THE OFF­SPRING EN AMOUR AVEC LE QUÉ­BEC

La for­ma­tion californienne se­ra en ve­dette ce soir à Fes­tivent

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - San­dra Go­din san­dra.go­din @que­be­cor­me­dia.com

La for­ma­tion californienne a tou­jours pris le temps d’al­ler faire un tour en ré­gion et prend plai­sir à sillon­ner nos routes. Il y a deux ans, ses membres fai­saient un dé­tour à Ri­mous­ki. Cette fois-ci, ils ont joué hier à Rouyn-No­ran­da et se pro­dui­ront à Lé­vis ce soir, quatre ans après leur pré­sence au Fes­ti­val d’été.

«On le fait pour plu­sieurs rai­sons. Une d’entre elles est que le Qué­bec est un des plus beaux en­droits sur le conti­nent. Il y a tel­le­ment de fo­rêts, c’est vert par­tout. Les routes sont tel­le­ment belles, on n’en re­vient pas chaque fois. Et on sent qu’au Qué­bec, les gens sont pas­sion­nés. Ils aiment la mu­sique. C’est vrai que nous avons une re­la­tion spé­ciale avec le pu­blic qué­bé­cois.»

Ke­vin Was­ser­man se sou­vient clai­re­ment de sa pre­mière im­pres­sion de la ca­pi­tale. «Je sais que la pre­mière fois que j’ai mar­ché à Qué­bec, j’ai été ébloui. Il n’y a pas beau­coup de villes en Amé­rique du Nord qui ont ce ca­chet, cette his­toire, cette culture», ra­conte-t-il.

DES CONCERTS GÉNÉREUX

De­puis quelques an­nées, les tour­nées se suivent et se res­semblent pour The Off­spring, qui ne pro­pose pas beau­coup de nou­veau ma­té­riel. En concert, on connaît pra­ti­que­ment toutes les chan­sons et le groupe donne aux fans ce qu’ils at­tendent d’eux. Chaque hits sus­cite les ré­ac­tions de la foule, ce qui ne sur­prend plus Noo­dles.

«Ce qui me sur­prend, c’est quand le pu­blic aime les nou­velles chan­sons, ra­conte-t-il. Ils viennent de loin pour nous voir et quand on s’aper­çoit qu’ils aiment le nou­veau ma­té­riel... On se dit “OK, les gens nous aiment en­core!” Mais je suis tou­jours ébloui de sa­voir qu’on a en­core des fans, ajoute-t-il. Je suis cons­cient que nous sommes très chan­ceux. Et pour moi, je trouve que les an­ciennes chan­sons sont aus­si ra­fraî­chis­santes que les nou­velles.»

PLUS AC­TUEL QUE JA­MAIS

Re­tour­nons dans le pas­sé. Bien que The Off­spring ait ven­du 14 mil­lions de co­pies de l’al­bum Smash sor­ti en 1994, c’est l’al­bum Ame­ri­ca­na, lan­cé en 1998, qui a confir­mé la re­nom­mée du groupe punk rock à tra­vers le monde.

Plu­sieurs des chan­sons d’Ame­ri­ca­na sont de­ve­nues des suc­cès phares de leur car­rière, dont Pretty Fly, Why Don’t You Get a Job et The Kids Aren’t Al­right. L’al­bum se veut en quelque sorte une ca­ri­ca­ture de la culture amé­ri­caine.

Dix-huit ans plus tard, Ke­vin Was­ser­man trouve que ces chan­sons sont «plus ac­tuelles que ja­mais» et que l’as­cen­sion de Do­nald Trump le prouve.

«Sur Ame­ri­ca­na, on di­sait "voi­ci ce que je veux, et je le veux main­te­nant, tas­sez-vous de mon che­min." Do­nald Trump comme pré­sident, vrai­ment? Il re­pré­sente tout ce qu’il y a de faux et de mau­vais dans notre culture, et c’est ce dont on par­lait dans Ame

ri­ca­na. C’est ri­di­cule.»

EN­CORE MO­TI­VÉS

Le der­nier al­bum du groupe, Days Go By, est pa­ru en 2012. The Off­spring af­firme de­puis au moins deux ans qu’un 10e al­bum de­vrait voir le jour in­ces­sam­ment, mais ja­mais une date n’est fixée. Un pre­mier ex­trait a été lan­cé en jan­vier der­nier.

Alors, quand peut-on es­pé­rer l’en­tendre, ce fa­meux 10e al­bum? «Ça nous prend trop de temps, je sais, dit Noo­dles en riant. Ce se­rait pro­ba­ble­ment prêt avant la fin de l’an­née. Mais ça va ar­ri­ver. Tout est en place, on a des chan­sons qui sont prêtes. Il ne reste qu’à fi­na­li­ser le tout.»

Les ventes d’al­bums sont en dé­clin de­puis quelques an­nées, mais ça n’af­fecte en rien leur mo­ti­va­tion d’en pro­duire de nou­veaux, af­firme-t-il.

«Pas du tout. On aime en­core faire de la mu­sique plus que ja­mais. On a été très chan­ceux d’avoir ce suc­cès à tra­vers les an­nées. Mais je trouve ça dom­mage, car je crois que la mu­sique a une va­leur. J’ai gran­di en dé­pen­sant mon argent de poche pour ache­ter des al­bums. Au­jourd’hui, les jeunes ne font plus ça.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.