NA­TA­SHA ST-PIER en mé­chante El­vi­ra

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Agnès Gau­det

MON­TRÉAL | Ve­nue à Mon­tréal spé­cia­le­ment pour in­ter­pré­ter le rôle d’el­vi­ra dans la co­mé­die mu­si­cale Don

Juan, Na­ta­sha St-pier cu­mule les grosses jour­nées de douze heures de ré­pé­ti­tions avec ses ca­ma­rades de scène. « On re­lève un dé­fi énorme, dit-elle. On ne peut pas se trom­per. »

AGNES.GAU­DET@JOUR­NALMTL.COM

Alors que leurs pré­dé­ces­seurs avaient eu à l’époque de deux à trois mois pour ré­pé­ter Don Juan, la nou­velle troupe de chan­teurs a tout juste deux se­maines pour faire le même tra­vail. C’est peu, pour toutes les pa­roles et les mou­ve­ments qu’il faut as­si­mi­ler. Na­ta­sha StPier en convient.

« Ce sont des grosses jour­nées in­tenses, ad­met-elle, de dix heures du ma­tin à dix heures du soir. On tra­vaille très fort et on es­père être à la hau­teur. »

C’est vrai que Na­ta­sha St-pier et les autres « nou­veaux » de la pro­duc­tion ont tous du mé­tier. Jo­na­than Roy, Étienne Dra­peau, Amé­lie B. Si­mard, Nor­mand Lévesque et elle savent comment se com­por­ter sur scène. Mais, en- tou­rés des deux pion­niers du spec­tacle Jean-françois Breau et Marie-ève Jan­vier, ils mettent tout de même les bou­chées doubles.

BEAU­COUP DE NOTES

« Fé­lix (Gray, le créa­teur du show, NDLR) veut que j’in­carne El­vi­ra, pas Na­ta­sha St-pier, ex­plique la chan­teuse. Sur scène, je sais bou­ger comme Na­ta­sha St-pier, je sais chan­ter comme Na­ta­sha St-pier. Du coup, je n’ai pas be­soin d’y pen­ser, c’est na­tu­rel. Mais pour bou­ger et chan­ter comme El­vi­ra, il faut que j’ap­prenne tout. Fé­lix veut une cer­taine ryth­mique. Il veut qu’on marche à cer­tains en­droits, qu’on échange

cer- tains re­gards, avec telle in­ten­si­té. C’est très tech­nique.

« Et puis, il y a le son dans les mo­ni­teurs à ajus­ter pour bien s’en­tendre, les cos­tumes à épou­ser. C’est beau­coup d’in­for­ma­tion qu’on re­çoit en même temps. On es­saie d’en­re­gis­trer le plus pos­sible, on prend des notes. Ça fait beau­coup de choses à pen­ser. »

UNE MÉ­CHANTE EL­VI­RA

La El­vi­ra de Na­ta­sha St-pier va nous sur­prendre. Elle se­ra dif­fé­rente de celle qu’on a vue au­pa­ra­vant, jouée par Cin­dy Da­niels. Elle se­ra mé­chante, très mé­chante, même.

« Je ne sais pas si le pu­blic va m’ai­mer, lance Na­ta­sha en riant, mais mon El­vi­ra, ils ne l’ai­me­ront pas. Au dé­but, elle se­ra très amou­reuse, triste et un peu ré­si­gnée, mais à par­tir du deuxième acte, elle qui n’aime pas Ma­ria va le mon­trer et elle de­vien­dra très mé­chante, ma­chia­vé­lique même. Elle va en­cou­ra­ger Ra­phaël à tuer Don Juan. »

La pre­mière du spec­tacle à la Place des Arts, le 2 fé­vrier, ar­rive à grands pas et douze re­pré­sen­ta­tions sont pré­vues pour le mo­ment. Les dan­seurs es­pa­gnols sont ar­ri­vés, il y a quelques jours, au Qué­bec et ils ont re­joint la troupe dans le grand stu­dio de Mel’s à St-hu­bert.

Entre les dif­fé­rents élé­ments du gi­gan­tesque dé­cor, les chan­teurs et dan­seurs doivent main­te­nant mettre en place tous les dé­pla­ce­ments et cho­ré­gra­phies avec le met­teur en scène Gilles Ma­heu, en évi­tant de se frap­per les uns les autres. Cha­cun doit gé­rer le grand pla­teau tour­nant sur le­quel ils s’exé­cutent.

« Le but, c’est que ça ait l’air tel­le­ment na­tu­rel, qu’on semble flot­ter, pré­cise Na­ta­sha, que per­sonne ne se rende compte de la lour­deur de la mé­ca­nique. »

PAS DES SUP­PLÉ­MEN­TAIRES

On a connu Na­ta­sha St-pier alors que, toute jeune, elle in­ter­pré­tait Fleur-de

Lys dans la co­mé­die mu­si­cale Notre-da

me-de-pa­ris.

« J’étais alors une ado et je jouais une ado, dit-elle. Cette fois, j’ai trente ans et je joue un per­son­nage qui a en­vi­ron vingt ans. C’est plus fa­cile de pro­je­ter quelque chose qu’on a dé­jà connu. C’est un avan­tage. »

Ceux qui veulent voir Na­ta­sha StPier dans Don Juan de­vront faire vite. La chan­teuse na­tive du Nou­veauB­runs­wick se­ra des douze pre­mières re­pré­sen­ta­tions, mais si on ajoute des sup­plé­men­taires, elle ne pour­ra pas être de la troupe.

Na­ta­sha St-pier lance un nou­vel al­bum au mois d’avril, son hui­tième en car­rière, et elle de­vra par­tir en faire la pro­mo­tion à Pa­ris, avant de re­ve­nir au Qué­bec pour nous pré­sen­ter ses nou­velles chan­sons.

Don Juan se­ra pré­sen­té à la Place des Arts, du 2 au 12 fé­vrier. La di­rec­tion mu­si­cale et les ar­ran­ge­ments sont as­su­rés par Guy St-onge.

Dif­fi­cile de croire que Na­ta­sha St-pier joue­ra une mé­chante dans la pro­duc­tion

Don Juan.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.