Le re­tour d’En di­rect de l’uni­vers: Céline ouvre la 8e sai­son

Le Journal de Quebec - Weekend - - FESTIVENT -

Pour ou­vrir la hui­tième sai­son de la po­pu­laire émis­sion En di­rect de l’uni­vers le 17 sep­tembre, France Beau­doin au­ra comme pre­mière invitée nulle autre que Céline Dion.

Vous en­ta­me­rez la nou­velle sai­son d’En di­rect de

l’uni­vers avec Céline Dion. Que pou­vez-vous dé­jà nous dire à propos de ce mer­veilleux ren­dez-vous?

Ex­cep­tion­nel­le­ment, cette émis­sion se­ra en­re­gis­trée. Nous pro­fi­tons du pas­sage de Céline au Qué­bec. Le 17 sep­tembre, le jour de sa dif­fu­sion, Céline se­ra dé­jà re­par­tie.

Connaît-elle dé­jà bien l’émis­sion?

Re­né An­gé­lil y a dé­jà par­ti­ci­pé. Il était ve­nu dans le cadre de l’émis­sion consa­crée à Mi­chel Ber­ge­ron. Puis Céline a elle-même col­la­bo­ré à celle consa­crée à Re­né Si­mard; elle nous avait fait par­ve­nir une vi­déo. Tout de suite après cette émis­sion, Re­né An­gé­lil m’avait té­lé­pho­né pour me dire: «Nous avons été émus». Je me sou­viens avoir été très sur­prise de re­trou­ver ce mes­sage sur mon ré­pon­deur. Ce qui montre aus­si, une fois de plus, à quel point Re­né An­gé­lil se te­nait au cou­rant de tout ce qui se fai­sait au Qué­bec. Ima­gi­nez, dans le même contexte, il m’a lais­sé un se­cond mes­sage, parce que je n’avais pas don­né suite au pre­mier par peur de le dé­ran­ger! Le deuxième di­sait: «Tu ne m’as pas rap­pe­lé. Je veux être bien cer­tain que tu as eu mon mes­sage». Alors cette fois-là, je lui ai té­lé­pho­né, lui ex­pli­quant que je n’avais sim­ple­ment pas vou­lu l’im­por­tu­ner. C’était ça, la bon­té et la droi­ture de Re­né An­gé­lil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.