AR­THUR VILLE­NEUVE : SA VIE, SON OEUVRE

Mu­sée ré­gio­nal de la Pul­pe­rie de Chicoutimi

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME TRÉSORS DE L’EST DU QUÉBEC -

De­puis le 13 jan­vier, le Mu­sée ré­gio­nal de la Pul­pe­rie de Chicoutimi rend hom­mage au peintre au­to­di­dacte Ar­thur Ville­neuve par une ex­po­si­tion in­ti­tu­lée Ar­thur Ville­neuve Loin d’être naïf.

Peu de gens le savent, mais c’est à ce même en­droit qui s’ap­pe­lait alors la Com­pa­gnie de pulpe de Chicoutimi, que l’ar­tiste a com­men­cé sa vie de tra­vailleur, à l’âge de 14 ans, en tant que jour­na­lier. Beau clin d’oeil de la vie !

En­tiè­re­ment ré­amé­na­gée, l’ex­po­si­tion pré­sente des pho­tos, des ob­jets créés par l’ar­tiste, sa chaise de bar­bier, des té­moi­gnages, une sta­tion au­dio, une vi­site vir­tuelle, un jeu vi­déo, plu­sieurs de ses toiles et, bien en­ten­du la cé­lèbre Mai­son-mu­sée où ce­lui que l’on ap­pe­lait le peintre-bar­bier a vé­cu et éle­vé sa fa­mille.

Pièce ma­jeure de l’ex­po­si­tion, cette der­nière mé­rite qu’on prenne le temps d’en par­cou­rir toutes les pièces afin de bien ob­ser­ver ces fresques qui ornent tous les murs, même ceux de la salle de bain et de la cui­sine. Vé­ri­table voyage au coeur des cou­leurs, des images et des formes chères au peintre, on y re­trouve la ré­gion, avec ses bâ­ti­ments, ses évé­ne­ments, ses croyances et ses lé­gendes, peinte se­lon la vi­sion toute per­son­nelle et l’ima­gi­naire dé­bor­dant de Ville­neuve.

MIEUX CONNAÎTRE AR­THUR VILLE­NEUVE

C’est suite à un ser­mon du cu­ré in­vi­tant ses pa­rois­siens à mettre en pra­tique la Pa­ra­bole des ta­lents qu’ar­thur Ville­neuve, pro­fon­dé­ment tou­ché par les pa­roles du prêtre, s’est mis à cou­vrir de pein­tures et de fresques les murs in­té­rieurs de sa pe­tite mai­son de la rue Ta­ché.

Au grand déses­poir de ses voi­sins, les murs ex­té­rieurs connaissent bien­tôt le même sort. Ces der­niers ne com­prennent pas la pas­sion qui l’ha­bite et le pousse à tra­vailler sur cet étrange pro­jet jus­qu’à 100 heures par se­maine. Pour eux, c’est un fou et sa « ca­bane », pour­tant une mai­son qué­bé­coise construite à la fin du XIXE siècle, dé­pare le quar­tier. Bien qu’elle soit ob­jet de raille­rie dans la rue et la ré­gion, la ré­si­dence des Ville­neuve at­tire bien­tôt l’at­ten­tion des tou­ristes.

En 1959, Ar­thur Ville­neuve l’ouvre aux vi­si­teurs. C’est Hé­lène, sa femme, qui les ac­cueille et leur ex­plique la dé­marche de son ma­ri avant de leur pré­sen­ter ce der­nier, un pe­tit homme ti­mide et ré­ser­vé. Un des plai­sirs de l’ex­po­si­tion est jus­te­ment une vi­déo nous per­met­tant d’as­sis­ter à l’une de ces vi­sites et d’en­tendre Hé­lène se plaindre de man­quer d’ar­moires. On la com­prend!

À la mort de l’ar­tiste, en 1990, la pe­tite mai­son, pri­vée de son âme créa­trice, est aban­don­née et me- na­cée de dis­pa­ri­tion. Re­con­nue comme ob­jet du patrimoine his­to­rique et cultu­rel du Sa­gue­nayLac-saint-jean par le gou­ver­ne­ment ca­na­dien en 1993, elle est fi­na­le­ment dé­mé­na­gée, en 1994, pour trô­ner en per­ma­nence à l’in­té­rieur du Mu­sée.

Le Mu­sée La Pul­pe­rie de Chicoutimi rend hom­mage à ce peintre, pas si fou, qui oc­cupe dé­sor­mais une place bien mé­ri­tée dans l’his­toire ar­tis­tique qué­bé­coise du XXE siècle. La grande ma­jo­ri­té des in­for­ma­tions ayant ser­vi pour cet ar­ticle ont été ti­rées de Ville­neuve, un homme et sa mai­son par Nathalie Bou­dreault et Mi­che­line Ma­rion, aux édi­tions JCL. Ce livre est dis­po­nible à la bou­tique du Mu­sée.

1

1. Pré­sen­toir mon­trant Ar­thur Ville­neuve en com­pa­gnie de per­son­na­li­tés 2. La chaise de bar­bier, mé­tier qu’il pra­ti­quait dans sa mai­son

2

PHO­TOS LISE GI­GUÈRE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.