LA FA­MILLE AVANT TOUT

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Marc-An­dré Le­mieux

Con­trai­re­ment à Fré­dé­rique Boi­leau, son per­son­nage d’ac­trice dé­chue et déses­pé­rée dans Sur-Vie, Ma­ri­loup Wolfe n’a ja­mais vou­lu per­cer à Hol­ly­wood. Et quand vient le temps de faire des choix pro­fes­sion­nels, sa fa­mille a tou­jours pré­séance. En en­tre­vue au Jour­nal en plein tour­nage du feuille­ton-évé­ne­ment de Sé­ries+, la co­mé­dienne et réa­li­sa­trice ré­vèle avoir re­non­cé à plu­sieurs offres al­lé­chantes pour mieux as­su­rer son rôle le plus im­por­tant : ce­lui de mère.

Ma­ri­loup Wolfe se re­con­naît très peu en Fré­dé­rique Boi­leau. Et c’est peut-être mieux ain­si, puisque dans Sur­Vie, ce per­son­nage ac­cepte de mettre son couple à rude épreuve en se joi­gnant à la dis­tri­bu­tion d’une té­lé­réa­li­té cen­sée res­sus­ci­ter sa car­rière en chute libre de­puis son pi­teux re­tour des États-Unis. Ma­ri­loup Wolfe n’au­rait ja­mais si­gné pa­reil contrat. En 2010, elle a même re­fu­sé de réa­li­ser une sé­rie de Fa­bienne La­rouche parce qu’elle ve­nait d’ac­cou­cher de Ma­noé, son pre­mier fils avec Guillaume Lemay-Thi­vierge.

«Mon bé­bé avait cinq mois et j’al­lai­tais, ex­plique-t-elle. Fa­bienne était su­per convain­cante, mais après y avoir ré­flé­chi du­rant tout un week-end, ma ré­ponse était claire. Est-ce que j’al­lais re­gret­ter d’avoir lais­sé pas­ser un pro­jet de sé­rie té­lé ou d’avoir pas­sé du temps avec mon pre­mier en­fant?»

CHA­PEAU D’AC­TRICE

Ma­ri­loup Wolfe aime beau­coup jouer dans Sur-Vie, car elle peut y ex­plo­rer des su­jets d’ac­tua­li­té étroi­te­ment liés au show-bu­si­ness qué­bé­cois, comme la quête de likes à tout prix, la conver­gence des mé­dias, etc. La co­mé­dienne de 38 ans avoue avoir res­sen­ti une cer­taine ner­vo­si­té avant de tour­ner ses pre­mières scènes en juillet, car elle crai­gnait d’être rouillée. L’an­née pré­cé­dente, elle avait ef­fec­ti­ve­ment mis toutes ses éner­gies sur Rup­tures, une autre sé­rie de Fa­bienne La­rouche qu’elle réa­li­sait. Ma­ri­loup Wolfe ne s’était pour­tant pas en­nuyée du jeu du­rant cette pé­riode. «C’était tel­le­ment pre­nant de réa­li­ser Rup­tures. Je n’avais pas en­vie d’al­ler de­vant la ca­mé­ra. Mais cette an­née, j’avais be­soin de re­tour­ner au jeu, parce que c’est plus lé­ger. Faire deux an­nées de suite de Rup­tures, ça au­rait été trop in­tense. Et mes en­fants sont en­core trop pe­tits.» Bien qu’elle al­terne entre les cha­peaux de réa­li­sa­trice et d’ac­trice, Ma­ri­loup Wolfe dit n’avoir au­cun pro­blème à lais­ser quel­qu’un d’autre la di­ri­ger.

AVEC PA­ME­LA AN­DER­SON

Par­lant de chi­mie, Ma­ri­loup Wolfe au­rait sou­hai­té pla­co­ter da­van­tage avec Pa­me­la An­der­son du­rant ses cinq jours de tour­nage de Sur-Vie. Le sex-sym­bol de 49 ans y campe la star in­ter­na­tio­nale re­cru­tée pour ani­mer la té­lé­réa­li­té au coeur des pé­ri­pé­ties.

«J’au­rais ai­mé créer un con­tact un peu plus vrai avec elle, confie Ma­ri­loup Wolfe. J’au­rais ai­mé échan­ger da­van­tage, mais c’est comme ça. Ce­la dit, elle est vrai­ment char­mante et gen­tille». Le tour­nage de Sur-Vie se pour­suit à l’île Bi­zard. La sé­rie de 6 épi­sodes se­ra dif­fu­sée à Sé­ries+ en 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.