DANS LES COU­LISSES

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Marc-An­dré Le­mieux Le Jour­nal de Montréal

Ça grouillait dans les stu­dios de TVA, dans les heures pré­cé­dant l’en­re­gis­tre­ment du Ban­quier spé­cial Vive la ma

riée! Il y a un mois, Le Jour­nal a as­sis­té aux pré­pa­ra­tifs du tour­nage, qui réunis­sait 26 per­son­na­li­tés fé­mi­nines ayant dé­jà convo­lé en justes noces. Nous avons re­cueilli les com­men­taires des beau­tés, dont la plu­part re­met­taient leur robe de ma­riage pour la pre­mière fois de­puis le jour J.

Chan­tal Lacroix

«Ma robe était dans le fin fond d’un gar­de­robe. Ce n’est pas une robe de ma­riée tra­di­tion­nelle. Je l’ai choi­sie la veille de mon ma­riage chez BCBG. Il faut dire que mon ma­riage a été or­ga­ni­sé en une se­maine. C’était le seul pa­pier qui nous man­quait pour pou­voir adop­ter. C’était un ma­ria­ge­sur­prise. J’avais in­vi­té tout mon monde pour un brunch.»

Na­ta­sha St-Pier

«Quand on m’a dit qu’il fal­lait que j’ap­porte ma robe de ma­riée, j’ai ré­pon­du : «C’est parce que je suis en­ceinte de sept mois, les filles!» Je n’entre plus dans ma robe! J’en ai donc trou­vé une autre que j’ai com­man­dée sur un site de ma­ter­ni­té. Ma vraie robe, c’était une robe en den­telles que j’avais ache­tée dans une fri­pe­rie. Mon ma­riage était très bo­hème, parce que je passe ma vie en­tou­rée de coif­feurs, de ma­quilleurs, de sty­listes, etc. On vou­lait quelque chose de très simple.»

Marie-Jo­sée Taille­fer

«Ça fai­sait 28 ans que ma robe était ran­gée au sous-sol! J’ai dû la faire net­toyer, parce que le par­ty était en­core im­pri­mé des­sus! J’avais eu un coup de coeur pour cette robe. C’était dans les an­nées du ma­riage du Prince Charles et La­dy Dia­na. Tout avait un look très prin­cier. Re­mettre cette robe près de trois dé­cen­nies plus tard, ça rap­pelle de beaux sou­ve­nirs. Parce que c’est avec mon ma­riage que tout a com­men­cé : notre vie de fa­mille, notre bon­heur… la cé­ré­mo­nie est très loin der­rière, mais très proche en même temps. C’est étrange comme sen­ti­ment.»

Kim Thuy

«En 1999, mon ma­ri et moi, on ha­bi­tait au Viet­nam. Notre ma­riage, c’était une ex­cuse pour réunir tout le monde, nos deux fa­milles, au même en­droit. C’était un mo­ment ma­gique. On en parle en­core au­jourd’hui. On s’est en­suite re­ma­rié au Qué­bec de fa­çon plus of­fi­cielle.»

So­phie Du­ro­cher

«Ma robe de ma­riage, je l’ai louée dans une bou­tique qui s’ap­pelle Oui, je le voeux. Je l’ai ra­me­née le len­de­main du ma­riage! Je ne vou­lais pas dé­pen­ser d’ar­gent sur une robe que j’al­lais por­ter une seule fois dans ma vie. Je n’avais rien gar­dé de mon ma­riage, sauf mon voile, mais je m’en suis rap­pe­lée au­jourd’hui en ar­ri­vant à TVA! J’ai de­man­dé à Richard (Mar­ti­neau) d’al­ler le cher­cher dans le pa­nier de dé­gui­se­ments. Il était tout dé­chi­ré!»

Joe Bo­can

«Ma robe n’était plus vi­vante! L’an der­nier, j’ai fait un spec­tacle et pour faire les cos­tumes, on cher­chait des den­telles. J’ai alors dit : «Hey! J’ai ma robe de ma­riée! On peut la ré­cu­pé­rer!» Alors la robe que je porte pré­sen­te­ment n’est pas la mienne. Ma vraie robe était très prin­cesse. Beau­coup de den­telles, très bouf­fantes, avec une longue traîne. C’était un look très, très conven­tion­nel, mais mes che­veux étaient roses!

Anik Jean

«Ma robe était dans mon garde-robe de cèdres au sous-sol. Je ne l’avais ja­mais re­mise. J’étais en­ceinte à mon ma­riage. C’était weird de re­mettre ma robe sans be­daine de femme en­ceinte! Je re­garde sou­vent mes photos de ma­riage, mais ja­mais je n’au­rais pen­sé re­mettre ma robe.»

TVA dif­fu­se­ra l’émis­sion spé­ciale

Le ban­quier – Vive la ma­riée! di­manche

à 19 h 30.

Les pré­pa­ra­tifs de l’émis­sion ra­vi­vaient les sou­ve­nirs des 26 per­son­na­li­tés fé­mi­nines qui par­ti­ci­pe­ront à ce spé­cial du Ban­quier consa­cré à

la ma­riée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.