LA SOEUR ET SON PRÉ­TEN­DANT

Elle joue la soeur de Ka­rine, il joue le meilleur ami de Pa­trick. Ma­ga­lie Lé­pi­neB­lon­deau et Fa­bien Clou­tier étoffent la dis­tri­bu­tion de Boo­me­rang.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

Jouer les textes d’Isa­belle Lan­glois, c’est com­ment?

FA­BIEN CLOU­TIER > Elle est tel­le­ment pré­cise qu’on n’a ja­mais en­vie de chan­ger le texte et faire au­tre­ment. Ses per­son­nages ont beau­coup de ré­pon­dant.

MA­GA­LIE LÉ­PINE-BLON­DEAU > Ils ont beau­coup de ré­par­tie. Mais chaque per­son­nage a son lan­gage, son hu­mour, sa per­son­na­li­té… Ils sont très bien dé­fi­nis. On n’avait pas de tra­vail de dé­fri­chage.

FA­BIEN CLOU­TIER > C’est des dia­logues qui coulent bien. Ses si­tua­tions sont ex­trê­me­ment bien construites.

MA­GA­LIE-LÉ­PINE-BLON­DEAU > Les scènes sont longues. C’est rare en té­lé­vi­sion de tour­ner des scènes avec au­tant de dia­logues. L’ac­tion bouge en conti­nui­té. Ça crée de beaux dé­fis de mise en scène et pour nous, c’est as­sez jouis­sif parce qu’on sent l’évo­lu­tion de chaque si­tua­tion.

Com­ment dé­cri­vez-vous vos per­son­nages?

MA­GA­LIE LÉ­PINE-BLON­DEAU > Je joue Sté­pha­nie, la soeur de Ka­rine. On est très dif­fé­rentes. Sa vie est en dé­cons­truc­tion; la mienne est ré­glée au quart de tour. C’est mon pre­mier rôle de ma­man! C’est ex­ci­tant. Je joue une mère au foyer en ap­pa­rence par­faite. Mon per­son­nage vit beau­coup de re­mises en ques­tion du­rant la pre­mière sai­son. Elle est très coin­cée et très beige.

FA­BIEN CLOU­TIER > Je joue Syl­vain, le meilleur ami de Pa­trick. C’est un cé­li­ba­taire, gé­rant d’un gym, qui col­lec­tionne les conquêtes…

MA­GA­LIE LÉ­PINE-BLON­DEAU > Il jette son dé­vo­lu sur mon per­son­nage.

FA­BIEN CLOU­TIER > C’est un match im­pro­bable, parce que c’est une femme ma­riée avec des en­fants. Mais il ose la dra­guer comme il fait avec toutes les femmes.

Dans la vraie vie, est-ce que ce se­rait l’hor­reur de de­voir re­tour­ner vivre chez vos pa­rents?

MA­GA­LIE LÉ­PINE-BLON­DEAU > J’adore mes pa­rents, mais oui, ce se­rait af­freux. Ça fait très long­temps que j’ai quit­té la mai­son. Ça se­rait un choc.

FA­BIEN CLOU­TIER > Ça se­rait très par­ti­cu­lier de re­tour­ner vivre chez mes pa­rents. Ce n’est pas une si­tua­tion qu’on sou­haite...

MA­GA­LIE LÉ­PINE-BLON­DEAU > D’au­tant plus que Sté­pha­nie et Pa­trick ar­rivent en couple. Leur in­ti­mi­té éclate. On sait com­ment les rap­ports pa­rents-en­fants peuvent être com­plexes, même quand c’est gor­gé d’amour.

Quel genre de par­te­naires de jeu sont Ca­the­rine-Anne Tou­pin et An­toine Ber­trand?

MA­GA­LIE LÉ­PINE-BLON­DEAU > Ils ont une grande com­pli­ci­té. Dans leurs scènes en­semble, on sent qu’ils ont ré­pé­té chez eux. Ils sont prêts!

FA­BIEN CLOU­TIER > Ça nous a in­ci­tés à haus­ser le ni­veau de notre jeu!

Fa­bien Clou­tier

Ma­ga­lie Lé­pine-Blon­deau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.