RÉ­CITS DE RUELLE

Mi­chel- Oli­vier Gasse — De Rose à Ro­sa

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Ma­rie-France Bornais Le Jour­nal de Qué­bec

Mi­chel-Oli­vier Gasse, l’écri­vain qui est aus­si le bas­siste de Vincent Val­lières et de Da­ny Pla­card, a connu beau­coup de suc­cès avec Du coeur à l’éta­bli. Sa prose sa­vou­reuse, au­then­tique, et son par­ler bien qué­bé­cois sont de re­tour avec De Rose à Ro­sa, un livre in­con­tour­nable et plein d’hu­mour.

Mi­chel-Oli­vier Gasse pro­pose cette fois une for­mule re­tra­vaillée du feuille­ton qui est pu­blié sur Voir.ca et y a ajou­té quelques textes in­édits. Vincent Val­lières signe la pré­face du livre et dé­crit son «chum» Gasse comme un gars «at­ta­chant parce qu’au­then­tique». «Il rocke, le Gasse. Sur scène et dans ses écrits comme dans sa vie.»

De Rose à Ro­sa dé­crit la vie quo­ti­dienne de Gasse, à par­tir de son bal­con et de sa ruelle, pas loin du bou­le­vard Mé­tro­po­li­tain, au coeur de Mon­tréal. Toutes ses ob­ser­va­tions y sont, ses ré­flexions aus­si, et il y a tout un groove der­rière sa prose ur­baine.

Tout ce qu’il a écrit est ins­pi­ré de son quo­ti­dien. «C’est pas mal la vraie af­faire... Ce livre, c’est de l’ob­ser­va­tion.» Si on se pro­mène dans son coin, on risque de croi­ser Rose, Ro­sa, Ti-Pounch et les autres per­son­nages qui pi­mentent la vie de quar­tier. Mais ils ne savent pas qu’ils ont fait l’ob­jet d’un livre. «J’ai dé­ci­dé de gar­der un pe­tit ha­lo de mys­tère au­tour de tout ça, car du mo­ment que tu sais que tu es ob­ser­vé, tes agis­se­ments ne sont plus pa­reils!»

On peut s’ima­gi­ner qu’il ne se passe pas grand-chose dans une ruelle, mais Gasse dé­montre le contraire. «Il faut re­gar­der et trou­ver plein de trucs in­té­res­sants dans l’ano­din. C’est une voix que je suis ca­pable de bien em­prun­ter. Il ne se passe rien de fa­bu­leux dans le livre, mais toutes ces pe­tites choses, mises en re­lief, prennent une im­por­tance tout autre.»

INS­TANT PRÉ­SENT

De Rose à Ro­sa est dans l’ins­tant pré­sent. «Bien des textes ont été écrits en temps réel, as­sis dans ma cour. Des en­gueu­lades entre le fils et la mère, il y en a pas mal... c’est tex­tuel. J’étais as­sis sur ma table à pique-nique avec mon or­di et je trans­cri­vais ce que j’en­ten­dais. [...] Cette réa­li­té existe dans tous les tron­çons de ruelle de la ville.»

Il y a des pe­tits bouts où son mé­tier de musicien ap­pa­raît. «C’est un peu le récit de l’entre-tour­nées. La réa­li­té de la mu­sique étant ce qu’elle est, au Qué­bec, on ne part ja­mais en tour­née pen­dant deux se­maines. On part quelques jours, on re­vient à la mai­son, on re­part. Comme je suis sou­vent sur la route, je prends un vi­lain plai­sir à être chez nous. J’ai pas la bou­geotte, j’ai ma col­lec­tion de disques, je suis ben, c’est beau dans la cui­sine quand il fait so­leil.»

Mi­chel-Oli­vier Gasse est na­tif de Sainte-Anne-des-Monts, en Gas­pé­sie.

Il joue de la mu­sique avec Vincent Val­lières, Chan­tal Ar­cham­bault, Da­ny Pla­card et Ca­loon Sa­loon.

Il a pu­blié Du coeur à l’éta­bli en 2013.

Mi­chel-Oli­vier Gasse

De Rose à Ro­sa, Édi­tions Tête pre­mière, 288 pages.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.