Ville-Marie

∂∂∂∂∂ Le jeune ci­néaste qué­bé­cois Guy Édoin a of­fert à la star ita­lienne Mo­ni­ca Bel­luc­ci un de ses plus beaux rôles des der­nières an­nées dans son film Ville-Marie, un drame cho­ral im­par­fait, mais émou­vant, mar­qué par quelques per­for­mances re­mar­quables.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers

Car si on a beau­coup par­lé de la par­ti­ci­pa­tion de Mo­ni­ca Bel­luc­ci dans ce film qué­bé­cois, les in­ter­pré­ta­tions des ac­teurs qui l’en­tourent – Pas­cale Bus­sières, Patrick Hi­von, Alio­cha Sch­nei­der – mé­ritent éga­le­ment d’être sou­li­gnées. Par­ti­cu­liè­re­ment celle de l’ex­cel­lente Pas­cale Bus­sières, qui re­trouve le per­son­nage dé­chi­ré qu’elle jouait dé­jà dans Ma­ré­cages (le film pré­cé­dent de Guy Édoin, sor­ti il y a quatre ans).

Ville-Marie met donc en scène quatre per­son­nages dont les des­tins se croi­se­ront de fa­çon tra­gique à l’ur­gence de l’hô­pi­tal Ville-Marie.

D’un cô­té, on suit l’his­toire de So­phie Ber­nard (Bel­luc­ci), une ac­trice eu­ro­péenne de pas­sage à Montréal pour tour­ner un film, mais aus­si pour re­voir son fils de 21 ans, Tho­mas (Alio­cha Sch­nei­der), qui étu­die en ar­chi­tec­ture. En pa­ral­lèle, le film se penche sur la vie d’une in­fir­mière (Pas­cale Bus­sières) et celle d’un am­bu­lan­cier (Patrick Hi­von), qui ai­me­raient bien cha­cun ou­blier des épi­sodes dou­lou-

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.