LA CONVAIN­CANTE

Oli­via Lé­vy, pro­duc­trice au conte­nu des ga­las du di­manche

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

L’ins­tinct et le ta­lent de per­sua­sion ont me­né Oli­via à tra­vailler sur plu­sieurs émis­sions dont Star Sys­tème, 3600 se­condes d’ex­tase, Voir ou Tes­té sur des hu­mains. Cette Fran­çaise d’ori­gine a aus­si cô­toyé de près l’ani­ma­teur hy­per­ac­tif Laurent Ru­quier en bos­sant pen­dant quelques an­nées à Pa­ris sur On a tout es­sayé. « Un ma­ra­thon ! , di­ra-telle de cette ex­pé­rience. L’an­née der­nière, elle pu­bliait un pre­mier livre qui a fait beau­coup ja­ser : Oui je le veux !, un es­sai ri­go­lo sur le ma­riage truf­fé d’en­tre­vues bien me­nées avec dif­fé­rentes per­son­na­li­tés. Lors de la der­nière édi­tion de Star Aca­dé­mie, c’est elle qui a convain­cu La­dy Gaga de se poin­ter. Un pas­sage hau­te­ment re­mar­qué. Elle est donc de re­tour pour une se­conde édi­tion des va­rié­tés avec quelques cartes dans sa manche.

Ju­lie Sny­der l’af­firme elle-même, Oli­via pour­rait vendre un fri­gi­daire à un Es­qui­mau. Af­fai­rée à son bu­reau, elle sol­li­cite des pro­duc­teurs lo­caux et in­ter­na­tio­naux afin d’avoir la vi­site de leurs ar­tistes. « On en­voie un ca­hier très beau avec des ex­traits des va­rié­tés dans le­quel on voit des ar­tistes fran­çais, amé­ri­cains ou qué­bé­cois, et qui met en va­leur l’ef­fet bé­né­fique d’un pas­sage à Star Aca­dé­mie pour un ar­tiste. »

Un pas­sage payant si on ob­serve les ventes de billets qui suivent une per­for­mance. « Bryan Adams a ven­du tous ses billets en moins de 24 h. Il re­vient don­ner ses spec­tacles les mains dans les poches ! Plus de pro­mo à faire, pas de pub à ache­ter. Ça été la même chose pour Pa­trick Bruel. Ça com­mence à se sa­voir que l’ef­fet post-aca­dé­mie est ful­gu­rant. »

Il faut dire que la ver­sion qué­bé­coise de Star Aca­dé­mie est dans une classe à part. Avec 2,5 mil­lions de cotes d’écoute, 57 % de part de mar­ché, l’ar­gu­ment est de taille. « En part de mar­ché, on bat tout le monde. On fait mieux que les Bri­tish, mieux qu’ame­ri­can Idol ou XFac­tor. Quand tu dis que le di­manche il y a plus de gens de­vant la té­lé que dans la rue et qu’une per­sonne sur deux est pos­tée de­vant le ga­la, c’est énorme. »

À quelques jours du dé­but de la sai­son, 80 % du boo­king est com­plé­té. « On reste souple pour s’ajus­ter à un gros suc­cès de l’hi­ver. Si­non, on pri­vi­lé­gie des ar­tistes qui ne sont ja­mais ve­nus chan­ter avec les aca­dé­mi­ciens. » Ain­si, Gilles Vi­gneault, Jean-pierre Fer­land, Cé­line Dion, Cin­dy Lau­per, John­ny Hal­ly­day, Mi­chel Sar­dou, Pa­ri­cia Kaas, Mi­chel Fu­gain, Coeur de Pi­rate, Hed­ley, Vincent Val­lières, Kaïn et Mes Aïeux sont quelques-uns des gros noms ayant confir­mé leur pré­sence. « Il est im­por­tant d’avoir un bon équi­libre, d’être éclec­tique dans nos choix. Nous sommes une équipe trans­gé­né­ra­tion­nelle. On écoute tous des choses dif­fé­rentes. Et on s’adresse à un pu­blic très large. Je suis con­tente de faire connaître John­ny Hal­ly­day, un monstre sa­cré, aux jeunes. Et j’écoute beau­coup de ra­dio. »

Et con­trai­re­ment à la lé­gende, une mé­ga star ne de­mande pas un ca­chet as­tro­no­mique. « La­dy Gaga est ve­nue gra­tui­te­ment. On a payé le trans­port et l’hô­tel cinq étoiles. Les ar­tistes qui viennent nous voir sont pris en charge. Sou­vent, je vais moi­même les cher­cher à l’aé­ro­port. On s’oc­cupe d’eux, on ré­serve les res­tos dont ils ont en­vie. On les ac­cueille en vé­ri­tables stars. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.