MARC DROUIN PRÉ­PARE SON RE­TOUR

« Dans la vie, j’avance un pied de poule de­vant l’autre »

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Marc-an­dré Lemieux Agence QMI

MON­TRÉAL | Marc Drouin pour­rait bien ef­fec­tuer un re­tour en force en 2012. En plus de tra­vailler à l’adap­ta­tion ci­né­ma­to­gra­phique de Pied de Poule, il planche sur non pas une, mais trois pièces de théâtre. Peintre à ses heures, il contemple aus­si l’idée de pré­sen­ter une ex­po­si­tion de ses toiles.

« Il me reste tel­le­ment de choses à ac­com­plir ! », s’ex­clame-t-il au té­lé­phone.

Joint en Flo­ride pour dis­cu­ter du 30e an­ni­ver­saire de Pied de Poule, cette co­mé­die mu­si­cale avant-gar­diste qui a fait sen­sa­tion dans les an­nées 1980 grâce à ses chan­sons co­lo­rées, Marc Drouin re­late avec beau­coup d’en­thou­siasme la nais­sance du spec­tacle qui a mar­qué les dé­buts de Nor­mand Bra­th­waite, Marc La­brèche et Na­tha­lie Gascon.

Écrites en col­la­bo­ra­tion avec le mu­si­cien Ro­bert Lé­ger, les pièces de Pied de poule sont dé­sor­mais of­fertes en for­mat nu­mé­rique, une pre­mière pour cette oeuvre lau­réate de trois prix Fé­lix en 1982.

« À l’époque, on était tous des in­con­nus, sou­ligne Drouin. On avait ré­pé­té pen­dant au moins un an avant de contac­ter des pro­duc­teurs. Jean-claude L’es­pé­rance nous avait dit : « Vous êtes as­sis sur une fu­sée ! »

Ce der­nier n’avait pas tort puis­qu’après des dé­buts ti­mides dans une pe­tite salle de spec­tacle pou­vant ac­cueillir jus­qu’à 200 per­sonnes, la troupe in­ves­tit le Théâtre du Nou­veau-monde, puis le Théâtre St-de­nis après le suc­cès monstre rem­por­té par la pièce-titre.

« On m’avait de­man­dé d’édi­ter la chan­son, ré­vèle Drouin. On vou­lait que j’en­lève les cou­plets parce qu’on trou­vait que les textes étaient trop hea­vy. On m’avait dit que ça ne joue­rait ja­mais à la ra­dio ! »

PIED DE POULE, LE FILM

Marc Drouin est loin d’en avoir fi­ni avec Pied de Poule. En fé­vrier, il dé­po­se­ra au­près des ins­ti­tu­tions un scé­na­rio de long mé­trage ins­pi­ré de l’oeuvre scé­nique. Sou­te­nu par la pro­duc­trice Lor­raine Ri- chard de Ci­té Amé­rique ( Ba­bine, French Kiss), Drouin confie­ra la réa­li­sa­tion du film à Pierre Séguin ( Star Aca­dé­mie, La pe­tite vie), qui a si­gné plu­sieurs de ses vi­déo­clips.

Ro­bert Lé­ger com­po­se­ra de nou­veaux mor­ceaux, et Oli­vier Lou­bry se char­ge­ra des cho­ré­gra­phies.

Du cô­té de la dis­tri­bu­tion, nous re­trou­ve­rons Maxim Des­biens-trem­blay dans la peau de Fran­çois Per­du et sur­tout, Yves Jacques sous les traits du vi­lain Des­mond Bi­gras.

« Il y a 30 ans, je lui avais of­fert le rôle de Fran­çois Per­du, mais à cause d’un conflit d’ho­raire, il n’avait pas pu par­ti­ci­per aux au­di­tions, ra­conte Drouin. Cette fois-ci, quand je lui ai en­voyé le texte, il m’a dit oui tout de suite ! » « Je se­rais content que ça se fasse. J’ai l’im­pres­sion que ça pour­rait me don­ner des ailes »

UNE TRI­LO­GIE

Ces jours-ci, Marc Drouin concentre éga­le­ment ses éner­gies sur Link, un pro­jet de tri­lo­gie au théâtre. L’oeuvre, dont l’ac­tion s’étire sur trois dé­cen­nies (1980, 1990 et 2000), brosse le por­trait d’un jeune homme qui dé­fie l’au­to­ri­té pa­ren­tale et part s’ins­tal­ler à New York, où il pour- suit son rêve de de­ve­nir peintre.

« Je ne vou­lais pas im­po­ser aux gens un show de six heures, dit l’au­teur. Pour l’ins­tant, chaque pièce dure 90 mi­nutes. Reste à ajou­ter la mu­sique. »

Dans cette aven­ture, Marc Drouin a re­cru­té les ser­vices de cinq jeunes co­mé­diens, qu’il convie à des lec­tures spo­ra­diques de­puis quelque temps dé­jà. « Je ne me suis pas don­né de dead­line, pré­cise l’ar­tiste. Je veux tra­vailler tran­quille­ment, sans pres­sion. »

« Écrire des pièces de théâtre, c’est dif­fi­cile… sur­tout au Qué­bec, parce qu’on est li­mi­tés quant au nombre d’ac­teurs qu’on peut en­ga­ger, quant au nombre de dé­cors qu’on peut construire. Il faut tou­jours pen­ser au bud­get dont on dis­pose, ajou­tet-il. Mais c’est cor­rect, parce que je suis ha­bi­tué à tra­vailler avec peu de moyens. » L’al­bum Pied de Poule, com­pi­la­tion des meilleures chan­sons de la co­mé­die mu­si­cale de Drouin et Lé­ger est main­te­nant dis­po­nible en CD et ver­sion nu­mé­rique En 2007, la chan­son Pied de Poule est de­ve­nue un Clas­sique de la SOCAN (25 000 exé­cu­tions ra­dio­pho­niques).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.