ÉMO­TIONS MISES À RUDE ÉPREUVE

La sé­rie d’en­quêtes Men­songes re­prend du ser­vice pour la deuxième sai­son et se ré­vèle en­core plus mou­ve­men­tée que la pré­cé­dente. Fan­ny Mal­lette s’est confiée sur le rôle exi­geant de Ju­lie Beau­che­min, qui lui de­mande de s’in­ves­tir à 100 %.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Sandra Godin SANDRA.GODIN@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Les 10 nou­veaux épi­sodes de Men­songes, sé­rie po­li­cière qui a ob­te­nu trois dis­tinc­tions au der­nier ga­la des prix Gé­meaux, sont of­ferts en exclusivité par le Club Illi­co de­puis mer­cre­di. La troi­sième sai­son se­ra tour­née cet été.

Cette sai­son, «les émo­tions de l’en­quê­teu- se se­ront mises à rude épreuve», sou­ligne l’ac­trice, et ce, dès le pre­mier épi­sode. Elle s’op­po­se­ra à son père (joué par Ga­briel Arcand) et fe­ra son choix sur le plan amou­reux entre Maxime (Éric Bru­neau) et Vincent (Da­vid Savard). Mais ce qui la bou­le­ver­se­ra sans doute en­core plus, c’est l’ar­ri­vée de Phil Wal­ker (Nor­mand D’Amour) à la di­rec­tion de l’Es­couade des ho­mi­cides.

«Ju­lie se­ra vrai­ment bras­sée, que ce soit dans sa vie per­son­nelle ou au tra­vail. Son nou­veau pa­tron va lui de­man­der d’al­ler sur le ter­rain, ce qu’elle n’a ja­mais été ca­pable de faire», af­firme Fan­ny Mal­lette.

RÔLE TRÈS DE­MAN­DANT

«C’est un rôle qui de­mande beau­coup, a-telle ajou­té. Je fais du tra­vail en amont, chez moi. Et les ac­teurs qui jouent les per­son­nages en in­ter­ro­ga­toire ne sont pas les mêmes. J’ai tou­jours des ac­teurs dif­fé­rents en avant de moi, et ça de­mande de l’adap­ta­tion. Il faut que j’im­pose mon per­son­nage, mais il faut aus­si que je me laisse tou­cher par ce qu’ils ont à m’of­frir. Sur le pla­teau, le mot d’ordre est con­cen­tra­tion. Il ne faut pas que je pense à ma liste d’épi­ce­rie!»

Outre le per­son­nage in­car­né par Nor­mand D’Amour, le pu­blic ver­ra dans cer­tains épi­sodes Gas­ton Lepage, Roc Lafortune, Marc Bé­land et Pierre Le­beau, entre autres.

Alors que la pre­mière sai­son était ma­jo­ri­tai­re­ment tour­née en huis clos, les ac­teurs sor­ti- ront un peu plus à l’ex­té­rieur dans la deuxième sai­son. C’est que Phil Wal­ker de­mande à ses em­ployés de faire plus de ter­rain, donc plus de scènes ont été tour­nées en de­hors de la salle d’in­ter­ro­ga­toire.

«Les gars étaient contents, ils pou­vaient sor­tir leurs guns plus sou­vent!» a dit l’ac­trice en riant.

COM­PLI­CI­TÉ ENTRE CO­MÉ­DIENS

Fan­ny Mal­lette men­tionne la com­pli­ci­té avec les deux autres co­mé­diens qui forment le noyau dur de la sé­rie, Éric Bru­neau et Syl­vain Mar­cel. «On est vrai­ment une belle équipe. On connaît bien nos per­son­nages. On s’aide beau­coup, et c’est très pré­cieux.»

La deuxième sai­son de Men­songes dé­bute alors que l’es­couade doit en­quê­ter sur le meurtre d’Eu­gène Fou­cault, alias «mon­sieur Bon­bon». Cette en­quête s’éten­dra sur 10 épi­sodes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.