DEUX HOMMES EN­CORE PLUS AU­DA­CIEUX

Après avoir tes­té les li­mites du pu­blic dans la pre­mière sai­son de Ces gars-là, Simon Oli­vier Fec­teau et Su­gar Sam­my re­viennent en force lun­di, à V... en sou­hai­tant cette fois-ci créer un peu plus de contro­verse.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Sandra Godin Le Jour­nal de Qué­bec

«Là, je pense que le gou­ver­ne­ment va être obli­gé de s’en mê­ler», a lan­cé sur un ton hu­mo­ris­tique Su­gar Sam­my, qui se dit lui-même «en­traî­né» pour la po­lé­mique.

Ba­veux et pré­ten­tieux, les gars, qui ten­te­ront de prendre de la ma­tu­ri­té, iront en­core plus loin dans leurs crous­tillantes ré­pliques et leurs énor­mi­tés.

«On voit l’évo­lu­tion des deux per­son­nages un peu plus que dans la pre­mière sai­son, dit Su­gar Sam­my. Ils es­saient de de­ve­nir adultes, et je pense que l’hu­mour va se pas­ser là-de­dans. Dans la pre­mière sai­son, on a vu jus­qu’où on pou­vait al­ler sans qu’il y ait de po­lé­mique. Parce qu’on en cher­chait! On es­saie tout le temps de tes­ter les li­mites. On écrit des émis­sions que, nous, on ai­me­rait voir à la té­lé.»

«FEMMES-COU­GARS»

Entre autres, dans le pre­mier épi­sode, il est ques­tion de «femmes-cou­gars», soit d’un cer­tain âge. Simon fait un pa­ri avec Sam pour lui faire es­sayer de nou­velles choses. «Il y a des ré­pliques qui fessent», pro­met-il.

«On ne s’était pas mis de freins dans la pre­mière sai­son, mais il y avait des blagues qu’on croyait qu’elles ne pas­se­raient pas. Fi­na­le­ment, ç’a pas­sé et il n’y a pas eu de contro­verse.»

Étant don­né que les deux com­plices ont su un peu tard que l’émis­sion re­vien­drait, Simon Oli­vier Fec­teau et Su­gar Sam­my se sont en­tou­rés de quatre au­teurs-col­la­bo­ra­teurs pour les textes, soit Maxime Ca­ron, Re­né Bri­se­bois, Fran­çois Ca­mi­rand et Simon Co­hen, tou­jours en collaboration avec In­dia Des­jar­dins.

«Mais c’était moins stres­sant de tour­ner la deuxième sai­son, af­firme Simon Oli­vier Fec­teau, éga­le­ment réa­li­sa­teur de la sé­rie. Le cli­mat était plus agréable. On se po­sait moins de ques­tions. On sa­vait ce qui mar­chait dé­jà et on était plus en confiance.»

UNE AMI­TIÉ «CRÉA­TIVE»

Amis avant même d’être col­la­bo­ra­teurs, les deux com­plices en­tre­tiennent une re­la­tion de­puis long­temps.

«Mais ça a pris un bout avant qu’on tra­vaille en­semble, a dit Su­gar Sam­my. On fai­sait juste sor­tir en­semble. On se pro­me­nait en char, on “chil­lait”. À un mo­ment don­né, on s’est dit qu’il fal­lait faire quelque chose de pro­duc­tif. On était su­per-tran­quilles. Alors, on s’est dit qu’il fau­drait écrire une fic­tion dans la­quelle on se soû­le­rait!»

«Et ce n’est pas avec n’im­porte qui que tu trouves une chi­mie créa­tive», ren­ché­rit Simon Oli­vier Fec­teau.» Le tan­dem n’ex­clut pas la pos­si­bi­li­té de créer autre chose avec leur concept de Ces gars-là. Ils res­tent ou­verts à tout, en at­ten­dant de sa­voir s’il y au­ra une troi­sième sai­son.

Ces gars-là, deuxième sai­son, dès lun­di, 21h, à V té­lé.

PHO­TO SIMON CLARK

CES GARS-LÀ

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.