LA DOU­CEUR DES AN­TILLES

Avec une plage pri­vée si­tuée au coeur de la ré­serve na­tu­relle d’Anse Mar­cel sur la côte nord-ouest de la zone fran­çaise de l’île, un ser­vice de bar des plus exo­tiques, une pis­cine à dé­bor­de­ment don­nant sur la mer des Ca­raïbes et une sta­tion ther­male, le c

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - Eli­sa Clou­tier

Loin de la tris­te­ment cé­lèbre «course aux chaises longues» ob­ser­vée sur cer­taines plages du sud, celle du RIU de Saint-Mar­tin pro­pose plu­tôt un pe­tit pa­ra­dis per­du de 500 m, au creux de la mon­tagne. Du sable blanc et de l’eau tur­quoise à perte de vue, dans la plus grande tran­quilli­té. L’éva­sion par­faite après un blitz de stress au bou­lot, en couple ou en fa­mille.

Dans un sou­ci d’in­ti­mi­té, les ac­ti­vi­tés spor­tives ont par ailleurs lieu à l’écart de zone de plage, créant ain­si deux am­biances dis­tinctes.

Pour ajou­ter à la dé­tente, une pe­tite bi­blio­thèque, où l’on peut em­prun­ter quelques bou­quins, est éga­le­ment à dis­po­si­tion sur la plage, du ma­tin au soir.

HAUTE GAS­TRO­NO­MIE

Le plus im­pres­sion­nant, dans le com­plexe hô­te­lier de cette île pa­ra­di­siaque à la double na­tio­na­li­té fran­çaise et hol­lan­daise, est sans doute la qua­li­té de la nour­ri­ture.

Plu­sieurs grands chefs fran­çais se ruent vers Saint-Mar­tin pour y tra­vailler, pour le plus grand plai­sir de nos pa­pilles. Ain­si, vous pour­rez dé­gus­ter un ma­gret de ca­nard, du foie gras au tor­chon ou en­core une tar­ti­flette, en écou­tant les vagues de la mer des Ca­raïbes…

À l’heure du lunch, pre­nez quelques ins­tants pour al­ler dé­gus­ter quelques sa­lades fraîches, des fruits de mer (à pro­fu­sion) et des bur­gers de steak AAA cuits sur place, au res­tau­rant de la plage, La Mer. Les dé­jeu­ners y sont éga­le­ment ser­vis en ma­ti­née.

Tout près, le buf­fet Le Mar­ché ouvre ses portes en après-mi­di, pour un sou­per sans ré­ser­va­tion. Même si dans plu­sieurs toutinclus, le me­nu du buf­fet est souvent consi­dé­ré comme étant moins gas­tro­no­mique et éla­bo­ré que ce­lui des res­tau­rants à la carte, ici, c’est loin d’être le cas. En­core une fois, les mon­tagnes de fruits de mer frais, les sa­lades tro­pi­cales et les steaks cuits sur place rendent l’ex­pé­rience unique.

En soi­rée, les plus car­ni­vores dé­si­re­ront pro­ba­ble­ment ré­ser­ver au res­tau­rant L’île, un steak house si­tué à quelques pas de la plage. Im­pos­sible de ré­sis­ter aux pièces de viande AAA et aux fro­mages, im­por­tés di­rec­te­ment de France.

La cui­sine fu­sion, al­liant la gas­tro­no­mie fran­çaise à celle des An­tilles, est aus­si pro­po­sée au res­tau­rant à la carte Krys­tal: un in­con­tour­nable. Le tout ar­ro­sé d’une carte de vins fran­çais haut de gamme.

Pour les couche-tard, une pe­tite sec­tion du buf­fet Le Mar­ché reste ou­verte 24 h, of­frant un me­nu de fin de soi­rée com­po­sé de ham­bur­gers et de sand­wichs.

SIMPLE ET CHIC

De toute évi­dence, la ré­pu­ta­tion de la chaîne es­pa­gnole RIU n’est plus à faire. Re­con­nu pour son style eu­ro­chic épu­ré, le com­plexe des An­tilles a un seul et unique but: vous faire vivre des va­cances in­ou­bliables. En plus d’un ser­vice per­son­na­li­sé et im­pec­cable, des bou­teilles d’eau, ser­viettes et fruits sont à dis­po­si­tion en tout temps, un peu par­tout sur le site. Dès votre ar­ri­vée, vous se­rez trai­tés aux pe­tits oi­gnons et rien ne se­ra lais­sé au ha­sard.

Le com­plexe hô­te­lier co­té quatre étoiles est com­po­sé de quelque 250 chambres et suites de qua­li­té su­pé­rieure avec vue sur la plage ou sur des jar­dins tro­pi­caux. Sobres, spa­cieuses et chic, elles sont toutes do­tées d’un pa­tio pri­vé, d’un ac­cès Wi­Fi et d’un mi­ni bar, dans le­quel vous re­trou­ve­rez les spé­cia­li­tés an­tillaises.

Près de la plage, un spa et une sta­tion ther­male sont aus­si amé­na­gés, of­frant tous les ser­vices de trai­te­ment beau­té.

Pre­nez le temps de re­laxer dans la pis­cine

à dé­bor­de­ment don­nant sur la plage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.