UN GRAND CHE­LEM RA­TÉ

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - Ro­bert La­tu­lippe Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Nous pour­sui­vons cette se­maine l’étude d’une autre main jouée par l’équipe d’an­dré Renaud, Carl Le­vesque, Ro­bert Trem­blay et Gé­rard Tur­cotte qui a rem­por­té le cham­pion­nat ca­na­dien, dans la classe B (0– 2500), dis­pu­té à Mon­tréal en mai der­nier. Pour ga­gner une telle com­pé­ti­tion, il faut évi­dem­ment très bien jouer, mais ce­la né­ces­site aus­si un peu de chance.

Voyons une main plu­tôt par­ti­cu­lière du round-ro­bin qui a gran­de­ment in­fluen­cé le clas­se­ment avant les de­mi-fi­nales. À l’une des tables, l’équipe ad­verse a an­non­cé 7 ♣ ; à l’autre table, An­dré et Carl ont ga­gé 3SA. Pour gager un grand che­lem, il faut que le taux de réus­site dé­passe 66,7 %. Dans cette main, il s’avère pro­bable à 96 %. De plus, si vous ne trou­vez pas l’en­tame, il pour­ra être réus­si mal­gré le par­tage 5-0 des atouts.

Don­neur : Est. Nord-sud vul­né­rables. Mal­gré le fait que son par­te­naire Gé­rard Tur­cotte ait ou­vert les en­chères à 2 , Ro­bert Trem­blay en­tame le 8 de trèfle. C’est lo­gique : les ad­ver­saires ont ga­gé le grand che­lem, ils dé­tiennent sû­re­ment le pre­mier contrôle des coeurs. Le dé­cla­rant constate alors le mauvais par­tage des atouts. Il en­caisse donc l’as et le roi de car­reau, puis coupe un car­reau au mort. Il re­vient dans sa main et joue tous ses trèfles. À la fin, il lui reste 1 coeur, 1 car­reau et 3 piques. Le mort dé­tient l’as de pique et 4 coeurs ARD9. Gé­rard a dé­faus­sé ses 2 piques pour conser­ver la dame de car­reau et 4 coeurs. Le contrat chute de 1 pli.

Si le dé­cla­rant en­caisse l’as de pique avant de dé­fi­ler les trèfles, Est se­ra squee­zé : il ne pour­ra en ef­fet gar­der la dame de car­reau et 4 coeurs. Si Ouest en­tame la dame de pique, ce­la donne au­to­ma­ti­que­ment le contrat. En re­vanche, s’il en­tame le 4 de coeur, ce­la as­sure la chute du contrat. Évi­dem­ment si les atouts ad­verses sont par­ta­gés 3-2 ou 4-1, le dé­cla­rant ré­clame ra­pi­de­ment les 13 le­vées.

Comme An­dré et Carl ont joué 3SA fait 5 sur l’en­tame pique, l’équipe d’An­dré a ga­gné 11 imps sur la main. Si les ad­ver­saires réus­sissent leur grand che­lem, ils en perdent 17. Jolie dif­fé­rence, n’est-ce pas !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.