UNE LETTRE D’AMOUR À NEW YORK

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Bruce Kirk­land Agence QMI

Avance ra­pide aux no­mi­na­tions des Os­cars, Ex­trê­me­ment fort et in­croya­ble­ment près est as­su­ré de fi­gu­rer dans la liste des 10 can­di­dats à la sta­tuette du meilleur film.

Le long mé­trage de Ste­phen Dal­dry est in­tel­ligent, rai­son­né, pro­fond et sti­mu­lant. Il pour­rait même ob­te­nir un so­lide suc­cès au box-of­fice. S’il traite de la tra­gé­die du 11 sep­tembre à tra­vers l’his­toire in­ten­sé­ment per­son­nelle d’une fa­mille, il trans­cende la brume qui plane au-des­sus de la ma­jo­ri­té des films sur le su­jet.

Si les membres de l’aca­dé­mie sont prêts à prendre des risques, le jeune Tho­mas Horn se­ra nom­mé dans la ca­té­go­rie du meilleur ac­teur. Ce­la reste du do­maine du pa­ri, car il n’a ja­mais joué au­pa­ra­vant et n’avait été vu que dans la ver­sion pour en­fants de Jeo­par­dy. Pour­tant, cer­tains jeunes pos­sèdent un ta­lent na­tu­rel, Horn est de ceux-là. Bien di­ri­gés par un réa­li­sa­teur aus­si in­tel­ligent et sen­sible que Ste­phen Dal­dry, ils ex­cellent. C’est ce qui ar­rive ici. Tho­mas Horn nous rive à l’écran et est éton­nant en gar­çon au coeur de cette his­toire.

VRAIS ÉVÉ­NE­MENTS

Ex­trê­me­ment fort et in­croya­ble­ment près est une fic­tion qui se dé­roule au­tour des vrais évé­ne­ments du 11 sep­tembre 2001 à New York. Eric Roth, nom­mé quatre fois aux Os­cars (ga­gnant pour For­rest Gump), a adap­té le ro­man à suc­cès de Jo­na­than Sa­fran Foer. Quelques chan­ge­ments ont été ef­fec­tués, ce qui ar­rive tou­jours dans les adap­ta­tions ci­né­ma­to­gra­phiques, mais l’es­sence du livre se re­trouve à l’écran. Par­mi ces mo­di­fi­ca­tions : le rôle de la mère a été élar­gi et on a cen­tré le scé­na­rio sur le re­gard por­té par l’en­fant sur les gens qu’il ren­contre.

Tom Hanks et San­dra Bul­lock, qu’on re­trouve ici dans des rôles de sou­tien, jouent les pa­rents de l’en­fant avec di­gni­té et cré­di­bi­li­té. Tom Hanks est bi­jou­tier tan­dis que San­dra Bul­lock tra­vaille dans un bu­reau qui jouit d’une vue im­pre­nable sur les tours ju­melles du World Trade Cen­ter. Tho­mas Horn in­carne leur fils unique, un gar­çon qui entre dans l’ado­les­cence et qui est rem­pli de peurs.

VA-ET-VIENT

Le film est ponc­tué de va-et-vient dans le temps. Nous voyons la fa­mille avant, pen­dant et après le 11 sep­tembre. L’ac­cent est pla­cé presque en­tiè­re­ment sur le gar­çon et son monde in­té­rieur com­plexe, de même que sur son sens de l’hu­mour et sa ma­nière par­ti­cu­lière de voir les choses. Ste­phen Dal­dry a éga­le­ment fait de ce film un hom­mage, voire même une lettre d’amour à New York. Une fois de plus, il montre qu’il peut al­lier dou­leur et joie, ain­si qu’il l’avait si bien fait dans un film comme Les heures.

Os­kar, le gar­çon, a des pro­blèmes, les mêmes qu’avant le 11 sep­tembre. Se­lon ses propres aveux, il pour­rait être at­teint du syn- drome d’as­per­ger, même si les exa­mens ne sont pas concluants. Il éprouve une peur dé­rai­son­née de toutes les ma­chi­ne­ries lourdes et les grosses struc­tures comme les ponts. Même une ba­lan­çoire de Cen­tral Park — celle qu’uti­li­sait son père quand il était en­fant — le met dans tous ses états. Il ne so­cia­lise pas avec les étran­gers.

LA PIRE JOUR­NÉE

Mais cet en­fant a des buts. Après les évé­ne­ments du 11 sep­tembre, il cherche des ré­ponses à un mys­tère en­tou­rant son père. La seule ma­nière, pense-t-il, de gé­rer sa dou­leur de ce qu’il ap­pelle « la pire jour­née » est de per­cer ce mys­tère. Sa mis­sion im­plique d’ex­plo­rer la ville et de ren­con­trer des étran­gers.

Son che­mi­ne­ment à tra­vers la noir­ceur de­vient ins­pi­rant. Le film per­met au pu­blic d’en­trer dans les étapes fi­nales du deuil d’un évé­ne­ment his­to­rique. Et pour ce­la, l’aca­dé­mie nom­me­ra Ex­trê­me­ment fort et in­croya­ble­ment près aux Os­cars.

Film de Ste­phen Dal­dry : met­tant en ve­dette Tho­mas Horn, Tom Hanks et San­dra Bul­lock. À l’af­fiche.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.