LE VI­RAGE SO­CIAL DE CÉLINE DION

Le vi­rage so­cial de Céline Dion prend du ga­lon. Au­pa­ra­vant ti­mide sur Fa­ce­book, Twit­ter et com­pa­gnie, la chan­teuse fait do­ré­na­vant ré­gu­liè­re­ment sen­tir sa pré­sence sur in­ter­net. En en­tre­vue au Jour­nal, Céline Dion in­dique qu’elle ap­pri­voise len­te­ment mais

Le Journal de Quebec - Weekend - - FESTIVENT - Marc-An­dré Le­mieux Le Jour­nal de Mon­tréal marc-andre.le­mieux@que­be­cor­me­dia.com

Di­manche der­nier, elle a sou­li­gné son re­tour sur scène à Mon­tréal en per­met­tant qu’une ca­mé­ra la filme juste avant le le­ver du ri­deau, alors qu’elle quit­tait sa loge en direction des planches du Centre Bell. Le tout, re­trans­mis en di­rect sur Fa­ce­book. Les fans ont vi­si­ble­ment ap­pré­cié cette ini­tia­tive puisque 48 heures après avoir été mise en ligne, la vi­déo en­re­gis­trait 1 800 000 vi­sion­ne­ments.

Contrai­re­ment aux ar­tistes qui s’ef­forcent de per­cer au 21e siècle, la diva de Char­le­magne n’a ja­mais dû nour­rir son compte Ins­ta­gram pour gra­vir les éche­lons du suc­cès in­ter­na­tio­nal, au dé­but des an­nées 1990.

«Je n’ai pas été ha­bi­tuée à ça… Je n’ai pas le ré­flexe d’uti­li­ser les mé­dias so­ciaux, dit-elle. Au cours des deux, trois dernières an­nées que j’ai vé­cues avec Re­né, on avait mis les mé­dias so­ciaux de cô­té parce qu’on était concen­trés sur des choses qui, pour nous, étaient plus im­por­tantes.»

RE­JOINDRE LES FANS

Bien qu’elle soit sur Fa­ce­book et Twit­ter de­puis quelques an­nées dé­jà, ce n’est que de­puis quelques mois que Céline Dion ex­ploite vrai­ment les mé­dias so­ciaux. Elle a d’ailleurs dé­bar­qué sur Ins­ta­gram en oc­tobre der­nier. Ces outils lui servent à re­joindre ses fans dans les mo­ments im­por­tants, nous ex­plique son gé­rant, Al­do Giam­pao­lo.

C’est ain­si qu’en jan­vier der­nier, elle au­to­ri­sait une re­trans­mis­sion web des fu­né­railles de Re­né An­gé­lil à Mon­tréal. Deux se­maines plus tard, ses fans pou­vaient re­gar­der la cé­ré­mo­nie com­mé­mo­ra­tive du dé­funt conjoint, père de fa­mille et im­pré­sa­rio en di­rect de Las Vegas. Le 23 fé­vrier, on dif­fu­sait son grand re­tour au Co­los­seum du Cæ­sars Palace, puis le 29 juin, on as­sis­tait au pre­mier Fa­ce­book Live de Céline Dion, quelques mi­nutes avant qu’elle foule les planches de l’Ac­corHo­tels Are­na de Pa­ris. Un peu plus d’un mois plus tard, le seg­ment d’une soixan­taine de se­condes frôle les 4 mil­lions de vi­sion­ne­ments.

«C’est quand même quelque chose à gé­rer, mais mon équipe fait en sorte que ce soit plus fa­cile pour moi, ex­plique Céline Dion. De temps en temps, ils pré­parent tout pour que j’aie la chance de faire des pe­tits cou­cous. Pour don­ner aux

fans la chance de voir ma loge avant un spec­tacle, mon ar­ri­vée à Pa­ris, etc. De cette fa­çon, je peux faire le tour du monde sans prendre l’avion.»

DES QUES­TIONS

Céline Dion confie qu’elle s’est po­sé «beau­coup de ques­tions» avant d’adhé­rer à Fa­ce­book, Twit­ter et Ins­ta­gram. Dé­si­rant préserver son in­ti­mi­té, elle a hé­si­té à don­ner le feu vert à Al­do Giam­pao­lo pour aug­men­ter ses ac­ti­vi­tés «so­ciales».

«J’avais peur de trop me dé­voi­ler, ex­plique-t-elle. C’est quand même ma vie privée.» Céline Dion en concert à Mon­tréal (Centre Bell) les 8, 9, 12, 13, 16 et 17 août, à Qué­bec (Centre Vi­déo­tron) les 20, 21, 24, 25 et 27 août, et à TroisRi­vières (am­phi­théâtre Co­ge­co) les 30 et 31 août.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.