Adap­ta­tion en de­mi-teinte

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Qué­bec

Film de Da­vid Cro­nen­berg Avec Ro­bert Pat­tin­son, Ju­liette Bi­noche et Sa­rah Ga­don..

Cer­tains ro­mans sont dif­fi­ci­le­ment adap­tables pour le cinéma même pour le plus aguer­ri des ci­néastes. C'est le cas de Da­vid Cro­nen­berg, qui offre une adap­ta­tion en de­mi-teinte de Cos­mo­po

lis, de l'au­teur Don Delillo, à clas­ser au rayon des oeuvres mi­neures du réa­li­sa­teur ca­na­dien à qui on doit La mou

che, Le fes­tin nu et Crash. Pré­sen­té en com­pé­ti­tion of­fi­cielle au der­nier Fes­ti­val de Cannes, Cos­mo­po

lis ra­conte la jour­née d'un jeune ma­gnat de la fi­nance. Mal­gré le chaos que fait ré­gner dans les rues de New York des ma­ni­fes­tants al­ter­mon­dia­listes et la pré­sence du pré­sident des ÉtatsU­nis, il dé­cide d'al­ler se faire cou­per les che­veux à l'autre bout de la ville.

Eric Pa­cker (Pat­tin­son) est in­flexible et c'est dans sa li­mou­sine blanche, qui lui sert de bu­reaux avec des té­lé­vi­seurs bran­chés sur les chaînes bour­sières, qu'il pas­se­ra la jour­née.

Pen­dant que le cours du yuan re­monte et me­nace son em­pire fi­nan­cier, on voit dé­fi­ler dans la voi­ture des conseillers, un mé­de­cin qui lui ré­vèle que sa pros­tate est asy­mé­trique, une mai­tresse jouée par Ju­liette Bi­noche.

Puisque la li­mou­sine avance à pas de tor­tue, Pa­cker a aus­si le temps de sor­tir pour prendre le dé­jeu­ner avec sa femme (Sa­rah Ga­don), s'en­voyer en l'air avec une autre mai­tresse et se faire en­tar­ter par un ma­ni­fes­tant (Ma­thieu Amal­ric).

Son odys­sée, au cours de la­quelle il lo­ge­ra une balle dans la tête de son garde du corps, se ter­mine chez un as­sas­sin (Paul Gia­mat­ti) avec qui il dis­serte pen­dant plus de vingt mi­nutes.

FROID

Cette der­nière scène, por­tée à bout de bras par Gia­mat­ti, se ré­vèle le mo­ment le plus in­té­res­sant d'un film qui manque de vie et dont les tour­ments du per­son­nage prin­ci­pal laissent de glace.

Le choix de Cro­nen­berg de fil­mer en stu­dio plu­tôt que di­rec­te­ment dans les rues confère à Cosmopolis un as­pect froid, ar­ti­fi­ciel et dés­in­car­né. Consé­quence, le film lais­se­ra sur leur faim les fans de Cro­nen­berg qui at­ten­dront en vain la ten­sion et les in­trigues qui co­lorent ha­bi­tuel­le­ment son cinéma. En de­hors de la zone de confort de

Twi­light, Ro­bert Pat­tin­son se tire bien d'af­faire dans la peau d'Eric Pa­cker, sans pour­tant être étin­ce­lant. Il ar­rive quand même à nous faire ou­blier Ed­ward Cul­len, ce qui n'est fi­na­le­ment pas un mince ex­ploit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.