, 33 ans. J’ai ven­du des voi­tures pen­dant cinq ans et lorsque ve­nait le temps de choi­sir la cou­leur, c’est presque tou­jours la femme qui dé­ci­dait. » Dans le spec­tacle, le couple es­saie­ra de pi­men­ter sa vie sexuelle.

PLEU­RER DE RIRE

Les deux rap­peurs, Dr. Smout et Puff Dad­dy­do, se­ront aus­si là. « On a com­men­cé avec ces deux per­son­nages-là, dit Ben. Ça al­lait de soi qu’on les mette dans notre pre­mier show. »

Ben et Jar­rod fe­ront éga­le­ment deux gars de la cons­truc­tion, deux mimes naïfs « qui font de la por­no sans s’en rendre compte », deux pin­gouins, deux ma­fio­si et le duo Greg et Stu Much.

« On veut que les gens pleurent de rire en voyant le show, dit Jar­rod. C’est un show de per­for­mance et de per­son­nages, car nous “per­son­na­geons”. »

Bègue dans la vie (il l’était à un stade plus avan­cé dans le pas­sé), Jar­rod rit de sa con­di­tion en cam­pant le per­son­nage de Steve Bo­nin. « Notre met­teur en scène, Sté­phan E. Roy, me di­sait les en­droits où je de­vais bé­gayer. Je lui ai dit que je n’au­rais pas de pro­blème avec ça ! »

Les re­tar­da­taires au spec­tacle, ou ceux qui ar­rivent à la se­conde près, man­que­ront près de 40 mi­nutes de per­for­mance, car Ben et Jar­rod com­mencent leur pres­ta­tion dans la salle, près de trois quarts d’heure avant le vé­ri­table dé­but du spec­tacle.

« Nous fai­sons ça de­puis nos dé­buts et les gens adorent ça, dit Ben. Ils sont contents qu’on leur parle. » Dé­gui­sé en agent de sé­cu­ri­té, Ben sur­veille les spec­ta­teurs qui contre­vien­draient à la loi, tan­dis que Jar­rod joue son pla­cier bègue.

« C’est exi­geant, car ça fait 2 h 45 de show, à la fin de la soi­rée, dit Jar­rod. Au dé­but, notre gé­rant n’était pas sûr quand on lui a dit qu’on te­nait à le faire à chaque soir. On vou­lait même re­tour­ner dans la salle pen­dant l’en­tracte. Mais on s’est aper­çu qu’il fal­lait quand même se re­po­ser ! »

SE DÉ­MAR­QUER DES AUTRES DUOS

Aux yeux des deux humoristes, le fait qu’ils in­ter­prètent au­tant de per­son­nages sur scène les dé­marque gran­de­ment des autres duos co­miques ac­tuels qué­bé­cois.

« On est unique pré­sen­te­ment, sur le mar­ché, re­marque Ben. Il n’y en a plus qui font des per­son­nages. Pour­tant, beau­coup de gens adorent ça. Et cer­tains humoristes de la re­lève ont été connus grâce à leurs per­son­nages, comme Pierre Hé­bert et Fran­çois Bel­le­feuille. »

« On peut aus­si se per­mettre d’en dire plus quand on est en per­son­nages », ajoute Jar­rod.

« Chaque beau-frère au Qué­bec est ren­du un stand-up co­mique, au­jourd’hui, dit Éric Young, co­pré­sident d’en­tou­rage, qui gère la car­rière de Ben et Jar­rod. Moi je n’avais pas d’in­té­rêt à si­gner un autre stand-up. Mais quand j’ai dé­cou­vert l’uni­vers de Ben et Jar­rod, qui me rap­pe­lait l’uni­vers de Claude Meu­nier et Ding et Dong, j’ai ai­mé ça. »

Au ni­veau de leurs in­fluences, les deux humoristes men­tionnent avoir gran­di avec RBO et Da­niel Le­mire. « On aime aus­si l’hu­mour de Will Fer­rell, dit Ben. On a dé­jà es­sayé de faire du stand-up, mais ce n’était pas pour nous. L’hu­mour po­li­tique, Guy Nan­tel le fait très bien. Nous, on aime ça être cons. » Ben & Jar­rod fe­ront la ren­trée mont­réa­laise du spec­tacle Per­son­na­gistes, le 25 jan­vier, au Théâtre St-de­nis 2. Ils y se­ront aus­si les 27 et 28 jan­vier. Le duo se­ra en spec­tacle à la salle Al­bertRous­seau, à Qué­bec, les 20 et 21 fé­vrier. Pour toutes les dates : www.be­net­jar­rod.ca

Jar­rod Gos­se­lin et Be­noît La­force pré­sentent leur pre­mier spec­tacle

d’hu­mour, dans le­quel ils in­ter­prètent 18 per­son­nages.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.