LES RE­TROU­VAILLES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Marc-An­dré Lemieux Le Jour­nal de Mon­tréal marc-andre.lemieux @que­be­cor­me­dia.com

« Quand tu ouvres une émis­sion comme La Voix, tu veux frap­per fort. Je veux aus­si mon­trer une fa­cette dif­fé­rente de moi… Je veux mon­trer une belle évo­lu­tion non seule­ment dans mes chan­sons, mais dans mon style de pres­ta­tion. »

- Ma­rie-Mai

La Voix re­trou­ve­ra Ma­rie-Mai di­manche. Et vice-ver­sa. En ef­fet, pour la pre­mière fois de­puis qu’elle a quit­té son rôle de coach en avril 2013, la chan­teuse fou­le­ra le pla­teau du po­pu­laire concours de chant de TVA. Mais à dé­faut de re­trou­ver son fau­teuil rouge (chose qu’elle fe­ra l’au­tomne pro­chain dans La Voix Ju­nior), elle ou­vri­ra l’émis­sion en re­vi­si­tant ses chan­sons en com­pa­gnie des huit concur­rents res­tants. Nous avons dis­cu­té avec Ma­rie-Mai. Qu’est-ce que ça re­pré­sente pour toi de re­ve­nir à La Voix après trois an­nées d’ab­sence?

C’est une grande fier­té. La Voix, c’est quelque chose de com­plè­te­ment sur­vol­té. [...] C’est un pla­teau im­mense, donc les pos­si­bi­li­tés de mise en scène sont presque in­fi­nies. Pour moi, c’est comme un gros car­ré de sable. Ça me per­met de don­ner mon 300 % et d’en mettre plein la vue.

Tu viens de ter­mi­ner deux longues sé­ries de concert à Mon­tréal et Qué­bec. Don­ner un spec­tacle de­vant des mil­liers de per­sonnes et li­vrer une pres­ta­tion de quelques mi­nutes de­vant 2 800 000 té­lé­spec­ta­teurs, est-ce la même chose?

Non. C’est deux choses com­plè­te­ment dif­fé­rentes. Di­manche, je n’au­rai pas à pas­ser deux heures sur scènes. Ce se­ra conden­sé en cinq mi­nutes… cinq mi­nutes qui comptent beau­coup. Il faut sco­rer fort au tout dé­but.

Quel genre de nu­mé­ro veux-tu of­frir au pu­blic?

Quelque chose de vi­suel­le­ment im­pres­sion­nant. Pour moi, c’est im­por­tant de faire des chan­sons ré­centes, des chan­sons éner­giques… Quand tu ouvres une émis­sion comme La Voix, tu veux frap­per fort. Je veux aus­si mon­trer une fa­cette dif­fé­rente de moi… Je veux mon­trer une belle évo­lu­tion non seule­ment dans mes chan­sons, mais dans mon style de pres­ta­tion.

Comment veux-tu pro­fi­ter de ton temps avec les concur­rents?

C’est la par­tie la plus im­por­tante. Je veux les mettre en confiance. Je veux leur don­ner la chance de briller [...] Je veux qu’ils se sentent libres d’in­ter­pré­ter mes chan­sons comme ils l’en­tendent. [...] Je veux voir leur per­son­na­li­té res­sor­tir à tra­vers mes chan­sons.

La Voix semble avoir une tra­di­tion an­nuelle: celle de plon­ger un coach au centre d’une contro­verse. Cette sai­son, les in­ter­nautes ont vio­lem­ment re­pro­ché à Ariane Mof­fatt d’avoir fa­vo­ri­sé Amé­lie Nault contre Tim Brink lors des quartsde-fi­nale. Crains-tu d’être vic­time d’une po­lé­mique du même genre à La Voix

Ju­nior cet au­tomne?

Ça m’est dé­jà ar­ri­vé. La pre­mière sai­son, lors des de­mi-fi­nales, j’avais don­né 60 points à Char­lotte et 40 points à Ja­cynthe. Ça avait cho­qué beau­coup de gens. Avec le re­cul, je fe­rais les choses dif­fé­rem­ment, je crois. Mais ça reste dé­chi­rant. D’un cô­té, on veut être au­then­tique et fi­dèle à soi­même. Donc quand on a un coup de coeur, c’est ten­tant d’al­ler jus­qu’au bout et dire: «Je crois en toi. On y va!» Mais d’un autre cô­té, j’ai com­pris que cette étape est aus­si im­por­tante pour les gens. C’est im­por­tant de leur don­ner une voix.

Comment avais-tu vé­cu ce­la en 2013?

J’avais trou­vé ça très, très, très dif­fi­cile. Je me rap­pelle que Sté­phane La­porte m’avait dit: «Tu vas voir, les gens ré­agissent fort, c’est leur droit, ils vont s’en ser­vir, mais ça n’af­fec­te­ra pas ta car­rière.» Et ef­fec­ti­ve­ment, il avait rai­son. Si ça m’ar­ri­vait en­core une fois au­jourd’hui, je ré­agi­rais au­tre­ment. La Voix est une émis­sion ex­trê­me­ment re­gar­dée. C’est donc nor­mal que ça crée des in­ci­dents du genre. Ça fait par­tie du concept. Les gens en parlent beau­coup, beau­coup, beau­coup et deux, trois se­maines après, ils passent à autre chose.

Tu re­tournes au Centre Bell en juin, mais cette fois, à titre d’ar­tiste in­vi­tée de Marc Dupré. Qu’est-ce que ça si­gni­fie pour toi?

C’est le par­tage d’un beau mo­ment avec quel­qu’un que j’aime. Al­ler chan­ter une chan­son au Centre Bell, ce n’est pas quelque chose qu’on re­fuse! Ça va aus­si me per­mettre d’al­ler me re­trem­per le pe­tit or­teil et pro­ba­ble­ment me don­ner le goût d’en faire un autre! Ma­rie-Mai chan­te­ra à La Voix di­manche soir à 19 h 30 à TVA. Les préau­di­tions pour La Voix Ju­nior se pour­suivent ce week-end à Mon­tréal et les 9 et 10 avril à Qué­bec.

Ma­rie-Mai au Ca­pi­tole de Qué­bec le 10 mars der­nier. PHO­TO D’AR­CHIVES, JEAN-FRAN­ÇOIS DES­GA­GNÉS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.