Quelle est la qua­li­té pre­mière d’un bon coach ?

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

«Ne pas don­ner le meilleur de soi au can­di­dat, mais plu­tôt faire sor­tir le meilleur du can­di­dat. Un ar­tiste éta­bli pour­rait avoir le ré­flexe de dire: “Je vais te mon­trer com­ment faire.” Mais un coach doit être as­sez ob­ser­va­teur et sen­sible pour voir les forces du can­di­dat de­vant lui et faire en sorte qu’il trace son propre che­min. Les bons coachs laissent leurs can­di­dats faire leur propre des­sin. Ils ne font pas le des­sin à leur place. Ils les aident à choi­sir les cou­leurs.»

- Stéphane Laporte

«Avoir beau­coup d’écoute. Pen­dant des an­nées, j’ai imi­té du monde. Je sais qu’en ob­ser­vant les gens, on com­prend ben des af­faires. Et quand on connaît bien une per­sonne, on peut mieux la gui­der.» - Marc Du­pré

«Res­pec­ter l’autre per­sonne, qui n’a pas né­ces­sai­re­ment le même ba­gage, la même his­toire de vie que toi. Il faut prendre cette per­sonne telle qu’elle est, si­non, il n’y a pas de com­mu­ni­ca­tion pos­sible. Il n’y au­ra pas d’échange, pas d’écoute... Deux per­sonnes qui tra­vaillent en­semble dans un rap­port res­pec­tueux, ça per­met d’évo­luer.» -Ariane Mof­fatt

«Un bon coach, c’est comme un bon réa­li­sa­teur. On n’est pas là pour leur en­sei­gner à chan­ter. Ils savent dé­jà chan­ter. Cer­tains d’entre eux font ça pro­fes­sion­nel­le­ment. Il ne faut pas ra­me­ner les can­di­dats à soi. Il faut ex­ploi­ter leur po­ten­tiel, les pous­ser plus loin.» - Éric La­pointe

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.