LE MI­RAGE peut re­joindre un large pu­blic

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

JU­LIE PER­REAULT

«Cette ex­pé­rience m’a don­né l’op­por­tu­ni­té de re­trou­ver des ar­tistes avec qui j’adore tra­vailler. Plus ha­bi­tuée au drame, je me suis concen­trée sur une fa­cette par­ti­cu­lière de la co­mé­die où il faut trou­ver le bon ton et la jus-

Avec l’ar­ri­vée d’une flo­pée de su­per­pro­duc­tions amé­ri­caines, la sai­son es­ti­vale est tou­jours une pé­riode ris­quée pour les sor­ties qué­bé­coises, qui se re­trouvent alors coin­cées entre la nou­velle aven­ture d’un su­per­hé­ros et un gros film d’ani­ma­tion hol­ly­woo­dien. Mais Ch­ris­tian La­rouche a confiance. Pour le pro­duc­teur du film Le mi­rage, l’im­por­tant est d’of­frir des oeuvres de qua­li­té au pu­blic.

« Le mi­rage a le po­ten­tiel d’at­ti­rer du monde, a lan­cé un Ch­ris­tian La­rouche sou­riant. C’est une co­mé­die dra­ma­tique in­tel­li­gente et bien jouée. C’est un film mo­derne, qui peut re­joindre un large pu­blic. Je reste confiant, même si l’on n’est ja­mais cer­tain de rien.»

Mais aus­si confiant soit-il, le pro­duc­teur et dis­tri­bu­teur n’aime pas jouer avec le feu. Il connaît les cô­tés par­fois im­pré­vi­sibles de son mé­tier. Le mau­vais temps, la concur­rence ou l’ac­ces­si­bi­li­té au film, au­tant de fac­teurs qui peuvent nuire à sa mise en marché.

«On se pré­pare à toutes les cir­cons­tances. Le film est dis­tri­bué par­tout au Qué­bec avec 81 co­pies. En ce qui concerne la météo, on ne peut pas vrai­ment y faire grand-chose même si, pen­dant les ca­ni­cules, les gens ont ten­dance à se ré­fu­gier dans la fraî­cheur des salles de ci­né­ma.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.