Retour à une RE­CETTE GA­GNANTE

Le Journal de Quebec - Weekend - - EXPO QUÉBEC - San­dra Godin SAN­DRA.GODIN@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Des valeurs sûres et une pro­gram­ma­tion qui ra­tisse large: Ex­po Qué­bec est de retour à la base cet été après avoir ten­té de prendre un vi­rage qui n’a pas fonc­tion­né. Le res­pon­sable de la pro­gram­ma­tion, Vincent Beau­lieu, confie avoir sim­ple­ment écou­té la po­pu­la­tion.

«Il fal­lait re­don­ner la fête au monde, ex­plique-t-il. On vou­lait faire quelque chose de grand pu­blic afin que tout le monde s’y re­trouve. Il y a dif­fé­rents styles qui sont cou­verts, mais reste que ce sont des noms po­pu­laires.»

Et Vincent Beau­lieu a pen­sé à tout le monde, dont les gé­né­ra­tions plus âgées qui se­ront com­blées avec Les an­nées bon­heur.

«Wy­clef (Jean), Hed­ley (photo de droite) et Sum 41 vont car­ré­ment al­ler cher­cher un autre pu­blic éga­le­ment. On a te­nu aus­si à mettre des groupes de Qué­bec en pre­mière par­tie. C’était très im­por­tant pour nous de mettre la re­lève en évi­dence.»

NOU­VEAU­TÉ : L’ÉLEC­TRO

Il a aus­si em­boî­té le pas, après le Fes­ti­val d’été et le Fes­tivent, en pro­gram­mant une soi­rée élec­tro. Le mou­ve­ment est-il si gran­dis­sant?

«To­ta­le­ment, dit spon­ta­né­ment Vincent Beau­lieu. En­core une fois, les fans d’Ex­po Qué­bec nous l’ont de­man­dé, alors c’était im­por­tant pour moi d’ac­quies­cer en ce sens-là.»

Fi­na­le­ment, l’exer­cice vise à élar­gir l’au­di­toire. Après des temps plus dif­fi­ciles, dont l’an pas­sé, où les foules nom­breuses n’étaient sim­ple­ment pas au ren­dez-vous, Vincent Beau­lieu tient à gar­der cette for­mule grand pu­blic.

«On veut qu’il y ait du monde. Et l’Ex­po, à l’in­verse de dif­fé­rents fes­ti­vals à Qué­bec, il faut s’y rendre. Dans le sens où on n’y pense pas né­ces­sai­re­ment. Ça prend des ac­ti­vi­tés autres qui sont in­té­res­santes, mais aus­si des spec­tacles qui in­citent les gens à se rendre.

UN IN­CON­TOUR­NABLE

Le ro­ckeur est le chou­chou d’Ex­po Qué­bec de­puis long­temps. Pour­quoi le pro­gram­mer an­née après an­née?

«C’est un ren­dez-vous à chaque fois. Il y a une re­la­tion spé­ciale avec lui. C’est un suc­cès à chaque fois et les gens nous le ré­clament. Les an­nées où on ne l’a pas mis, on se l’est fait dire. Il est de­ve­nu un ren­dez-vous in­con­tour­nable.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.