GLEE TIRE SA RÉ­VÉ­RENCE

Les gleeks s’ap­prêtent à vivre un deuil; la grande aven­ture Glee se ter­mi­ne­ra ven­dre­di soir, après six sai­sons sur les ondes de FOX. Re­tour sur une sé­rie qui a mar­qué la té­lé­vi­sion, la mu­sique... et des lé­gions de fans.

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe@que­be­cor­me­dia.com

Le mo­ment que les jeunes re­doutent de­puis plus d’un an ap­proche. C’est ven­dre­di que les gleeks de­vront dire adieu à Ra­chel, Kurt, Ar­tie, Sue Syl­ves­ter et com­pa­gnie avec la dif­fu­sion du der­nier épi­sode de la sé­rie.

La nou­velle était tom­bée comme une tonne de briques à l’au­tomne 2013 alors que Ryan Mur­phy, co-créa­teur du phé­no­mène, an­non­çait que la sé­rie mu­si­cale ti­re­rait sa ré­vé­rence au terme de sa sixième sai­son.

Il faut dire que l’an­nonce a été faite quelques mois seule­ment après le dé­cès de Co­ry Mon­teith, l’in­ter­prète du per­son­nage de Finn Hud­son. Comme quoi un mal­heur n’ar­rive ja­mais seul...

RÉ­ÉCRIRE LA FI­NALE

La dis­pa­ri­tion su­bite de l’acteur ca­na­dien a d’ailleurs don­né du fil à re­tordre à toute l’équipe de Glee. Ryan Mur­phy a confir­mé à l’époque qu’il connais­sait de­puis le dé­but de l’aven­ture les dé­tails de l’ul­time épi­sode, jus­qu’au der­nier ca­drage, dans le­quel de­vait fi­gu­rer Co­ry Mon­teith.

La der­nière scène de­vait faire un bond dans le fu­tur, mon­trant les re­trou­vailles de Finn, de­ve­nu pro­fes­seur à McKin­ley, et Ra­chel, dé­sor­mais une grande star de Broad­way, dans le lo­cal du glee club où ils se sont connus.

Mais, bien que l’im­pact de Glee sur le monde de la culture po­pu­laire soit in­dé­niable, les cotes d’écoute sont en chute libre de­puis dé­jà long­temps. Alors que, du­rant sa deuxième sai­son, Glee ral­liait en moyenne une di­zaine de mil­lions de fi­dèles chaque se­maine, l’émis­sion peine à at­teindre la barre des deux mil­lions de­puis le mois de jan­vier.

C’est d’ailleurs après le dé­cès de Co­ry Mon­teith que les chiffres se sont mis à dé­grin­go­ler.

AL­LER PLUS LOIN QUE LA MU­SIQUE

Même si, pour plu­sieurs, le prin­ci­pal hé­ri­tage lé­gué par Glee se­ra ses per­for­mances mu­si­cales, on ne peut pas­ser sous si­lence l’ef­fet positif que l’émis­sion a eu sur les té­lé­spec­ta­teurs. En abor­dant de front des thèmes tels que l’ho­mo­sexua­li­té, l’in­ti­mi­da­tion, les troubles ali­men­taires, le sui­cide, la vio­lence conju­gale et, plus ré­cem­ment, le ma­riage gai et le chan­ge­ment de sexe, les per­son­nages de la sé­rie ont mis en scène des enjeux so­ciaux ac­tuels et im­por­tants.

En don­nant une voix à la plus jeune gé­né­ra­tion, Glee les a for­mel­le­ment in­vi­tés à prendre part aux dis­cus­sions et aux dé­bats qui les concernent.

Ryan Mur­phy a d’ailleurs af­fir­mé que des émis­sions telles que Glee et Mo­dern Fa­mi­ly ont contri­bué à «faire chan­ger l’opi­nion pu­blique ra­pi­de­ment et ra­di­ca­le­ment» sur le thème de l’ho­mo­sexua­li­té alors qu’il re­ce­vait un prix hom­mage le mois der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.