ÉRIC ET MÉ­LA­NIE L’EM­PORTENT

Le Journal de Quebec - Weekend - - CE QUI SE PASSE À PARIS - Ma­rie-jo­sée Roy Agence QMI

Après une aven­ture de huit se­maines par­se­mée d’em­bûches et d’exal­ta­tions, c’est fi­na­le­ment l’équipe com­po­sée d’Éric et de Mé­la­nie qui a rem­por­té la deuxième édi­tion de Mon plan Ro­na, dont la fi­nale était dif­fu­sée en di­rect, sur les ondes de TVA, lun­di soir der­nier.

Le couple met ain­si la main sur un grand prix de 50 000 $. Éric et Mé­la­nie, qui re­pré­sen­taient la ville de Châ­teau­guay, af­fron­taient les duos com­po­sés de Ma­non et Ste­phen, de Qué­bec, et de Jo­na­than et Jean-Fran­çois, de La­val.

Les té­lé­spec­ta­teurs avaient la lourde tâche de dé­ter­mi­ner le tan­dem ga­gnant en vo­tant par té­lé­phone ou par Illi­co, pen­dant la pré­sen­ta­tion de l’ul­time épi­sode, en se ba­sant sur le tra­vail ac­com­pli par les paires au cours des dix der­nières se­maines.

Le pu­blic de­vait en ef­fet choi­sir le­quel des trois pro­jets de ré­no­va­tion avait été le mieux réus­si, en s’ap­puyant sur cinq cri­tères de sé­lec­tion : le res­pect du bud­get (65 000 $), le res­pect de l’échéan­cier, l’en­semble des tra­vaux, la gé­rance du chan­tier et l’écoute des con­seils.

Chaque équipe étant épau­lée par un en­tre­pre­neur che­vron­né pour me­ner à bien son idée, c’est Jo­sée Lemire qui a prê­té main-forte à Éric et Mé­la­nie dans la concré­ti­sa­tion de leur rêve.

ÉQUIPE SO­LIDE

« On a connu beau­coup de hauts pen­dant l’émis­sion, a dit la grande ga­gnante. Il n’y a pas eu de se­maines où ça al­lait mal. Il n’y a ja­mais eu de chi­canes, on a ri tout le long. »

Son conjoint a abon­dé dans le même sens. « On avait une équipe, un noyau tel­le­ment so­lide! Aus­si­tôt que quel­qu’un s’éga­rait, les autres le ra­me­naient. On était tous concen­trés sur le pro­jet. »

« Je peux vous dire que l’ex­pé­rience a été ex­tra­or­di­naire, a pour sa part sou­li­gné Jo­sée Lemire. Les dé­fis, cette an­née, avaient beau­coup d’am­pleur. Je ne suis pas tout à fait im­par­tiale, mais dans notre chan­tier en par­ti­cu­lier, il y avait vrai­ment de gros dé­fis tech­niques. Ils ont ac­com­pli un tra­vail in­croyable, eux qui ne sont pas des pro­fes­sion­nels. »

Éric et Mé­la­nie, qui se pro­mettent d’uti­li­ser l’ar­gent de leur prix pour ame­ner leurs proches en voyage sous le chaud so­leil du Sud, par­ti­ci­paient à Mon plan Ro­na dans le but d’agran­dir leur mai­son pour hé­ber­ger leur tante Diane, alors que celle-ci vient tout juste de prendre sa re­traite.

Le pom­pier et sa femme, qui tra­vaille dans un centre pour per­sonnes âgées, sont pa­rents de trois en­fants.

BEAU­COUP D’ÉMO­TIONS

L’épi­sode fi­nal de Mon plan Ro­na a été l’oc­ca­sion pour les ap­pren­tis du mar­teau de tra­cer le bi­lan de leur pé­riple des deux der­niers mois.

Char­gée d’émo­tions, la der­nière heure du « do­cu­réa­li­té » a per­mis aux par­ti­ci­pants de se re­mé­mo­rer, en com­pa­gnie de l’ani­ma­teur Gi­no Choui­nard, les bons et les moins bons sou­ve­nirs de leur ex­pé­rience, images à l’ap­pui.

En plus de leur ca­gnotte de 50 000 $, Éric et Mé­la­nie, tout comme Ste­phen et Ma­non, ont dé­cro­ché un lot spé­cial cons

✁ ti­tué d’un voyage à Playa Del Car­men pour avoir évi­té, pen­dant la sé­rie, d’uti­li­ser leur carte d’aide de der­nier re­cours.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.