LYN­DA JOHN­SON

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

MA­RYSE LE­MIEUX ( L’AU­BERGE DU CHIEN NOIR) JO­SÉE CA­RI­GNAN ( O’)

À la fois Ma­ryse Le­mieux dans L’au­ber

ge du chien noir, et l’avo­cate Jo­sée Ca­ri­gnan dans le té­lé­ro­man O’, Lyn­da John­son confie que cer­tains ac­teurs font ap­pel à une ré­pé­ti­trice lorsque la charge de tra­vail est trop grande.

«C’est quel­qu’un qui nous fait répéter nos textes et nous donne la ré­plique, sou­vent une autre co­mé­dienne. Ça va plus vite. Pour la quan­ti­té de textes, cette fa­çon-là m’a beau­coup ser­vie, entre autres quand je fai­sais Ru­meurs. On fait ça aus­si au théâtre.»

Lyn­da John­son est ra­vie de voir l’évo­lu­tion de ses deux per­son­nages. Cette an­née, elle confie avoir re­çu en­core plus de textes que d’ha­bi­tude. «Ça de­mande beau­coup de dis­ci­pline. Cet au­tomne, je me le­vais tous les ma­tins, et de 5 hà 7 h, j’ap­pre­nais mes textes.»

Et tout comme son col­lègue Louis-Da­vid Mo­rasse, elle uti­lise l’ap­pli­ca­tion Line Lear­ner pour lui rap­pe­ler les mots qu’elle a man­qués dans sa ré­plique.

La co­mé­dienne évoque éga­le­ment la ges­tion d’ho­raire. «C’est tout un casse-tête pour nos agents. C’est eux qui doivent “dea­ler” nos dis­po­ni­bi­li­tés entre les pro­duc­tions. C’est vrai­ment com­plexe.»

De­puis 20 ans, Lyn­da John­son se glisse dans la peau de Ma­ryse Le­mieux, qui est pas­sée de 4 et 1/2 à L’au­berge du chien

noir. «J’ai beau­coup de plai­sir à le faire. Je dé­couvre en­core des choses sur elle.

L’au­berge, c’est une deuxième fa­mille pour moi.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.