Entre la re­lève et l’ex­pé­rience

Le Journal de Quebec - Weekend - - EXPO QUÉBEC - San­dra Godin Le Jour­nal de Qué­bec

Ex­po Qué­bec pré­sente un pla­teau double in­té­res­sant di­manche pro­chain. D’abord, la nou­velle co­que­luche qué­bé­coise du new coun­try, Yoan, se pro­dui­ra tout juste avant Roch Voi­sine, dont le nom n’est plus à faire. Entrevue avec deux ar­tistes de dif­fé­rentes gé­né­ra­tions, unis par leurs so­no­ri­tés folk coun­try.

Alors que Roch Voi­sine ne compte pro­ba­ble­ment plus les tour­nées, Yoan en est à la toute pre­mière grande série de concerts de sa car­rière. Ce se­ra d’ailleurs son pre­mier spec­tacle dans la ca­pi­tale. Est-ce que le jeune chan­teur prend goût à la tour­née?

«Énor­mé­ment, dit-il. J’avais hâte, parce que j’ai eu du plai­sir en stu­dio, mais là, d’al­ler de ville en ville... J’avais hâte de sen­tir l’amour du pu­blic. Je suis ac­cueilli comme un prince par­tout où je vais.»

Pour les fes­ti­vals, Yoan pré­sente une for­mule scé­nique dy­na­mique, où il in­ter­prète les chan­sons de son al­bum, mais aus­si des re­prises à sa ma­nière des Beatles, The Doors et CCR, en com­pa­gnie de ses cinq mu­si­ciens.

Dé­jà, à son pre­mier al­bum, Yoan fra­casse des re­cords: il en a ven­du pas moins de 100 000 exem­plaires. Dans le pal­ma­rès ca­na­dien des ventes, son nom fi­gure aux cô­tés des Ed Shee­ran, Tay­lor Swift et Sam Smith.

Ce qui le rend le plus fier, c’est qu’il y a six chan­sons sur l’al­bum qu’il a écrites. «C’est en­core plus plai­sant de voir que les gens ap­pré­cient mon écri­ture aus­si.»

EN MODE FES­TI­VAL

Après que Yoan au­ra ré­chauf­fé la foule, Roch Voi­sine in­ves­ti­ra la scène avec un spec­tacle dy­na­mique spé­cia­le­ment conçu pour les fes­ti­vals. Roch Voi­sine a fou­lé presque toutes les scènes à Qué­bec au cours de sa car­rière, mais de mé­moire, ce se­ra sa pre­mière fois à Ex­po Qué­bec.

«Il y a beau­coup de choses dans le show, dit-il. C’est un mé­lange du der­nier al­bum en an­glais, des grands suc­cès en fran­çais... Les gens sont de­hors avec une bière à la main. Si ça ne bouge pas, ils vont par­ler entre eux autres. Il n’y a presque pas de bal­lades et on est plu­sieurs mu­si­ciens.» Il pro­met au moins une chan­son de son der­nier al­bum Mo­vin’ On Maybe, lan­cé l’au­tomne der­nier. Ça fai­sait douze ans que Roch Voi­sine n’avait pas lan­cé de ma­té­riel ori­gi­nal dans la langue de Sha­kes­peare. Quand on lui de­mande quels sont les dé­fis à of­frir de nou­velles pièces quand on a au­tant de suc­cès dans son ré­per­toire, Roch Voi­sine ré­pond que le dé­fi, au­jourd’hui, est de faire un al­bum tout court.

«Juste quand tu oses dire que tu vas faire un autre al­bum, les gens te disent: “mon dieu, t’es sûr”? Mais je suis là pour faire ce que je fais, je suis chan­ceux, j’ai un pu­blic ici et à l’ex­té­rieur.»

EN TOUR­NÉE À L’AU­TOMNE

À l’au­tomne, Roch Voi­sine re­pren­dra la tour­née Roch and Folk, un spec­tacle à 90 % an­glo­phone. «Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent à mon su­jet, mais ne pour­ront ja­mais dire que j’ar­rive avec le même concert», sou­ligne-t-il en riant. Avec cette tour­née, Roch Voi­sine croyait qu’il al­lait faire seule­ment deux ou trois dates au Qué­bec. «Fi­na­le­ment, on va al­ler par­tout!»

Yoan et Roch Voi­sine se pro­dui­ront à Ex­po Qué­bec le di­manche 16 août.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.