LI­LI-ANN DE FRAN­CES­CO, LA GRANDE SOEUR DU WEB

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Sa­muel Pra­dier

An­cienne can­di­date de La Voix, en 2015, Li­li-Ann De Fran­ces­co a été pro­mue nou­veau vi­sage so­cial de La Voix

Ju­nior. Elle anime la Zone Li­li, sur le site web de l’émis­sion, dans la­quelle elle fait des en­tre­vues ori­gi­nales avec les jeunes can­di­dats, im­mé­dia­te­ment après leur au­di­tion à l’aveugle.

«Ayant vé­cu l’ex­pé­rience de La Voix de l’in­té­rieur, à l’âge de 15 ans, je pense être bien pla­cée pour com­prendre ce qu’ils vivent, d’au­tant plus qu’ils sont en­core plus jeunes que moi. J’ap­prends à les connaître à tra­vers des ques­tions per­son­nelles, je leur de­mande aus­si comment ils ont vé­cu cette pre­mière ex­pé­rience. On fait des jeux en­semble. Je re­çois éga­le­ment les coachs et les ani­ma­teurs. On s’amuse beau­coup.»

UNE EX­PÉ­RIENCE IDEN­TIQUE

La jeune fille, qui a dé­sor­mais 16 ans, se sent proche des jeunes can­di­dats de La Voix Ju­nior, qui ne réa­lisent pas tou­jours l’im­pact que cette ex­pé­rience pour­rait avoir sur leur vie.

«Pour être franche, moi-même, je n’ima­gi­nais pas les consé­quences de ma par­ti­ci­pa­tion à l’émis­sion. Je ne pen­sais pas que ça al­lait chan­ger ma vie. Je sa­vais qu’il y avait beau­coup de monde qui re­gar­dait l’émis­sion, mais je ne m’at­ten­dais vrai­ment pas à ça.

La Voix change une vie, ça lance une car­rière.»

Parce qu’elle est tou­jours res­tée en con­tact avec Sté­phane La­porte, qui croit beau­coup en elle, Li­li-Ann a sau­té sur la pro­po­si­tion lors­qu’il lui a de­man­dé si elle ai­me­rait ani­mer le web de La Voix Ju­nior.

«De nos jours, les ré­seaux so­ciaux ont pris une grande im­por­tance chez les jeunes. On est tou­jours là-des­sus et on a tou­jours le goût d’en sa­voir plus. Moi-même, je suis très ac­tive sur Snap­chat et Ins­ta­gram. Mais je peux aus­si pas­ser une jour­née sans mon cel­lu­laire.»

UN AL­BUM ET UN FILM

Tout en ani­mant la Zone Li­li de La Voix Ju­nior, la jeune fille pré­pare ac­ti­ve­ment un pre­mier al­bum, avec la col­la­bo­ra­tion de son père, Sé­bas­tien De Fran­ces­co, du groupe Mo­tel 72. «Ce se­ra dans un style pop-rock, ce n’est pas en­core dé­fi­ni. J’ai­me­rais qu’il sorte quelque part en 2017.»

Ac­tuel­le­ment, elle passe ses jour­nées sur le pla­teau de tour­nage du film, La

chute de Sparte, ti­ré d’un ro­man de Biz, avec no­tam­ment le jeune co­mé­dien Lé­vi Do­ré.

«Quand j’étais plus jeune, ma mère m’avait pro­po­sé de m’ins­crire dans une agence de cas­ting, mais ça ne m’in­té­res­sait pas. L’an der­nier, j’ai fait un pi­lote pour une web­sé­rie, et j’ai eu la pi­qûre. Quand j’ai été re­te­nue pour par­ti­ci­per au film, j’étais vrai­ment contente.»

Li­li-Ann De Fran­ces­co est consciente que ce mé­tier est fra­gile et qu’il y a sou­vent des pé­riodes plus creuses. C’est une des rai­sons pour les­quelles elle veut tou­cher à tout, avant de, peut-être, de­ve­nir un jour coach à La

Voix. «J’ado­re­rais ça. Ça fait par­tie de la liste de mes en­vies, et je vais tout faire pour y ar­ri­ver.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.