Les clés du ma­ga­sin fa­mi­lial

MON­TRÉAL | Adam Co­hen est de re­tour au Qué­bec, après une tour­née eu­ro­péenne qui l’a me­né d’am­ster­dam à Var­so­vie. Quelques mois après avoir lan­cé le très ap­pré­cié Like a Man, le Mon­tréa­lais d’ori­gine est prêt à per­pé­tuer l’hé­ri­tage Co­hen que son cé­lèbre pè

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Ra­phaël Gen­dron-mar­tin AGENCE QMI

Pen­dant des an­nées, Adam Co­hen a re­fu­sé d’ac­cep­ter ses ori­gines ar­tis­tiques. L’au­teur-com­po­si­teur qu’il était ten­tait de se cher­cher une place dans un mar­ché, au lieu de trou­ver sa vé­ri­table voie ar­tis­tique. Les an­nées ont pas­sé et la rai­son l’a em­por­té. Adam Co­hen a lan­cé l’au­tomne der­nier Like

a Man, un disque dans la tra­di­tion mu­si­cale de ce que fait son père.

L’ac­cueil très en­thou­siaste des cri­tiques et du pu­blic a fait pen­ser à l’ar­tiste de 39 ans qu’il au­rait dû lan­cer un disque de la sorte à ses dé­buts, au lieu de s’en­tê­ter à al­ler dans d’autres sen­tiers. « Si seule­ment j’avais eu le cou­rage de sor­tir un disque comme ça quand j’avais la jeu­nesse dans les voiles, je se­rais tel­le­ment plus loin dans ma car­rière », ad­met-il.

Mais pas ques­tion d’avoir de re­grets, au­jourd’hui il sa­voure plei­ne­ment l’ac­cueil et les spec­tacles qu’il a don­nés dans plu­sieurs pays. « Il n’y a rien de plus in­croyable que de voya­ger à cause de son art, dit-il. J’ai ré­cem­ment fait une tour­née qui a du­ré huit se­maines en Eu­rope où je me le­vais à Co­pen­hague, Londres, Am­ster­dam, Is­tan­bul, Tel Aviv et Var­so­vie. C’est une aven­ture épous­tou­flante et dé­li­cieuse. »

TOUR­NÉE QUÉ­BÉ­COISE

Le chan­teur re­con­naît qu’à l’étran­ger, il va tou­jours y avoir des gens qui iront voir en spec­tacle « le fils de Leo­nard Co­hen ». « Je com­prends le phé­no­mène. Mais heu­reu­se­ment, la ma­jo­ri­té des gens qui viennent ont en­ten­du une chan­son à la ra­dio ou bien c’est le bouche-à-oreille. L’im­por­tant, c’est que les gens se dé­placent. La rai­son m’est bien égale. »

Ces pro­chains jours, en plus des deux concerts mon­tréa­lais, il vi­si­te­ra d’autres villes qué­bé­coises, dont cer­taines pour la pre­mière fois. « Je vais me rendre aus­si loin qu’au Sa­gue­nay, où je ne suis ja­mais al­lé. J’ai très hâte. »

Ac­com­pa­gné de deux mu­si­ciens, Adam Co­hen pro­po­se­ra plu­sieurs pièces de Like a Man, mais aus­si quelques an­ciennes chan­sons. Il se per­met­tra éga­le­ment quelques re­prises d’autres ar­tistes (« j’ai fait ré­cem­ment What’s Going On, de Mar­vin Gaye ») et peut-être même So Long

Ma­rianne, de son père. Avant même que l’on ait ter­mi­né de po­ser la ques­tion, il ré­pond par la né­ga­tive : non, ce n’est pas pré­vu qu’il fasse une tour­née avec son père. « C’est plus com­pli­qué que ça. Ce se­rait pos­si­ble­ment un gim­mick. Lui et moi n’avons pas be­soin de ça, alors ce se­rait pour qui ? Ce n’est pas un cirque. Oui ça m’in­té­resse de jouer avec mon père, mais il faut que les cir­cons­tances le veuillent aus­si. Il faut que ça se passe na­tu­rel­le­ment. La porte n’est pas du tout fer­mée, mais il n’y a rien de pré­vu. »

RE­VE­NIR À MON­TRÉAL

Par­lant ré­gu­liè­re­ment avec son père, Adam Co­hen aborde tous les su­jets. « Je lui parle de mu­sique, de bu­si­ness, de vic­toires, de dé­faites, de re­mèdes, de surdité, d’in­évi­ta­bi­li­tés, de rêves. »

Est-ce qu’il res­sent de la pres­sion de per­pé­tuer l’hé­ri­tage Co­hen ? « Je me sens sur­tout en pos­ses­sion des clés du ma­ga­sin fa­mi­lial, où j’avais un poste moins im­por­tant avant, peut-être sur un étage un peu plus bas. Main­te­nant, mon bu­reau est sur un étage plus noble, digne, ho­no­rable. Je me sens vrai­ment au sein d’une en­tre­prise fa­mi­liale. »

Ha­bi­tant à Los An­geles de­puis plus de dix ans, Adam Co­hen, qui s’ex­prime dans un par­fait fran­çais, men­tionne tou­jours ai­mer au­tant re­ve­nir à Mon­tréal.

« C’est l’une de mes villes pré­fé­rées. J’aime ses vi­bra­tions, voir les gens par­ler fran­çais dans les ca­fés. C’est l’âme et la beau­té des gens. J’aime les per­sonnes, la culture, l’ar­chi­tec­ture, le vieux, le laid, le beau, le sexy, le cô­té eu­ro­péen et nor­da­mé­ri­cain. J’aime le mé­lange de pau­vre­té et de ri­chesse, de beau­té et de sa­le­té. Ça me plaît énor­mé­ment. »

Pour­quoi ne pas vivre ici, alors ? « C’est un dé­bat qui est très vif dans ma vie et qui n’est pas en­core ré­so­lu, ré­pond-il. Je m’ima­gine tou­jours re­tour­ner à Mon­tréal, que ce soit bien­tôt ou plus tard. » Adam Co­hen se­ra en spec­tacle au Club So­da, les 9 et 10 fé­vrier. Il se­ra aus­si de pas­sage au Grand Théâtre de Qué­bec, le 16 fé­vrier. Pour connaître toutes les dates:

www.adam­co­hen.com

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.