MADE IN CA­NA­DA

Con­trai­re­ment à notre té­lé qué­bé­coise, la té­lé­vi­sion ca­na­dienne passe qua­si­ment in­aper­çue, sub­mer­gée par une mer de pro­duc­tions amé­ri­caines. Alors que chez nous le CTRC exige que 85 % des pro­duc­tions dif­fu­sées sur les grandes chaînes soient qué­bé­coises, l

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Emmanuelle Plante Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Bref son­dage non scien­ti­fique au­tour de moi. De toutes les sé­ries à l’af­fiche cette sai­son, seule The Lit­tle Mosque on the

Prai­rie, co­mé­die de si­tua­tion sur la cohabitation entre Mu­sul­mans et Chré­tiens dans un pe­tit pa­te­lin an­gli­can, une église prin­ci­pa­le­ment, de la Sas­kat­che­wan, re­çoit le sceau « ca­na­dien » spon­ta­né­ment. Il faut dire que la sé­rie connaît un vé­ri­table suc­cès tant cri­tique que po­pu­laire, voire même in­ter­na­tio­nal. Dif­fu­sée sur la CBC de­puis 6 saisons, The Lit­tle Mosque

on the Prai­rie aborde avec au­dace et fi­nesse un su­jet ta­bou pour­tant très re­pré­sen­ta­tif de notre so­cié­té.

On cite aus­si InSe­cu­ri­ty, sans réel­le­ment connaître le titre, qui a connu deux saisons sur la même chaîne. Par contre, plu­sieurs sont au fait de cette sé­rie à cause de la pré­sence de Ré­my Gi­rard, ac­teur chou­chou des Qué­bé­cois, mais ne l’ont ja­mais re­gar­dé.

LES FIC­TIONS

La sai­son der­nière, les CBC, CTV et Glo­bal nous ont aus­si of­fert Arc­tic Air, sé­rie d’aven­tures met­tant en ve­dette une fa­mille aty­pique à la tête d’une com­pa­gnie aé­rienne à Yel­lowk­nife et la sé­rie fa­mi­liale in­ter­gé­né­ra­tion­nelle Heart

land qui se dé­roule dans les mon­tagnes Ro­cheuses de l’Al­ber­ta où vivent sur un ranch deux soeurs et leur grand-pa­pa.

Mur­doch Mys­te­ries, une sé­rie dé­tec­tive évo­luant au siècle der­nier dont la 5e sai­son s’in­té­res­sait à la conquête du Klon­dike ou Bomb Girls, une belle mi­ni­sé­rie sur la quête de li­ber­té et la so­li­da­ri­té, re­nou­ve­lée pour une se­conde sai­son, qui suit le des­tin de cinq femmes tra­vaillant dans une usine d’ar­me­ment pen­dant la Deuxième Guerre mon­diale, sont d’autres op­tions.

No­tons éga­le­ment Being Eri­ca, cette tren­te­naire qui pos­sède le don de pou­voir ef­fa­cer des élé­ments du pas­sé et

Lost Girl, qui met en ve­dette une sé­duc­trice vam­pi­rique à l’al­lure nor­male, mais aux pou­voirs sur­na­tu­rels qui se nour­rit de l’éner­gie sexuelle de ses vic­times.

DES PO­LICES ET DES MÉ­DE­CINS

Les sé­ries qui se dé­roulent dans les mi­lieux po­li­ciers et mé­di­caux ont aus­si la cote chez nos col­lègues an­glo­phones. Pen­sons à Roo­kie Blue qui met en lu­mière le tra­vail de cinq jeunes re­crues de la po­lice, ou en­core Fla­sh­point qui se penche sur les ex­ploits d’une équipe tac­tile.

Il y a aus­si l’ori­gi­nal The Lis­te­ner, cet am­bu­lan­cier qui lit les pen­sées des pa­tients. Et la sé­rie sur la­quelle CTV a mi­sé beau­coup cette sai­son, Sa­ving Ho

pe, où l’on re­trouve le chef du dé­par­te­ment de chi­rur­gie d’un hô­pi­tal to­ron­tois dans le coma, lais­sant un chaos to­tal tant dans l’éta­blis­se­ment que dans la vie de ses proches.

LES AF­FAIRES

L’ar­gent et le monde des af­faires oc­cupent une place en­viable dans la té­lé ca­na­dienne. Les Dragons, l’adap­ta­tion de Dra

gon’s den, ont d’ailleurs presque tous leurs propres émis­sions. Ain­si, Jim Tre­li­ving et Ar­lene Di­ckin­son animent The

Big De­ci­sion. Chaque heure pré­sente le pro­fil de deux en­tre­prises dans le be­soin qui doivent chan­ger leurs ha­bi­tudes afin de mé­ri­ter l’aide des deux gou­rous de l’en­tre­pre­neu­riat.

Avec Re­demp­tion inc., Ke­vin O’Lea­ry offre la chance à 10 ex-dé­te­nus de faire va­loir leurs ap­ti­tudes pour le monde des af­faires. Ce­lui qui sau­ra se dis­tin­guer mé­rite 100 000 $ pour dé­mar­rer son en­tre­prise.

LES IN­DÉ­FEC­TIBLES

Mar­ket­place, que l’on pour­rait com­pa­rer à L’Épi­ce­rie, aborde de­puis 39 ans dé­jà le thème de la consom­ma­tion. Cette émis­sion trône au pal­ma­rès des cotes d’écoute de CBC et est une vé­ri­table ré­fé­rence. Idem pour The Fifth Es­tate qui mène de­puis 30 ans des en­quêtes ap­pro­fon­dies. Vé­ri­table ins­ti­tu­tion, elle a rem­por­té plus de 243 prix pour la qua­li­té de ses re­por­tages.

Au rang de la lon­gé­vi­té et de la cré­di­bi­li­té ci­tons éga­le­ment The Nature of

Things, une émis­sion dé­diée à la nature et à l’en­vi­ron­ne­ment qui a cé­lé­bré ses 50 ans et qui est pré­cur­seur en la ma­tière. Da­vid Su­zu­ki en est l’ani­ma­teur de­puis 32 ans. Sur un autre ton, This Hour Has 22

Mi­nutes est une ins­ti­tu­tion en terme de co­mé­die. Mal­gré la sa­tire, des per­son­na­li­tés connues n’hé­sitent pas à y ap­pa­raître. Tous les po­li­ti­ciens s’y sont fait pa­ro­dier. 22 mi­nutes nous a aus­si per­mis de dé­cou­vrir Rick Mer­cer qui a de­puis dé­ve­lop­pé sa propre émis­sion The Rick Mer­cer Re­port, au­quel Jean-Re­né Du­fort se fait sou­vent com­pa­rer.

Being Eri­ca

Sa­ving Hope

This Hour has 22 Mi­nutes

Bomb Girls

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.