15 CHOSES À SA­VOIR SUR LES JU­TRA

Après Hol­ly­wood et ses Os­cars, ce se­ra au tour di­manche soir du ci­né­ma qué­bé­cois de ré­com­pen­ser ses meilleures oeuvres de la der­nière an­née. En pré­vi­sion du 17e ga­la des Ju­tra, voi­ci 15 choses à sa­voir sur la grande fête du ci­né­ma qué­bé­cois.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Mon­tréal

1. UN NOU­VEAU DUO

Pour une se­conde an­née d’af­fi­lée, l’ani­ma­trice Pé­né­lope McQuade se­ra à la barre du ga­la des Ju­tra, mais elle se­ra flan­quée cette fois d’un nou­veau com­plice en Sté­phane Bellavance (qui rem­place le coa­ni­ma­teur de l’an pas­sé, Laurent Pa­quin). Contrai­re­ment au ga­la de l’ADISQ qui a trou­vé en LouisJo­sé Houde son maître de cé­ré­mo­nie idéal, la Soi­rée des Ju­tra est tou­jours à la re­cherche de la bonne for­mule à l’ani­ma­tion. Dans le pas­sé, cer­tains ga­las – dont ceux ani­més par Pa­trick Huard, Ka­rine Va­nasse et Ré­my Gi­rard – ont dé­çu.

2. UN HOM­MAGE MÉ­RI­TÉ

Après Mi­che­line Lanc­tôt, Mi­chel Cô­té, Rock De­mers, Gilles Carle et Pierre Cur­zi, ce se­ra au tour du ci­néaste et acteur An­dré Me­lan­çon de re­ce­voir le Ju­traHom­mage. On lui doit no­tam­ment le film culte La guerre des tuques mais aus­si Les vrais per­dants, Ra­fales et la mi­ni­sé­rie Cher Oli­vier.

3. LES FI­NA­LISTES

Outre Mom­my et ses dix no­mi­na­tions, les autres films qui ont ob­te­nu le plus de men­tions sont Tu dors Ni­cole de Sté­phane La­fleur (neuf), 1987 de Ri­car­do Tro­gi (huit), Tom à la ferme de Xa­vier Do­lan (huit) et 3 His­toires d’In­diens de Ro­bert Mo­rin (cinq).

4. DES OU­BLIS NO­TOIRES

En tout, 40 longs mé­trages de fic­tion étaient ad­mis­sibles aux Ju­tra cette an­née. Du lot, 21 titres ont ob­te­nu au moins une no­mi­na­tion. Ain­si, comme chaque an­née, cer­tains films (et ci­néastes) brillent par leur ab­sence au ga­la de di­manche. Le règne de la beau­té, le plus ré­cent film du ré­pu­té ci­néaste De­nys Arcand a, par exemple, été igno­ré dans toutes les ca­té­go­ries. Les co­mé­dies Le vrai du faux d’Émile Gau­dreault et Les maîtres du sus­pense de Sté­phane La­pointe ont aus­si mor­du la pous­sière.

5. UN AU­DI­MAT

À LA HAUSSE

L’an pas­sé, la 16e Soi­rée des Ju­tra a été vue par 631 000 té­lé­spec­ta­teurs, soit une lé­gère hausse par rap­port à l’an­née pré­cé­dente (620 000). Il reste que ces chiffres ne sont pas à la hau­teur des at­tentes pour ce ga­la am­bi­tieux qui a dé­jà flir­té avec le mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs à quelques re­prises il y a quelques an­nées.

6. CINQ ANS PLUS TARD...

Si un triomphe at­ten­du de Mom­my se confir­mait di­manche soir, Xa­vier Do­lan ré­col­te­rait le Ju­tra du meilleur film pour la se­conde fois de sa jeune car­rière. En 2010, son pre­mier long mé­trage, J’ai tué ma mère, avait été sa­cré meilleur film. Do­lan avait aus­si rem­por­té le Ju­tra du meilleur scé­na­rio, mais avait dû cé­der ce­lui de la meilleure réa­li­sa­tion à De­nis Ville­neuve pour son tra­vail dans Po­ly­tech­nique.

7. LE PLUS PO­PU­LAIRE

Mom­my est dé­jà as­su­ré de rem­por­ter un prix di­manche soir, soit le Ju­tra Billet d’or Ci­ne­plex, qui est re­mis chaque an­née au film qué­bé­cois qui a ob­te­nu les meilleures re­cettes au box-of­fice. L’an pas­sé, ce prix avait été re­mis au drame bio­gra­phique Louis Cyr: l’homme le plus fort du monde.

8. EN COM­PÉ­TI­TION CONTRE LUI- MÊME

Fait amu­sant: Xa­vier Do­lan se fait lui-même la com­pé­ti­tion dans trois des prin­ci­pales ca­té­go­ries puisque, comme Mom­my, son film Tom à la ferme est aus­si en lice pour les Ju­tra du meilleur film, meilleure réa­li­sa­tion et

meilleur scé­na­rio. Comme il tient le rôle prin­ci­pal de Tom à la ferme, il au­rait pu être nom­mé pour le Ju­tra du meilleur acteur, mais il a de­man­dé à se faire re­ti­rer de la course dans cette ca­té­go­rie.

9. ET DE DEUX ?

Nom­mée pour le prix de la meilleure ac­trice pour son rôle dans Mom­my, Anne Dor­val a dé­jà rem­por­té un Ju­tra en 2010 pour sa per­for­mance dans J’ai tué ma mère, le pre­mier film de Xa­vier Do­lan. Rem­por­te­ra-t-elle le se­cond Ju­tra de sa car­rière grâce au même Do­lan?

10. VILLE­NEUVE EN AN­GLAIS

Un ha­bi­tué des Ju­tra, De­nis Ville­neuve fi­gure aus­si par­mi les fi­na­listes cette an­née grâce son film an­glo­phone Ene­my qui a été tour­né à To­ron­to avec l’acteur Jake Gyl­len­haal.

Ene­my est en lice pour trois Ju­tra dont ce­lui de la meilleure réa­li­sa­tion. Sou­li­gnons que Ville­neuve est un des ci­néastes qui a été le plus sou­vent pri­mé aux Ju­tra, ayant rem­por­té à trois re­prises le prix de la meilleure réa­li­sa­tion (pour Mael­strom, Po­ly­tech­nique et In­cen­dies).

11. UN AUTRE DOU­BLÉ

Xa­vier Do­lan n’est pas le seul ar­tiste à être nom­mé pour deux films dif­fé­rents. Le di­rec­teur ar­tis­tique Pa­trice Ver­mette fi­gure à deux re­prises par­mi les fi­na­listes pour le Ju­tra de la meilleure di­rec­tion ar­tis­tique pour son tra­vail dans les films 1987 et Ene­my. Ver­mette compte dé­jà deux Ju­tra à sa col­lec­tion, pour son tra­vail dans les films C.R.A.Z.Y. et Ca­fé de Flore.

12. UN RE­CORD DIF­FI­CILE À BATTRE

Même s’il conver­tit toutes ses no­mi­na­tions en prix, Mom­my n’est pas en po­si­tion de battre le re­cord du plus grand nombre de prix rem­por­tés la même an­née, qui ap­par­tient tou­jours à C.R.A.Z.Y.. En 2006, le film de Jean-Marc Val­lée avait en ef­fet ra­flé 15 Ju­tra in­cluant le Billet d’or et le prix du film s’étant le plus illus­tré à l’ex­té­rieur du Qué­bec.

13. QUI VOTE ?

Le ga­la des Ju­tra s’ap­puie sur un sys­tème de vo­ta­tion qui s’ap­pa­rente, à quelques dé­tails près, à ce­lui des Os­cars et des Cé­sars. La grande dif­fé­rence, c’est qu’aux Ju­tra, les fi­na­listes des ca­té­go­ries longs mé­trages sont dé­ter­mi­nés par un ju­ry de pro­fes­sion­nels. Pour les ga­gnants, ils sont, comme aux Os­cars, dé­ter­mi­nés au suf­frage uni­ver­sel par les membres vo­tants.

14. TA­PIS ROUGE ET GLA­MOUR

Dans un dé­sir de rendre le ga­la plus ac­ces­sible et gla­mour, l’or­ga­nisme Qué­bec Ci­né­ma, qui or­ga­nise la Soi­rée des Ju­tra, a dé­ci­dé de pro­lon­ger la fête cette an­née. À la té­lé, le ga­la se­ra pré­cé­dé à 19 h 30 d’une émis­sion en di­rect (à Ra­dio-Ca­na­da) sur le ta­pis rouge ani­mée par Ta­nya La­pointe et Ni­co­las Ouel­let. Les deux mêmes ani­ma­teurs se­ront de re­tour en ondes à 22 h pour une émis­sion après-ga­la dif­fu­sée sur ARTV.

15. IL Y A DÉ­JÀ 16 ANS…

Le tout pre­mier ga­la des Ju­tra a eu lieu le 7 mars 1999 au Théâtre St-De­nis. Ani­mée par Ré­my Gi­rard, la cé­ré­mo­nie avait été mar­quée par le triomphe du film Le vio­lon rouge de Fran­çois Gi­rard qui avait rem­por­té neuf prix.

Le règne de la beau­té de De­nys Arcand fait par­tie des films qui ont été igno­rés aux Ju­tra cette an­née. Xa­vier Do­lan li­vre­ra-t-il un dis­cours aus­si émou­vant qu’à Cannes?

Tom à la ferme, un autre film de Xa­vier Do­lan, est aus­si en

lice pour plu­sieurs prix.

Sté­phane Bellavance et Pé­né­lope McQuade se­ront à la barre du ga­la cette an­née. Le film Mom­my est le grand fa­vo­ri avec dix no­mi­na­tions.

An­dré Me­lan­çon

Le di­rec­teur ar­tis­tique Pa­trice Ver­mette est en no­mi­na­tion à deux re­prises, pour son tra­vail dans les films Ene­my et 1987. La co­mé­die 1987 s’illustre aus­si avec huit no­mi­na­tions.

PHO­TOS D’AR­CHIVES C’est le film Le vio­lon rouge de Fran­çois Gi­rard qui avait triom­phé lors du tout pre­mier ga­la des Ju­tra, en 1999.

Met­tant en ve­dette Jake Gyl­len­haal, le th­riller Ene­my de De­nis Ville­neuve est nom­mé pour trois prix dont ce

lui de la meilleure réa­li­sa­tion. Le film C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Val­lée dé­tient tou­jours le re­cord du plus grand nombre de Ju­tra rem­por­tés le même soir, soit 15.

Le ta­pis rouge des Ju­tra se­ra pré­sen­té en di­rect à la té­lé­vi­sion cette an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.