DJ KHA­LED, LE MAÎTRE DES CLÉS

10 ans après la pa­ru­tion de son pre­mier al­bum (dé­jà am­bi­tieux; la sé­lec­tion de rap­peurs in­vi­tés de­meure en­viable de nos jours), DJ Kha­led ra­joute une couche de pla­qué or sur sa propre lé­gende cette an­née avec Ma­jor Key.

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE -

Dès la po­chette – Kha­led trône de­vant un lion (oui, oui) dans un champ de fleurs – et le titre fai­sant au­tant ré­fé­rence à la gamme mu­si­cale qu’à une ex­pres­sion qui l’a rendu cé­lèbre sur Snap­chat, on a un avant-goût de l’oeuvre: prin­cière, gran­di­lo­quente, pas sub­tile pour deux sous et, sur­tout, ex­plo­sive.

Bref, DJ Kha­led livre ici le pen­dant rap d’une su­per­pro­duc­tion es­ti­vale de Mi­chael Bay!

UN PORTE-CLÉS BIEN GAR­NI

Disque comp­tant sur un équipage com­pa­rable à ce­lui des Aven­gers (la lé­gende vi­vante Jay-Z ouvre l’oeuvre avec Fu­ture, puis vient l’in­con­tour­nable Drake sur For Free et le vieux rou­tier Nas… et ça, ce ne sont que les trois pre­mières pièces!), Ma­jor Key té­moigne des ta­lents de ras­sem- bleur du pro­duc­teur der­rière ce pro­jet.

Non seule­ment la liste des in­vi­tés fait ba­ver, mais celle-ci n’est pas que du tape à l’oeil. En ef­fet, les écueils sont rares sur Ma­jor Key. Même Me­ghan Trai­nor — qui s’est mal­heu­reu­se­ment cas­sé les dents avec son al­bum Thank You plus tôt cette an­née — brille sur For­give Me Fa­ther, un hymne où elle ac­com­pagne Wiz Kha­li­fa et Wale.

UNE CLÉ UN PEU (TROP) NOMBRILISTE

Peut-être est-ce un ef­fet per­ni­cieux de la culture du «single» à l’ère du Web, mais — une fois ras­sem­blées — cer­taines bombes po­ten­tielles de Ma­jor Key se font pé­tards mouillés tant l’in­sis­tance sur 2 les nom­breux leit­mo­tiv de Kha­led (les ré­fé­rences aux «clés», l’abon­dance de phrases d’ac­croches à la « We the best », etc.) rendent celles-ci re­don­dantes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.