Un al­bum ins­pi­ré par l’ère tech­no­lo­gique

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Yves Le­clerc Le Jour­nal de Qué­bec

Ste­ven Wil­son a un par­cours mu­si­cal qui frise la per­fec­tion. Il a connu du suc­cès avec la for­ma­tion Por­cu­pine Tree, il conti­nue de re­mixer plu­sieurs al­bums phares du rock pro­gres­sif et il lan­ce­ra mar­di son qua­trième al­bum so­lo, in­ti­tu­lé Hand. Can­not. Erase.

Ce disque concept est ins­pi­ré par l’his­toire de Joyce Ca­rol Vincent, une Lon­do­nienne de 38 ans re­trou­vée sans vie trois ans après son dé­cès.

La té­lé­vi­sion et le chauf­fage étaient en fonc­tion lorsque son corps à l’état sque­let­tique a été re­trou­vé dans sa chambre de Londres. La cause de la mort n’a ja­mais été iden­ti­fiée.

«C’est une his­toire fas­ci­nante sur ce que c’est que de vivre au XXIe siècle et à l’ère d’in­ter­net. C’est une his­toire d’iso­le­ment et de so­li­tude qui dé­montre ce qui peut ar­ri­ver avec la race hu­maine si on laisse tout ce qui est tech­no­lo­gie et ré­seaux so­ciaux prendre le contrôle de nos vies. C’est très fa­cile d’être in­vi­sible au­jourd’hui, et l’his­toire de Joyce Ca­rol Vincent en est un bel exemple», a lais­sé tom­ber le mul­ti-ins­tru­men­tiste, lors d’un en­tre­tien.

Ste­ven Wil­son avait en­ten­du par­ler de cette his­toire il y a une di­zaine d’an­nées, mais c’est lors­qu’il a vi­sion­né le do­cu­men­taire Dreams of Life qu’il a sai­si toute la por­tée de ce drame.

«J’avais l’im­pres­sion que cette fille était seule, mais c’était tout le contraire. Elle était at­ti­rante, elle avait beau­coup d’amis et une fa­mille. Et, pour une rai­son qui m’échappe, per­sonne ne s’est in­quié­té d’elle du­rant trois ans», a-t-il fait re­mar­quer.

VA­RIÉ­TÉ DE STYLES

Ste­ven Wil­son s’est ins­pi­ré des faits en­tou­rant cette triste his­toire pour en créer une autre.

«J’ai créé un per­son­nage fic­tif que j’ai nour­ri avec mes pen­sées, mes sen­ti­ments et mon ex­pé­rience. Je me suis ser­vi de cette his­toire pour ex­plo­rer l’en­fance, l’ado­les­cence, la confu­sion, la so­li­tude, in­ter­net et les ré­seaux so­ciaux et de quelle fa­çon tout ça s’ins­talle dans nos vies», a-t-il ex­pli­qué.

Les su­jets abor­dés sur Hand. Can­not. Erase. ont gui­dé mu­si­ca­le­ment Ste­ven Wil­son

«C’est une his­toire qui se dé­roule dans une ville et ce­ci m’a ame­né à des so­no­ri­tés élec­tro­niques et presque in­dus­trielles. Le ré­sul­tat est très di­ver­si­fié. Il y a des trucs élec­tro­niques, pop, de longs mou­ve­ments pro­gres­sifs et des pas­sages am­biants. Je sens, à ce stade de ma car­rière, que je peux me per­mettre ce genre de choses. C’est le disque qui re­flète le plus ce que je suis en ce mo­ment», a in­di­qué le Bri­tan­nique de 47 ans.

En plus de briller au sein de Por­cu­pine Tree et en so­lo, Ste­ven Wil­son a par­ti­ci­pé aux pro­jets Black­field, No-Man et Storm Cor­ro­sion.

Il a aus­si re­mixé plu­sieurs al­bums mar­quants du mou­ve­ment rock pro­gres­sif, soit Close to the Edge (Yes), A Pas­sion Play (Je­thro Tull), Red (King Crim­son) et Tar­kus (Emer­son Lake and Pal­mer).

POR­CU­PINE TREE

Le musicien ne manque pas de bou­lot et il aime ça comme ça.

«Je suis pas­sion­né de mu­sique et j’aime ça être oc­cu­pé. Je n’ai pas de fa­mille. C’est ma vie», a-t-il af­fir­mé.

Ste­ven Wil­son n’a pas l’in­ten­tion, pour le mo­ment, de ré­ac­ti­ver Por­cu­pine Tree.

«Je n’ai pas fer­mé les portes sur mes aut- res pro­jets, mais je me concentre en ce mo­ment sur ma car­rière so­lo. C’est ma prio­ri­té», a-t-il ex­pri­mé.

Pour sa pro­chaine tour­née qui l’amè­ne­ra au Festival de jazz de Mon­tréal, le 27 juin, et à l’Im­pé­rial de Qué­bec, le 29 juin, le musicien pro­met un spec­tacle éla­bo­ré.

«Il va y avoir des ef­fets vi­suels, des films, un sys­tème de son qua­dra­pho­nique et des choses spé­ciales pour l’en­trée et la sor­tie des spec­ta­teurs. Ça va être en­core mieux que lors de la der­nière tour­née. J’aime que les gens entrent dans mon uni­vers», a-t-il fait sa­voir. Hand. Can­not. Erase., nou­vel al­bum de Ste­ven Wil­son, se­ra en vente à comp­ter de mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.