EN PLEINE AS­CEN­SION

Le Journal de Quebec - Weekend - - EXPO QUÉBEC - San­dra Godin

De­puis son pas­sage à la deuxième sai­son de La Voix, Geof­froy a dé­cou­vert qu’il avait un pu­blic qui ai­me­rait bien l’en­tendre. Au­jourd’hui, il se consacre en­tiè­re­ment à la mu­sique, joue la «game all in», comme il dit, et son pre­mier ex­trait, You Say, com­mence à faire boule de neige.

Il y a un mois, Geof­froy lan­çait le vi­déo­clip et la chan­son You Say, pre­mier ex­trait d’un EP qui pa­raî­tra cet au­tomne. La pièce, fort ac­cro­cheuse, marie brillam­ment le folk à l’élec­tro. Coup de coeur de l’émis­sion de Pé­né­lope McQuade, You Say s’est éga­le­ment im­mis­cée la se­maine der­nière dans la com­pi­la­tion Sound of Sum­mer, du Elle Ma­ga­zine, dis­tri­buée à l’échelle mon­diale. Sur les 25 chan­sons, seule­ment deux ar­tistes ca­na­diens en font par­tie.

«Ça ar­rive un peu de fa­çon in­at­ten­due, confie-t-il à l’autre bout du fil. Mais je suis très content, je pense que j’ai de la chance.»

De la chance, peut-être, mais sur­tout une grande dose de ta­lent et une per­son­na­li­té dis­tincte. Ce­lui que le pu­blic a dé­cou­vert sous le nom de Geof­froy Sau­vé a joué du punk rock à l’ado­les­cence avant de prendre un vi­rage folk. Ses ins­pi­ra­tions ra­tissent large: elles passent de Chet Ba­ker, à Alt-J, en pas­sant par Paul Simon et Bob Mar­ley.

Une ré­cente ren­contre avec le DJ MaxAn­toine Gen­dron, pro­duc­teur de mu­sique house et élec­tro, a fait chan­ger le cours des choses et a ajou­té une di­men­sion at­mo­sphé­rique à sa mu­sique. Ce son po­p­élec­tro-folk as­su­mé se veut d’ailleurs le fil conduc­teur de ses pro­chaines créa­tions.

«Il m’a dit qu’il ai­mait ce que je fai­sais, et qu’il vou­lait es­sayer de ma­rier nos deux styles, ex­plique-t-il. Ç’a don­né You Say. C’est notre pre­mière chan­son. Ce n’est pas tou­jours fa­cile, parce que les deux on a des trucs qu’on veut gar­der.»

UN PAR­COURS ATY­PIQUE

Di­plô­mé en ges­tion de l’Uni­ver­si­té McGill, Geof­froy pos­sède éga­le­ment une maî­trise en «Mu­sic Bu­si­ness», qu’il est al­lé dé­cro­cher en Es­pagne. Il a joué de la mu­sique pen­dant ses études un peu par­tout dans le monde, dont en Grèce, en Aus­tra­lie et en Asie, de quoi for­ger son ex­pé­rience et son iden­ti­té mu­si­cale.

Tou­jours avec un pied dans l’art et l’autre dans la ges­tion, Geof­froy a tra­vaillé pour Juste pour rire et éga­le­ment dans le mi­lieu du ci­né­ma. Il gé­rait les lieux de tour­nage de X-Men, fil­mé à Montréal. Main­te­nant, il nage à temps plein dans la mu­sique. Avec les en­jeux ac­tuels de cette in­dus­trie, les EP sont plu­tôt ten­dance, quoi­qu’il n’est pas im­pos­sible qu’il sorte un al­bum com­plet non plus.

«Je vais voir la ré­ponse du pu­blic. Je trouve qu’avec ce genre de mu­sique là, dans le marché ac­tuel, j’aime bien les EP. Ça per­met d’ex­plo­rer dif­fé­rents genres, et d’évo­luer plus ra­pi­de­ment.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.