S’OU­VRIR AU TOU­RISME SANS PERDRE SON ÂME

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES -

AFP | Des plages de rêve, une na­ture luxu­riante, une ca­pi­tale pit­to­resque, un pays en paix: le pe­tit ar­chi­pel afri­cain de Sao To­mé et Prin­cipe s’ouvre tout dou­ce­ment au tou­risme, avec la vo­lon­té d’at­ti­rer des de­vises sans perdre son âme.

«C’est un paradis sur terre et il y a très peu de tou­ristes», ra­conte Ana Se­cio, une Por­tu- gaise d’une tren­taine d’an­nées, en vil­lé­gia­ture avec son fian­cé dans l’un des douze bun­ga­lows de Praia In­hame, sur une plage sous les pal­miers tout en bout de route à la pointe sud de l’île de Sao To­mé.

«Les gens sont très ac­cueillants mal­gré la pau­vre­té. C’est un pays très sûr», ajoute la jeune femme, sa­la­riée de la TAP, la com­pa- gnie aé­rienne por­tu­gaise, qui contemple le cou­cher de so­leil les pieds dans l’eau face à l’île de Ro­las où passe la ligne de l’Équa­teur.

Coût de la nui­tée dans ce jar­din d’Eden: 103 $ pe­tit-dé­jeu­ner com­pris – plus que le sa­laire mi­ni­mum men­suel lo­cal.

Des plages sous les co­co­tiers, au pied de col­lines et mon­tagnes luxu­riantes, écrin re­con- nu de bio­di­ver­si­té entre les plan­ta­tions de ca­cao, de ca­fé et d’huile de palme: à 45 mi­nutes d’avion du Ga­bon, l’an­cienne co­lo­nie por­tu­gaise dis­pose de nom­breux atouts pour sé­duire les ex­pa­triés et la classe moyenne émer­gente des pays afri­cains, voire des Eu­ro­péens qui au­raient dé­jà vu le Cap-Vert, autre des­ti­na­tion lu­so­phone d’Afrique de l’Ouest.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.