CROI­SIÈRE SUR LE ROI DES FLEUVES FRAN­ÇAIS

NANTES | Jus­qu’à l’an der­nier, il était in­utile de rê­ver de s’of­frir une croi­sière sur la Loire.

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - Lise Gi­guère

Qua­li­fié de sau­vage, le plus long fleuve de France (1013 km) n’a ja­mais été ca­na­li­sé et son lit par­se­mé de hauts fonds a tou­jours fait peur aux com­pa­gnies de croi­sière, même s’il a été l’une des prin­ci­pales voies d’eau fran­çaises du 17e au 19e siècle.

Tout a chan­gé en 2015 lorsque Croi­siEu­rope, le chef de fil eu­ro­péen des croi­sières, a dé­ci­dé de s’y aven­tu­rer. Il offre dé­sor­mais des voyages tout en dou­ceur et en beau­té à bord du MS Loire Prin­cesse, un na­vire construit spé­cia­le­ment pour ce fleuve, dont les rives sont par­se­mées de fo­rêts, de vignes et de châ­teaux.

Le MS Loire Prin­cesse se dé­place avec len­teur, à en­vi­ron 15 km/h en des­cen­dant le cours du fleuve, et pas plus de 10 km/h en le re­mon­tant. Du pont so­leil, les pas- sa­gers peuvent donc ad­mi­rer tout à loi­sir les plages, les vi­gnobles et les châ­teaux dont les sil­houettes se pro­filent entre les arbres qui bordent la Loire. Tous les châ­teaux ne sont pas clas­sés his­to­riques et cer­tains ne sont plus que des ruines, mais leur ar­chi­tec­ture, leur per­son­na­li­té et leur his­toire fas­cinent. Au­jourd’hui, plus d’une cin­quan­taine d’entre eux sont ou­verts au pu­blic.

Si cette croi­sière per­met d’en ad­mi­rer plu­sieurs, elle donne sur­tout la pos­si­bi­li­té de tra­ver­ser les siècles, entre le Moyen Âge et la Re­nais­sance, en pous­sant la porte d’au moins cinq d’entre eux: le châ­teau des ducs de Bre­tagne, der­nier châ­teau des bords de la Loire; le Châ­teau d’An­gers, aus­si ap­pe­lé châ­teau des ducs d’An­jou; le châ­teau Azay-le-Ri­deau, vé­ri­table joyau de la Re­nais­sance; le châ­teau Villan­dry, avec ses ex­tra­or­di­naires jar­dins; et le châ­teau d’Us­sé, qui au­rait ins­pi­ré Charles Perreault pour son conte de La Belle au Bois dor­mant.

Une ex­cur­sion fa­cul­ta­tive in­vite à dé­cou­vrir le châ­teau de Sau­mur et le Cadre noir de Sau­mur, une Aca­dé­mie d’équi­ta- tion ou­verte à la fin du 16e siècle et qui forme tou­jours les cadres su­pé­rieurs de l’équi­ta­tion.

D’AUTRES DÉ­COU­VERTES

Si les vi­sites de châ­teaux consti­tuent les mo­ments forts de la croi­sière, la Loire ré­serve éga­le­ment d’éton­nantes sur­prises: la vi­site du châ­teau mé­dié­val de Clis­son, par exemple, de même que celle de Gué­rande, une ci­té mé­dié­vale en­tou­rée de rem­parts, sans ou­blier une vi­site avec dé­gus­ta­tion dans un vi­gnoble de mus­ca­det, une ba­lade sur la cor­niche An­ge­vine et dans ses pit­to­resques vil­lages et une pro­me­nade noc­turne sur l’Erdre, l’une des plus belles ri­vières de France, qui pos­sède elle aus­si quelques châ­teaux. Mais ce n’est pas tout.

À Nantes, on dé­couvre les ani­maux mé­ca­niques géants des Ma­chines de l’Île, un pro­jet in­édit qui se si­tue «à la croi­sée des mondes in­ven­tés de Jules Verne, de l’uni­vers mé­ca­nique de Léo­nard de Vin­ci et de l’his­toire in­dus­trielle de Nantes».

Puis vien­dra Saint-Na­zaire et la fas­ci­nante ex­plo­ra­tion des chan­tiers STX France, à qui l’on doit la construc­tion de nom­breux pa­que­bots, in­cluant le plus gros d’entre tous, l’Har­mo­ny of the Seas, dont la li­vrai­son est pré­vue en mai 2016.

Ca­pi­tale de la construc­tion na­vale en France, Saint-Na­zaire se si­tue entre l’es­tuaire et l’océan At­lan­tique, ce qui lui a va­lu d’être choi­sie par les Al­le­mands, pen­dant la Deuxième Guerre mon­diale, pour y construire un abri pour sous­ma­rins.

Tou­jours exis­tantes, les im­menses dalles de bé­ton qui ont va­lu à cette ville d’être bom­bar­dée par les Al­liés et dé­truite à 80 %, abritent au­jourd’hui l’Es­cal’At­lan­tique, un lieu consa­cré à l’his­toire des pa­que­bots. Y flotte éga­le­ment le sous-ma­rin Es­pa­don, un an­cien bâ­ti­ment de la Ma­rine na­tio­nale.

C’est éga­le­ment à cet en­droit que les pas­sa­gers dé­couvrent le «Par­cours es­tuaire», une col­lec­tion per­ma­nente d’ins­tal­la­tions ar­tis­tiques et poé­tiques ins­tal­lées le long de l’es­tuaire ou sur des sites em­blé­ma­tiques si­tués entre SaintNa­zaire et Nantes. Un éton­nant mu­sée à ciel ou­vert.

La ma­gni­fique ville de Sau­mur vue de son châ­teau, en France.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.