Des cou­leurs... et des mots

Des por­traits au crayon gra­phite qui illus­trent ses ta­lents de des­si­na­trice et des toiles abs­traites à l’acry­lique tout en mou­ve­ment com­posent l’ex­po­si­tion Des cou­leurs et des mots de l’ar­tiste Lyse Ray­mond, pré­sen­tée jus­qu’au 11 sep­tembre à la Mai­son O’N

Le Journal de Quebec - Weekend - - QUÉBEC S’EXPOSE - San­dra Godin Le Jour­nal de Qué­bec san­dra.godin@que­be­cor­me­dia.com

Ses toiles sont gé­né­reuses et leurs cou­leurs sont vives. Lyse Ray­mond dé­crit ses oeuvres comme étant de «l’abs­trac­tion ly­rique». Elle ac­corde d’ailleurs beau­coup d’im­por­tance aux mots, car un poème et une pen­sée qui ont été écrits par son ami An­dré La­cha­pelle et qui «portent à dis­cus­sion» ac­com­pagnent cha­cune de ses toiles.

Ces mots ap­portent une pro­fon­deur à l’ex­po­si­tion et amènent le vi­si­teur à ex­pri­mer sa propre in­ter­pré­ta­tion. L’ar­tiste lance une in­vi­ta­tion pour échan­ger des im­pres­sions et pour par­ler de l’im­por­tance de rê­ver dans la vie.

Lyse Ray­mond est une ar­tiste au­to­di­dacte qui des­sine de­puis tou­jours, mais ce n’est que de­puis six ou sept ans qu’elle peint et ex­pose. «Je fai­sais des des­sins à l’ado­les­cence, ra­conte-t-elle. Je fai­sais des vi­sages ima­gi­naires, même pen­dant mes cours. J’ai fait des por­traits de mes amis.»

À un mo­ment don­né, Lyse Ray­mond est pas­sée des des­sins à la pein­ture abs­traite, «par be­soin».

«Je pars avec un be­soin de jouer avec les cou­leurs et, chaque fois, je me laisse al­ler et j’in­ter­viens avec les connais­sances que j’ai ac­quises avec toutes les lec­tures que j’ai faites sur l’harmonie des cou­leurs, la com­po­si­tion... J’es­saie de ne pas trop me col­ler aux clas­siques et de pré­sen­ter quelque chose de nou­veau.»

Con­trai­re­ment à d’autres ar­tistes, Lyse Ray­mond laisse ra­re­ment al­ler ses pein­tures. «Je choi­sis celles que je vends. Je veux en gar­der.» Tou­te­fois, Lyse Ray­mond re­çoit aus­si beau­coup de com­mandes de por­traits au gra­phite.

La Mai­son O’Neill est si­tuée au 3160, bou­le­vard Ha­mel Ouest. Le ver­nis­sage au­ra lieu de­main, à 14 h.

Vi­trail

Opium

NewYork

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.