Le 30e an­ni­ver­saire d’un clas­sique

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Steve Tilley Agence QMI

Être un adepte de jeux vi­déo d’un cer­tain âge com­porte cer­tains désavantages. On n’a plus les ré­flexes né­ces­saires pour jouer à Mo­dern War­fare 3 et te­nir tête à des jeu­nots de 13 ans hy­per com­pé­tents et sar­cas­tiques. On n’a plus 35 heures par se­maine à dé­dier au per­fec­tion­ne­ment de son chevalier Je­di dans Star Wars: The Old Re­pu­blic. Ni la pa­tience re­quise pour dé­ni­cher toutes les pou­pées sexuelles ca­chées dans Saints Row : The Third, afin de com­plé­ter le jeu à 100 %.

Par contre, la ma­tu­ri­té n’est pas sans avan­tages, puis­qu’elle per­met de dis­po­ser de bonnes sommes d’ar­gent à in­ves­tir dans du nou­vel équi­pe­ment de jeu (à moins d’être pa­rent, dans le­quel cas on est cuit).

L’âge ajoute éga­le­ment une autre chose un peu moins tan­gible : de la pers­pec­tive.

Pour cer­tains vé­né­rables chro­ni­queurs, Choplifter a été l'une de leurs pre­mières ex­pé­riences de jeu vi­déo sur or­di­na­teur, à l’époque du vé­tuste Apple Iie. Un mo­ment in­ou­bliable.

PI­LOTE D’HÉ­LI­CO­PTÈRE

La pré­misse était simple : il fal­lait sur­vo­ler une zone de guerre, aux com­mandes de son hé­li­co­ptère, pour y ré­cu­pé- rer des otages et les ra­me­ner sains et saufs à la base. Che­min fai­sant, il s’agis­sait d’évi­ter mis­siles et obus de chars d’as­saut et de pro­té­ger les otages du feu nour­ri de l’en­ne­mi, en tâ­chant de ne pas se plan­ter dans le dé­cor.

Choplifter HD est une ré­vi­sion com­plète de l’ori­gi­nal, pa­ru en 1982, qui garde plus ou moins in­tact l’es­prit de son an­cêtre. L’ob­jec­tif, dans la plu­part des 30 mis­sions du jeu, est de sur­vo­ler le ter­ri­toire en­ne­mi, pour sau­ver des sol­dats ou des ci­vils et les ra­me­ner en toute sé­cu­ri­té à la base, tout en gar­dant un oeil sur la pro­gres­sion d’in­sur­gés ar­més jus­qu’aux dents, dans des jeeps mu­nies de tou­relles mi­trail- leuses, aux com­mandes de ca­nons an­ti­aé­rien et, bien sûr, de chars d’as­saut et de chas­seurs. Sans ou­blier des zom­bies.

Choplifter HD imite le dé­fi­le­ment ho­ri­zon­tal en deux di­men­sions et de­mie de l’ori­gi­nal, ce qui exige d’ali­gner son hé­li­co­ptère pour ti­rer sur l’en­ne­mi en vue, et de faire gaffe de ne pas écra­ser des otages avec les skis de l’ap­pa­reil. Au moins, l’om­ni­pré­sente phy­sique « rag­doll » ajoute une touche de lé­gè­re­té à ces morts ac­ci­den­telles.

SIM­PLI­CI­TÉ QUELQUE PEU PER­DUE

Tou­te­fois, la char­mante sim­pli­ci­té du jeu ori­gi­nal se trouve quelque peu per­due dans ce re­make, puisque le joueur passe dé­sor­mais beau­coup plus de temps dans la peau de l’agres­seur, poin­tant ses propres mis­siles et ca­nons sur des en­ne­mis sans scru­pule qui ne cessent de re­naître, tou­jours plus nom­breux. Gé­rer son car­bu­rant et pré­voir des voyages de ra­vi­taille­ment à la base sont éga­le­ment des op­tions à sur­veiller, quoique des col­lègues pi­lotes qui ne cessent de plai­san­ter – et qui sont drôles un tiers du temps – tiennent le joueur bien in­for­mé de tous les pé­pins sur­ve­nant en che­min.

À té­lé­char­ger, contre 1200 points Mi­cro­soft ou 14,99 $ sur Xbox Live, Plays­ta­tion Net­work et Steam, Cho­plif- ter HD semble un peu cher pour ce qu’il offre, sur­tout avec une va­rié­té mo­deste de mis­sions et des hé­li­co­ptères du jeu qui de­meurent in­ac­ces­sibles. Aus­si, le de­gré de dif­fi­cul­té si­gni­fi­ca­tif des der­niers ni­veaux pro­longe ar­ti­fi­ciel­le­ment la du­rée du jeu, sur­tout lors­qu’on cherche à ob­te­nir cinq étoiles à cha­cune des mis­sions.

Et pour­quoi ne pas y avoir in­clus le Choplifter ori­gi­nal, à titre de bo­ni ? Re­voir, en­core une fois, ces images sim­plistes d’une époque an­té­di­lu­viennes au­rait sus­ci­té chez plu­sieurs une au­then­tique jouis­sance nos­tal­gique.

Ver­dict : Ce clas­sique de 1982 sou­ligne son 30e an­ni­ver­saire avec un re­make so­lide, qui se montre par­fois rude et bruyant à l’ex­cès.

JEUX

VI­DÉO

CHOPLIFTER HD

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.