LE PO­LY­VA­LENT

Jean-phi­lippe Dion, ani­ma­teur et pro­duc­teur au conte­nu de la quo­ti­dienne

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

On peut dire que Jean-phi­lippe a gra­vi les éche­lons ra­pi­de­ment. D’abord em­bau­ché comme ar­chi­viste à temps par­tiel, il trans­cri­vait en temps réel le ver­ba­tim des can­di­dats, il a été ap­pe­lé à ai­der l’as­sis­tante de Sté­phane La­porte qu’il a im­pres­sion­né par son ef­fi­ca­ci­té. Ain­si, en 2005, il de­ve­nait aide-réa­li­sa­teur puis, en 2009, ré­dac­teur en chef de la quo­ti­dienne et des va­rié­tés du di­manche où il épau­lait Ju­lie Sny­der. C’est son poste de chro­ni­queur cul­tu­rel à Sa­lut Bon­jour qui l’a ré­vé­lé au pu­blic. Ac­tuel­le­ment, il na­vigue d’un cô­té et de l’autre de la ca­mé­ra.

De­puis qu’il a quit­té Sa­lut Bon­jour, Jean-phi­lippe n’a pas chô­mé. « 95 % de mon temps était consa­cré au pro­duc­teur au conte­nu. Je me ré­veille ce ma­tin et l’ani­ma­teur doit se pré­pa­rer. Je m’en vais faire des ré­pé­ti­tions cet après-mi­di avec de jeunes co­mé­diens qui vont jouer les rôles des profs et des aca­dé­mi­ciens pour qu’on teste les po­si­tions, qu’on s’as­sure que tout fonc­tionne bien. »

Mais avant, il a dû trou­ver la mai­son idéale pour ac­cueillir l’aca­dé­mie. En plus des chambres et salles com­munes, il fal­lait amé­na­ger des es­paces pour les cours, le bu­reau du di­rec­teur, pla­cer une cin­quan­taine de ca­mé­ras. « En 3 se­maines, on a ma­ga­si­né les meubles, fait deux agran­dis­se­ments à la mai­son, la ré­gie est dans le ga­rage, on a 9 salles de mon­tage et une autre pour Sté­phane La­porte qui monte la quo­ti­dienne dès mi­nuit pour li­vrer chaque jour une émis­sion à 15 h. »

Avant de re­vê­tir son ves­ton d’ani­ma­teur, Jean-phi­lippe s’est as­su­ré, avec la dé­co­ra­trice, de don­ner un look à la mai­son, il a su­per­vi­sé le boo­king des in­vi­tés de la quo­ti­dienne, s’est pen­ché sur le conte­nu des cours du corps pro­fes­so­ral (dont il est par­ti­cu­liè­re­ment fier) afin que rien ne se re­groupe et que chaque pro­fes­seur ait le ma­té­riel dont il a be­soin. Dès de­main, il re­cueille­ra les com­men­taires à chaud des aca­dé­mi­ciens au Mel’s avant de prendre la route pour Fre­lighs­burg pour nous don­ner de leurs nou­velles au quo­ti­dien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.