MAR­TINE ST-CLAIR SOUS L’OEIL DE LA CA­MÉ­RA

MON­TRÉAL | Pour Mar­tine St-clair, un stu­dio d’en­re­gis­tre­ment, c’est un en­droit sa­cré, un lieu où « on se laisse al­ler ». Voi­là pour­quoi la chan­teuse n’avait ja­mais per­mis à une ca­mé­ra d’y en­trer… jus­qu’à ce qu’elle en­re­gistre son plus ré­cent disque, Mar­ti

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Marc-an­dré Lemieux Agence QMI

Sor­ti en no­vembre der­nier, l’opus pro­pose des re­lec­tures de pièces qui ont mar­qué l’his­toire du sep­tième art, à com­men­cer par Miss Sa­ra­je­vo. In­ter­pré­tée à l’ori­gine par Bo­no et Lu­cia­no Pa­va­rot­ti, cette vi­brante bal­lade est ti­rée d’un do­cu­men­taire sur le mou­ve­ment de ré­sis­tance clan­des­tin de Sa­ra­je­vo, ca­pi­tale de la Bos­nie.

Mar­tine St-clair la re­prend en duo avec Marc Her­vieux, qui a lui aus­si dû igno­rer les ca­mé­ras du­rant le tour­nage du clip. Réa­li­sée par Jean-fran­çois Du­gas, la vi­déo montre les deux ar­tistes en plein pro­ces­sus créa­tif. « J’avais peur de perdre le fil, d’être in­ca­pable de res­ter dans l’émo­tion, mais j’y suis ar­ri­vée, ra­conte l’ar­tiste de 49 ans. Au fi­nal, la ca­mé­ra ne m’a pas du tout dé­ran­gée. Je l’ai com­plè­te­ment ou­bliée ! »

AU-DE­LÀ DU DEUIL

Cette re­prise de Miss Sa­ra­je­vo, Mar­tine St-clair l’a en­re­gis­trée au len­de­main des fu­né­railles de son beau-frère, avec qui elle avait éta­bli une belle com­pli­ci­té au fil du temps. « C’était un amou­reux de la mu­sique. Il était très im­pli­qué dans ma car­rière, sou­ligne la chan­teuse. J’ai chan­té ces pa­roles en pen­sant à lui, mais aus­si en pen­sant à la so­cié­té dans la­quelle on vit, notre quête d’iden­ti­té au Qué­bec, notre dé­sir de res­ter de­bout et forts. »

UNE BELLE AMI­TIÉ

C’est en 2009, dans les cou­lisses de l’évé­ne­ment Star­ma­nia Opé­ra, que Mar­tine StC­lair a ren­con­tré Marc Her­vieux pour la pre­mière fois. « Après le spec­tacle, il m’a dit qu’il rê­vait de faire un duo avec moi, qu’il vou­lait re­prendre Ce soir l’amour est dans tes yeux sur du Puc­ci­ni. Je lui ai dit: “Quand tu veux!” Je n’en re­ve­nais pas! », ra­conte la chan­teuse.

Le té­nor a te­nu pa­role puisque, quelques mois plus tard, il la rap­pe­lait pour l’in­vi­ter à chan­ter avec lui aux Fran­co­fo­lies sur la scène du Théâtre Mai­son­neuve de la Place des Arts, à Mon­tréal. De là est née une belle ami­tié entre les deux stars. « Marc est for­mi­dable. L’été der­nier, il a par­ti­ci­pé à mon spec­tacle pour la fier­té gaie », sou­ligne-t-elle.

UN AC­CUEIL CHA­LEU­REUX

De­puis sa sor­tie, Mar­tine au ci­né­ma s’est écou­lé à près de 10 000 exem­plaires au Qué­bec. Des chiffres de vente qui ré­jouissent l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète, qui re­noue en­fin avec le suc­cès com­mer­cial.

« Je suis très con­tente, in­dique-t-elle. Je suis heu­reuse de voir que le pu­blic a com­pris le concept du disque, et qu’il s’est aban­don­né en écou­tant les chan­sons. »

L’au­tomne pro­chain, Mar­tine St-clair en­ta­me­ra une tour­née de spec­tacles ins­pi­rée de cet opus. En at­ten­dant, elle don­ne­ra quelques concerts ici et là. On la ver­ra no­tam­ment à L’étoile de Bros­sard le 19 avril 2012, au Grand Théâtre de Qué­bec le 24 mai et à la Salle Odys­sée de Ga­ti­neau le 26 mai.

DES PRO­JETS À LA TÉ­LÉ

Mar­tine St-clair sou­haite ex­plo­rer da­van­tage le rôle d’ani­ma­trice té­lé en 2012. Celle qui tient la barre de Clip­to­gra­phie à Mu­si­max ca­resse le rêve de pi­lo­ter une émis­sion consa­crée aux as­pi­ra­tions du pu­blic.

« J’ai­me­rais en sa­voir plus sur la nais­sance des rêves, dit-elle. J’ai­me­rais com­prendre ce qui pousse quel­qu’un à tout lais­ser tom­ber pour de­ve­nir tra­vailleur hu­ma­ni­taire dans un pays étran­ger, par exemple. » L’al­bum Mar­tine fait son ci­né­ma est pré­sen­te­ment of­fert en ma­ga­sin.

Mar­tine St-clair et Marc Her­vieux

ont fait connais­sance dans les cou­lisses du spec­tacle Star­ma­nia

Opé­ra en 2009.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.