RE­TROU­VAILLES EN FA­MILLE

Guy Na­don et Ma­rie Ti­fo forment un couple qui a réus­si dans la vie et qui est à la tête d’une en­tre­prise d’eau em­bou­teillée dans la nou­velle sé­rie O’.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc YVES.LE­CLERC@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Les temps ont bien chan­gé. Il y a trente ans, ils per­son­ni­fiaent un couple de jeunes ro­ckers pau­més dans la pièce La Sta­tue de fer.

Na­don et Ti­fo n’avaient pas joué en­semble, à la té­lé, de­puis Les Pou­pées Russes, sé­rie dif­fu­sée à TVA entre 2002 et 2006.

AUTRE ÉPOQUE

Ils forment, dans O’, le couple Jac­que­line et Sa­muel O’ha­ra, qui, avec leurs cinq en­fants, Charles (Sté­phane De­mers), Kath­leen (Maxim Roy), Phi­lippe (Louis- Da­vid Mo­rasse), Loui­sa (Ma­ri­lyse Bourke) et Glo­ria (Ge­ne­viève Boi­vin-rous­sy), est à la tête d’agua, une en­tre­prise fa­mi­liale qui connaît du suc­cès. Un clan tis­sé très ser­ré où tout, con­trai­re­ment aux ap­pa­rences, n’est pas tou­jours par­fait.

« Jac­que­line, c’est une femme d’une autre époque. Elle vit dans une fa­mille très riche, mais elle s’oc­cupe tout de même de tout. Elle ne tra­vaille pas, mais elle pré­pare les re­pas, s’oc­cupe de son ma­ri et de ses en­fants. On ne voit plus vrai­ment ça », a men­tion­né la co­mé­dienne d’ex­pé­rience.

« Il s’agit d’un grand per­son­nage et c’est ce qui m’a tout d’abord in­té­res­sée. J’ai été sé­duite par sa force et aus­si par celle des autres per­son­nages de cette sé­rie. Je suis tom­bé en amour avec cette femme et j’ai ap­pré­cié la force de l’écri­ture », a ajou­té la co­mé­dienne, qui a dé­bu­té sa car­rière dans la Vieille Ca­pi­tale.

Jac­que­line O’ha­ra est le point d’an­crage de cette fa­mille. Une femme to­ta­le­ment dé­vouée en­vers ses en­fants qui, même s’ils sont adultes, ont en­core be­soin de leur ma­man.

« Elle a le coeur gros comme ses deux bras », a-t-elle ajou­tée, fai­sant re­mar­quer, avec une pe­tite dose d’iro­nie, qu’elle n’a pas vrai­ment ce genre de re­la­tion avec ses vé­ri­tables en­fants.

« Je ne les vois pas et je me con­tente avec ceux qui sont les miens dans cette sé­rie », a-t-elle lais­sé tom­bé en ri­go­lant.

TOUR­MENTE PO­LI­TIQUE

Prise, mal­gré elle, dans la tour­mente po­li­tique de son conjoint Pierre Cur­zi, qui a quit­té le Par­ti qué­bé­cois, Ma­rie Ti­fo avoue trou­ver ces mo­ments bien dif­fi­ciles.

« Les gens ne voient pas ce qu’il est dans la réa­li­té et dans la vie de tous les jours et j’ai­me­rais qu’ils puissent voir ça. C’est un homme hon­nête et ça me fait mal de voir ce que les jour­na­listes en font. Son ob­jec­tif et sa quête, c’est la sou­ve­rai­ne­té du Qué­bec. C’est ce qu’il veut. Son but n’est pas de s’at­ta­quer à Pau­line Ma­rois. Je n’aime pas ça, mais c’est tout de même quelque chose fas­ci­nant », a-t-elle ad­mis.

O’ est dif­fu­sée le mar­di, à 20 h, à TVA.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.