UNE AU­BERGE DE CHARME À L’AT­MO­SPHÈRE FA­MI­LIALE

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Lise Gi­guère

Quand on pousse la porte d’un éta­blis­se­ment hô­te­lier, mis à part le confort de la chambre et l’am­biance cha­leu­reuse des lieux, ce qui sé­duit plus que tout c’est l’ac­cueil. En ce­la, l’Au­berge des 21 de Ville de la Baie est cham­pionne.

C’est que plu­sieurs des em­ployés de cette au­berge qui doit son nom aux 21 co­lons qui fon­dèrent la ville de La Baie en 1838, y tra­vaillent de­puis son ou­ver­ture en 1990. Ils connaissent la mai­son, s’y sentent comme chez eux et vous ac­cueillent comme tel.

De­puis plus de 20 ans, cette au­berge de style Nou­velle-An­gle­terre, si­tuée sur les rives du ma­jes­tueux Fjord du Sa­gue­nay et du Parc ma­rin, sé­duit par son at­mo­sphère fa­mi­liale, son style sans pré­ten­tion et la qua­li­té de sa table.

UN CHEF PRO­PRIÉ­TAIRE

Dif­fi­cile d’en être au­tre­ment quand on sait que Mar­cel Bou­chard, le pro­prié­taire-fon­da­teur en est éga­le­ment le chef. Ré­ci­pien­daire de nom­breux prix en gas­tro­no­mie, membre de plu­sieurs as­so­cia­tions ré­gio­nales, le chef Bou­chard a éga­le­ment par­ti­ci­pé à de nom­breuses foires in­ter­na­tio­nales dans le but de faire dé­cou­vrir la gas­tro­no­mie qué­bé­coise, ce qu’il conti­nue de faire, en ré­in­ven­tant cette der­nière dans sa salle à man­ger le Doyen. Ce que le chef Bou­chard af­fec­tionne par-des­sus tout, c’est de ré­in­ven­ter les clas­siques de nos grands-mères et de rap­pe­ler à nos pa­pilles les sa­veurs de la tra­di­tion, les mets que pré­pa­raient nos pa­rents, un plai­sir que l’on ne re­trouve, le plus sou­vent, que du­rant le temps des Fêtes.

Qui dit table bien gar­nie dit éga­le­ment bons vins. En ce­la aus­si, l'Au­berge des 21 se dis­tingue avec sa ma­gni­fique cave à vins, dans la­quelle vieillissent au frais quelque 6000 bou­teilles ré­par­ties en 500 ré­fé­rences, ce qui en fait l'une des plus im­por­tantes caves à vin de la ré­gion.

CHAMBRES AVEC VUE

Ses 31 chambres, bien que ré­cem­ment ré­no­vées, de­meurent d’une grande sim­pli­ci­té, sans pré­ten­tion, mais très confor­tables et sur­tout fonc­tion­nelles. Alors que la clien­tèle d’af­faires y trouve le né­ces­saire pour tra­vailler, les va­can­ciers peuvent rê­vas­ser grâce à la vue sur le Fjord, le parc et sur les na­vires de croi­sière qui viennent s’amar­rer au quai si­tué à quelques mètres.

Dé­jà re­con­nue pour la qua­li­té de soins ba­sés sur les prin­cipes et les tech­niques de la bal­néo­thé­ra­pie de son centre de dé­tente Par­fum de Fjord, l’au­berge des 21 ajou­tait l’an der­nier un Spa nor­dique à son hé­ber­ge­ment.

En lieu et place de la pis­cine qui ne ser­vait que quelques se­maines par an­née, on a ins­tal­lé une douche mul­ti­jets, des sau­nas, des bas­sins, une chute d’eau gla­cée, des bains chauds à re­mous, une salle de re­pos et des es­paces de dé­tente.

Ne reste plus qu’à se dé­tendre et à se lais­ser chou­chou­ter comme si l’on était de re­tour dans sa fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.