UN DÉ­FI DE TAILLE POUR CAMILLE GI­RARD-BOCK

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Ro­main Pel­le­tier Agence QMI

MA­TANE | Quand elle était en­fant, Camille Gi­rard-bock se de­man­dait en li­sant des livres illus­trés si, un jour, il lui se­rait pos­sible d’en illus­trer un. C’est main­te­nant chose faite avec la ré­édi­tion du ro­man his­to­rique Les amours du Pied-de-la-côte, de Clé­ment For­tin.

« Cer­tains livres, se rap­pelle-t-elle, n’avaient pas de très belles illus­tra­tions, se­lon la pe­tite fille que j’étais, et ce­la me pous­sait à croire que ce mé­tier était plu­tôt fa­cile. J’ai dé­cou­vert, plus tard, que ce tra­vail pou­vait être un dé­fi de taille pour un ar­tiste. » En ef­fet, alors qu’elle li­sait Les chro

niques de Nar­nia, de C. S. Le­wis, sé­rie illus­trée par Pau­line Baynes, elle a dé­cou­vert des illus­tra­tions qui l’ont beau­coup im­pres­sion­née, entre autres, par leur abon­dance et leur exac­ti­tude. C’est cette lec­ture qui l’a fait sou­hai­ter pou­voir, un jour, illus­trer un ro­man.

RA­VIE

« Un jour, en me ren­dant chez mon oncle Clé­ment For­tin avec ma mère, ra­conte-t-elle, je lui ai fait la sur­prise de lui of­frir une pre­mière illus­tra­tion, celle du ma­riage d’aline et Georges. Il était très ému en contem­plant les hé­ros de son ro­man Les amours du

Pied-de-la-côte. » « Au dé­but de l’été pas­sé, en ap­pre­nant que je me cher­chais du tra­vail, il m’a of­fert de ter­mi­ner l’illus­tra­tion de son ro­man. Il me créait dès lors un em­ploi de rêve. Grâce à lui, j’ai pu vivre dans la peau d’une illus­tra­trice et réa­li­ser 19 autres aqua­relles. Il va sans dire que cette ex­pé­rience m’a ra­vie. »

RO­MAN HIS­TO­RIQUE

Au­toé­di­té en 1997 et ré­édi­té en 2001, le ro­man his­to­rique Les amours du

Pied-de-la-côte du Ma­ta­nais d’ori­gine Clé­ment For­tin a donc été ré­im­pri­mé à 200 exem­plaires, cette fois avec 25 illus­tra­tions de sa nièce Camille Gi­rard-bock. Les amours du Pied-de-la

Côte, c’est l’his­toire de trois soeurs nées d’une mère pu­di­bonde et d’un père ar­ti­san-mar­chand. L’une tombe amou­reuse du fils du der­nier Mic­mac de Ma­tane, un me­su­reur de bois, la deuxième d’un an­cien mi­li­taire et la troi­sième, d’un ca­pi­taine de ca­bo­tier.

« C’est avec brio, sou­ligne Clé­ment For­tin, que Camille Gi­rard-bock com­mu­nique cette sen­si­bi­li­té aux per­son­nages de mon ro­man et qu’elle rend cha­leu­reuses les scènes de leur quo­ti­dien. Elle n’avait que 16 ans quand elle a en­tre­pris d’illus­trer ce ro­man et de je­ter un re­gard ra­fraî­chis­sant sur le pas­sé ma­ta­nais. Pas­sion­née du des­sin, elle s’y exerce de­puis le ber­ceau. »

PHO­TO RO­MAIN PEL­LE­TIER | AGENCE QMI

Clé­ment For­tin, en com­pa­gnie de sa nièce et illus­tra­trice, Camille Gi­rard-bock.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.