À LA FIN DE L’ÉTÉ — BRI­GITTE BAR­DOT

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Même Bri­gitte Bar­dot n’y a pas échap­pé: elle aus­si s’est fait aban­don­ner par son amour d’été en 1967. Elle chan­tait: «Je sais, tu veux faire des voyages / Ou­blier notre plage et tout aban­don­ner / Et seule, je suis seule, à cher­cher le pour­quoi / Qui t’em­porte au­jourd’hui loin de moi, peu­têtre à ja­mais.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.