UN AL­BUM DE CHAN­SONS ORI­GI­NALES POUR MARTIN GOYETTE

Ré­vé­lé au grand pu­blic lors de la qua­trième sai­son de l’émis­sion La Voix, Martin Goyette lan­ce­ra un pre­mier al­bum de chan­sons ori­gi­nales au dé­but de l’an­née 2017. Un disque qui se­ra dé­ter­mi­nant pour la suite de son par­cours.

Le Journal de Quebec - Weekend - - FESTIVENT - Yves Le­clerc yves.le­clerc @que­be­cor­me­dia.com

Le chan­teur-har­mo­ni­ciste qué­bé­cois tra­vaille comme ache­teur dans une en­tre­prise de construc­tion, le jour, et il chante le blues, le soir, avec ses mu­si­ciens.

Si ce fu­tur al­bum connaît du suc­cès, Martin Goyette pour­rait se lan­cer à plein temps dans une car­rière mu­si­cale.

L’ar­tiste, qui se pro­dui­ra le 12 août à l’évé­ne­ment L’Île en Blues à Saint-Laurent-del’Île-d’Or­léans et le len­de­main au Fes­ti­blues in­ter­na­tio­nal de Mon­tréal, rêve de vivre de sa mu­sique.

«On va par­tir en tour­née l’été pro­chain, avec les chan­sons de ce nou­vel al­bum et on va voir où tout ça va nous ame­ner. C’est là que ça va se dé­ci­der. Mon emploi me donne une cer­taine li­ber­té à cet ef­fet, mais avec les nom­breux spec­tacles, ça com­mence à être beau­coup d’ou­vrage de com­bi­ner tout ça», a-t-il fait re­mar­quer, lors d’un en­tre­tien.

ÉVO­LU­TION

Après un pre­mier al­bum in­ti­tu­lé Sweet Warm Jel­ly, lan­cé en 2013, où il re­pre­nait des clas­siques du blues, Martin Goyette pro­po­se­ra cette fois, des chan­sons ori­gi­nales qu’il a écrites avec ses mu­si­ciens.

Des pièces qu’il in­ter­prète de­puis un pe­tit bout de temps avec le guitariste Jim Bland, le bas­siste Jar­rod At­kin­son, le cla­vié­riste Ch­ris Tauch­ner et le bat­teur Louis-Étienne Drouin et qu’il fe­ra à l’île d’Or­léans et au Fes­ti­blues, ac­com­pa­gnées de reprises du Chi­ca­go Blues des an­nées 60.

Martin Goyette ex­plique que ces pièces, qu’il joue de­puis quelques an­nées, ont beau­coup évo­lué au fil des pres­ta­tions.

«Elles étaient as­sez soul-jazz et on a dé­ci­dé de les ame­ner un peu plus vers le blues en rai­son de ce qui se passe de­puis La Voix et aus­si parce que je ne se­rais ja­mais ca­pable de sor­tir le blues de moi», a-t-il in­di­qué.

Et la ré­ponse à ses chan­sons ori­gi­nales, jus­qu’à main­te­nant, est ex­cel­lente.

«J’ai une belle ré­ponse du pu­blic et c’est en­cou­ra­geant. Il y a tou­jours une cer­taine forme de stress, lorsque tu fais tes propres chan­sons. Ça fait des an­nées que je joue et que j’écoute du blues et c’est un beau défi d’ar­ri­ver avec mes chan­sons. Nous sommes un peu sur le qui-vive lors­qu’on fait ces chan­sons que l’on joue avec in­ten­si­té. Les gens em­barquent et je trouve ça l’fun», a-t-il ajou­té.

Le chan­teur-har­mo­ni­ciste en­tre­ra en stu- dio à l’au­tomne pour en­re­gis­trer ce nou­vel al­bum, où l’on re­trou­ve­ra, aus­si, quelques reprises.

«Il y a quelques reprises que l’on fait en spec­tacle qu’on a adap­tées à notre sauce et qui fonc­tionnent très bien. On va peut-être les mettre sur le disque», a-t-il pré­ci­sé.

VI­SI­BI­LI­TÉ INESPÉRÉE

Martin Goyette avoue que son pas­sage à La Voix lui a per­mis d’ob­te­nir une vi­si­bi­li­té inespérée. Il ne retire que du po­si­tif de cette expérience.

«On l’ima­gine, mais c’est quand tu le vis que tu te rends compte de l’am­pleur de cette émis­sion. C’est as­sez im­pres­sion­nant», a fait sa­voir le mu­si­cien ori­gi­naire du quar­tier St-Hen­ri à Mon­tréal.

Martin Goyette se pro­dui­ra le 12 août à 20 h 30, lors du 10e anniversaire de l’évé­ne­ment L’Île en Blues à Saint-Laurent-del’Île-d’Or­léans et le 13 août, à 19 h 30, au Fes­ti­blues in­ter­na­tio­nal de Mon­tréal, avant le spec­tacle d’Ariane Mof­fatt.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.