FAIRE DAN­SER LE CAR­NA­VAL DE QUÉ­BEC

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Cé­dric Bé­lan­ger CEDRIC. BELANGER@ QUE­BE­COR­ME­DIA. COM

Avec dans son ar­se­nal une re­prise tro­pi­cale de la chan­son-thème du Car­na­val de Qué­bec, la cé­lèbre Car­na­val Mar­di Gras, La Com­pa­gnie Créole s’at­ta­que­ra à notre ri­gou­reux hi­ver ce week-end. Le groupe fran­coan­tillais pren­dra place dans un char al­lé­go­rique lors de la pa­rade qui au­ra lieu ce soir. À quelques jours d’en­fi­ler tuque et mi­taines pour chan­ter au grand air, la chan­teuse Clémence Bring­town a pris quelques mi­nutes pour dis­cu­ter avec Le Jour­nal.

Com­ment s’est pré­sen­té le pro­jet d’en­re­gis­trer une re­prise de la chan­son du Car­na­val de Qué­bec?

«Nous avions l’in­ten­tion sur notre nou­vel al­bum ( La Com­pa­gnie Créole au bal mas­qué du monde, sor­ti mar­di der­nier) de faire un clin d’oeil à tous les car­na­vals que nous connais­sions plus ou moins à tra­vers le monde. Et on sa­vait qu’il y avait un car­na­val à Qué­bec et on s’est dit qu’il de­vait bien y avoir une chan­son qui s’ap­pa­ren­tait à notre style. Les Pro­duc­tions J m’en a en­voyé toute une liste et je n’en trou­vais pas. J’ai cher­ché et j’ai cher­ché pour fi­na­le­ment tom­ber sur Car­na­val Mar­di Gras. Je l’ai chan­tée un peu plus ra­pi­de­ment et j’ai su que c’était celle-là.»

Est-ce que ce se­ra votre pre­mière vi­site au Car­na­val de Qué­bec?

«Oui. Nous avons très hâte de dé­fi­ler avec les car­na­va­leux, comme vous dites. Il va quand même fal­loir bien se cou­vrir parce que ce n’est pas comme le Car­na­val de la Mar­ti­nique (rires).»

Par sa mu­sique fes­tive, La Com­pa­gnie Créole est re­con­nue pour sa joie de vivre. Peut-on avoir des mo­ments dif­fi­ciles quand on fait par­tie d’un tel groupe?

«Ah si, si! Per­son­nel­le­ment, j’ai eu une pé­riode dé­pres­sive après la mort de mon père. Heu­reu­se­ment que j’avais la scène et le pu­blic. Avant de mon­ter sur scène, je n’ar­ri­vais pas à faire des vo­ca­lises et je crai­gnais de ne pas pou­voir chan­ter. Mais le pu­blic me “boos­tait” et me fai­sait ou­blier mes pro­blèmes. C’est im­por­tant de res­pec­ter son pu­blic et de prendre conscience de ce qu’il vous donne.»

Les chan­sons du groupe jouent énor­mé­ment dans les ma­riages. Re­ce­vez-vous beau­coup de de­mandes pour chan­ter à des noces?

«Beau­coup, beau­coup, beau­coup. Et nous avons une très belle his­toire d’ailleurs. C’est un Fran­çais qui épou­sait une Qué­bé­coise et vou­lait La Com­pa­gnie Créole à son ma­riage à tout prix. Mais il ne sa­vait pas com­ment nous joindre. Ils sont al­lés en ski en France et ont ten­té de nous re­joindre, sans suc­cès. Un jour, nous nous sommes re­trou­vés à l’aé­ro­port Charles-de-Gaulle pour ve­nir au Qué­bec et je voyais un couple se dis­pu­ter. Le gars me re­gar­dait et je pen­sais que sa femme était jalouse. Tout d’un coup, le gars court vers moi et me dit: vous êtes La Com­pa­gnie Créole ou je rêve? Il est tom­bé à genoux dans l’aé­ro­port. Il di­sait à sa femme que son ma­riage ne se­rait pas réus­si sans nous et ils al­laient quit­ter la France sans nous avoir joints. Fi­na­le­ment, nous sommes al­lés à son ma­riage et de­puis, nous sommes les meilleurs amis du monde. Ils s’ap­pellent Di­dier et Chan­tal.»

PHO­TO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.