SE JETTE À L’EAU

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Agnès Gau­det Agence QMI

MON­TRÉAL | C’est tout un dé­fi qu’a re­le­vé Pierre-fran­çois Le­gendre dans la peau de l’agent An­dré Sur­pre­nant pour le film La peur de l’eau. Non seule­ment, au cours du scé­na­rio, a-t-il réus­si à faire d’un gars in­cer­tain et ti­mide un homme fier, mais il a lui-même ef­fec­tué une dif­fi­cile cascade en pleine mer.

Pierre-fran­çois Le­gendre ne s’en sort pas. De­puis qu’il a cam­pé Car­los dans la sé­rie té­lé Les In­vin­cibles, on lui offre des rôles d’in­ca­pable. Mais il ac­cepte de vivre avec ça. L’agent Sur­pre­nant de La

peur de l’eau est, au dé­part, un bien étrange po­li­cier qui manque vrai­ment de confiance en lui, mais heu­reu­se­ment, il n’est pas que ça. Au fil de l’in­trigue, il se ré­vèle plu­tôt brillant.

« J’ai ce cas­ting-là de gars qui ne veut pas dé­ran­ger, ad­met Pierre-fran­çois Le­gendre. Je n’y peux rien. Mais An­dré Sur­pre­nant com­mence à terre, les épaules basses et il fi­nit la tête haute. Fi­na­le­ment, Sur­pre­nant me sort des cu­lottes de jog­ging de Car­los. Ça fait du bien. »

UNE DOSE D’IN­CONS­CIENCE

À 37 ans, père d’un fils et d’une fille (de 3 ans et 5 mois), Pierre-fran­çois Le­gendre passe peu à peu à des rôles dif­fé­rents, plus sé­rieux. Dans La peur de l’eau, il est le pa­pa cré­dible d’une fille de 15 ans.

« Je me sens de plus en plus prêt à jouer autre chose », dit-il. Tout le poids de La peur de

l’eau re­pose sur ses épaules. Bien se­con­dé par Bri­gitte Po­go­nat, qui joue sa co­équi­pière, il est pré­sent du dé­but à la fin. « Ça prend une cer­taine dose d’in­cons­cience, ad­met-il. Mais quand on ar­rive à ne pas y pen­ser, on s’aper­çoit que ça va mieux si on est pré­sent du dé­but à la fin, parce qu’on est au cou­rant de tout, parce qu’on ne manque au­cun éclair­cis­se­ment du réa­li­sa­teur. On est à fond de­dans. On a vu tout le film. Ça de­vient plus fa­cile à jouer. »

CASCADE EN MER

Une scène, celle d’une ba­taille avec le pré­su­mé as­sas­sin sur un ba­teau, n’a tou­te­fois pas été fa­cile à jouer. Cette scène de­vait être jouée par un cas­ca­deur, mais en avance sur le temps de tour­nage, le réa­li­sa­teur Ga­briel Pel­le­tier lui a sug­gé­ré d’es­sayer. Ac­cro­ché à un câble, l’agent Sur­pre­nant, qui a peur de l’eau, doit ten­ter de se ti­rer jus­qu’à l’em­bar­ca­tion.

« Au dé­part, je de­vais res­ter au quai, ra­conte Pierre- Fran­çois, mais j’ai eu en­vie de l’es­sayer. J’ai en­fi­lé un dry suit et quand j’ai en­ten­du “Mo­teur ac­tion !”, je me suis ti­ré à l’eau. L’eau était froide (c’était au mois d’oc­tobre). J’ai ca­lé au fond, mais ils m’avaient dit qu’avec le câble de sou­tien, j’al­lais re­mon­ter. Ren­du au fond, je me suis dit : “Si je suis car­diaque, c’est là que je vais le sa­voir”. L’or­gueil ai­dant, j’ai réus­si à me ra­me­ner jus­qu’au ba­teau. Quand ils ont dit “Cou­pé !”, j’ai vu qu’ils étaient tous contents sur le ba­teau et j’ai su que je l’avais eu. »

« Le soir, quand je suis re­ve­nu à la mai­son, j’étais de­ve­nu un homme! C’était la pre­mière fois que je fai­sais une cascade. Cette fois, j’avais tou­ché au ci­né­ma à fond. »

TRIPER SUR LES MADELINOTS

L’ac­teur s’est to­ta­le­ment in­ves­ti dans le pro­jet. Il a d’ailleurs ha­bi­té les Îles tout le temps du tour­nage, avec sa pe­tite fa­mille, évi­tant ain­si plein d’im­pon­dé­rables. Sa femme, Cyn­thia, at­ta­chée de presse de mé­tier, a même fi­na­le­ment tra­vaillé sur le film, elle aus­si.

La mé­téo, qui a tant cau­sé d’en­nuis au réa­li­sa­teur, a aus­si été exi­geante pour les co­mé­diens. « Les tem­pêtes, c’était pas ma job. Mais par contre, il fal­lait tou­jours être aux aguets et prêts à chan­ger de scène, à cause de la fi­chue tem­pé­ra­ture. On a dû faire de belles acro­ba­ties. « Mais je garde des sou­ve­nirs ex­tra­or­di­naires. Des cou­chers de so­leil su­perbes, sur les fa­laises rouges. Et puis, j’ai vrai­ment tri­pé sur les Madelinots. Ils sont su­per ac­cueillants et en même temps très francs. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.